Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Transfiguration-du-Seigneur

Transfiguration du Seigneur

DIMANCHE 6 AOUT 2017
Transfiguration du Seigneur
St.Matthieu 17, 1-9


Sur la Montagne de la Transfiguration,
le murmure de la brise légère...

Près du lac de Tibériade..

Il culmine à 588 m, près du lac de Tibériade. Il domine les vallées à l’entour.
Traditionnellement, dans la Bible, la montagne est un haut lieu de théophanie, c’est à dire de la rencontre avec Dieu.
Ainsi Moïse y reçoit les table de la Loi, les dix commandements.
Élie vient y chercher la présence divine qu’il ne trouve ni dans l’ouragan, ni dans la violence des tempêtes, mais dans la douceur du « murmure de la brise légère ». Cet épisode nous montre l’évolution spirituelle du peuple de Dieu qui passe de
« l’image terrible d’un Dieu de l’orage, héritier des dieux païens, à un Dieu tout proche, qui ne s’impose pas à la liberté humaine », mais qui sollicite l’écoute attentive de Dieu dont l’amour ne fait pas de bruit, car il est de tendresse et de miséricorde.

Contempler l’icône... :

La Transfiguration est une icône de l’église de la Transfiguration de Pereslavi-Zalesski. « La réalisation de cette icône est liée à la restauration et à la nouvelle consécration de l’église de cette ville par le prince Vassili Ier Dmitrievitch aux environs de l’année 1403, à l’époque pré-mongole de la Russie de la Principauté de Vladimit-Zouzdal.
Elle est exposée, actuellement à la Galerie Tretiakov, à Moscou.
Contempler cette icône c’est entrer par la porte du mystère de la révélation de Dieu en son Fils Jésus. Œuvre peinte sur du bois recouvert de tissu, cette icône développe le thème de la lumière divine. La Transfiguration est décrite par trois évangélistes ( Mt 17,1-9, Mc 9,2-9, Lc 9,28-36).
- Regardons Jésus, tout de blanc habillé, dans une auréole bleue.
- Tout à côté de Lui, les prophètes de l’ancien testament , Élie et Moïse ; ses pieds , la tète penchée sur le sol ,
- en signe de prosternation Pierre , Jacques et Jean ; ils sont comme stupéfaits et aveuglés par une telle lumière qui vient d’ailleurs ; alors Jean cache ses yeux dans ses mains . Jacques est prosterné par terre et Pierre fait un geste d’effroi vers le Christ ; ils ne comprennent pas ce qui leur arrive et sont saisis de crainte.
- Si l’on regarde bien, dans la partie centrale de l’icône il y a deux groupes d’apôtres : l’un qui monte vers le Tabor et l’autre qui en redescend. C’est le symbole de notre itinérance vers Dieu.
- Ainsi l’icône est étirée en hauteur comme pour créer « une impression d’écart entre l’espace du ciel et de la montagne et celui de la terre. Mais, en même temps, grâce à la diffusion de la lumière dans l’espace, cette séparation est vaincue ; de larges surfaces sont imprégnées de cette lumière depuis la montagne jusqu’aux vêtements des apôtres et à leurs visages. »
- Si nous possédons cette icône que l’on trouve dans les librairies religieuses, prenons le temps de la contemplation. D’abord laissons-nous saisir par l’ensemble de l’œuvre. Puis posons notre regard sur chaque personnage. Nos yeux seront baignés de lumière, ; nos cœurs seront remplis de la chaleur divine produite par les couleurs ; nos ténèbres intérieures seront transfigurés en lumière reposante.
Si nous sommes défigurés par notre égoïsme, notre individualisme, notre péché, alors le chemin de la contemplation fera de nous des transfigurés.

Quelle mission recevons-nous ?...

Nous recevons la mission

  • d’écouter la voix de Dieu le Père  : « Celui-ci est mon Fils bien en qui j’ai mis tout mon amour ; écoutez-le ». Comme les disciples, nous recevons aussi le message
  • d’être les témoins de la résurrection de Jésus. La Transfiguration du Seigneur est déjà le début du chemin de la croix qui va conduire au Golgotha, puis à la Résurrection. ce fut le chemin de Jésus. C’est notre chemin, au quotidien : nous traversons des moments de joies intenses, mais aussi de peines lancinantes. Notre foi est toujours sollicitée. Notre réponse s’enracine, dans le cœur à cœur avec Dieu pour un cœur à cœur avec les autres. La contemplation du visage du seigneur nous transfigure, comme le fait la rencontre du visage d’un être aimé. Alors nous sommes appelés à être des transfigurants... C’est une grâce à demander. L’Esprit Saint vient au secours de notre faiblesse. Si nous nous livrons à la force de sous souffle et de sa lumière, nous deviendrons de plus en plus des disciples-missionnaires du visage de Seigneur et nous chanterons :
« Tournez les yeux vers le Seigneur,
et rayonnez de joie,
chantez son Nom de tout votre cœur,
Il est notre Seigneur,
c’est Lui notre Sauveur. »

Jésus de la Transfiguration,
illumine nos vies
de la lumière douce
et forte à la fois,
de ta Parole,
de ta Présence,
de ton Amour
pour chacun de nous.
Que l’ Esprit Saint
fasse de nos vies
des Transfigurations.
Amen !

En la fête de la Transfiguration,
le 6 août 2017

Frère Henri Revéreau
missionnaire de Sainte Thérèse

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

RCF fête ses 25 ans

adresse Paroisse Segonzac
1 rue Jean d’Hermy
16130 Segonzac
+335 45 83 40 07
paroisse.segonzac chez orange.fr


allowfullscreen>

Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter Radio RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France


Denier du culte 2017

Agenda


Relais de la Paroisse


Equipe du deuil