Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Vivre-un-chemin-jubilaire-a-la-cathedrale-d-Angouleme
          Vivre un chemin jubilaire à la cathédrale d’Angoulême

Vivre un chemin jubilaire à la cathédrale d’Angoulême

Le Pape François a souhaité un jubilé extraordinaire de la Miséricorde entre le 8 décembre 2015 et le 20 novembre 2016. Une démarche jubilaire est à vivre à Angoulême, à partir de la porte sainte, à la cathédrale.


La démarche jubilaire prévoit habituellement les étapes suivantes : le passage de la porte Sainte, l’accueil des sacrements du pardon et de l’eucharistie, un temps de prière aux intentions du Saint Père et de l’Eglise, et le choix de poser un acte de charité ou une oeuvre de miséricorde.

Etape 1 : passage de la Porte Sainte

Vous venez de franchir la Porte Sainte.

Qu’est-ce que ça signifie ?

Une porte, dans la vie quotidienne, a plusieurs fonctions, toutes reprises par le symbole de la Porte Sainte. Elle marque la séparation entre l’intérieur et l’extérieur, elle permet d’entrer dans un nouveau lieu … dans le cas de la Porte Sainte, il s’agira d’entrer dans la révélation de la Miséricorde.
La Porte Sainte rappelle la responsabilité qu’a tout croyant d’en franchir le seuil : c’est une décision qui suppose la liberté de choisir, et en même temps le courage d’abandonner quelque chose, de laisser derrière soi quelque chose.
Alors que l’entrée est l’espace qui exprime l’accueil maternel de l’Eglise, la porte représente le Christ, « porte » du troupeau (Jn 10,7)

« Pour passer la porte sainte à Rome, et en tous lieux, chacun devra, selon ses forces, faire un pèlerinage. Ce sera le signe que la miséricorde est un but à atteindre, qui demande engagement et sacrifice. Que le pèlerinage stimule notre conversion : en passant la Porte Sainte, nous nous laisserons embrasser par la miséricorde de Dieu, et nous nous engagerons à être miséricordieux avec les autres comme le Père l’est avec nous. » (Pape François)

Etape 2 : Le baptistère
Vous êtes invités à vous approcher du baptistère, du côté de l’accueil (en face), pour rappeler votre baptême, cette grâce initiale et permanente qui a fait de nous des enfants du Père et que la grâce jubilaire va renouveler.

Dans le baptistère, l’Eglise enfante de nouveaux enfants en les immergeant dans les eaux du Mystère Pascal du Christ. Le baptistère rappelle aux baptisés la dignité de fils de Dieu à laquelle le Père les a appelés.

Proposition de démarche :

  • en utilisant l’eau bénie présente dans cette vasque, vous êtes invités à faire le signe de croix.
  • lire et méditer le texte de l’Evangile du baptême de Jésus :

« En ces jours-là, Jésus vint de Nazareth, ville de Galilée, et il fut baptisé par Jean dans le Jourdain. Et aussitôt, en remontant de l’eau, il vit les cieux se déchirer et l’Esprit descendre sur lui comme une colombe. Il y eut une voix venant des cieux : ’Tu es mon Fils bien-aimé ; en toi, je trouve ma joie. ’ »
(Mc 1,9-11)

Etape 3 : La Croix – devant le Crucifix
Lorsque Jésus est cloué sur la croix, il porte et confesse au Père les péchés de toute l’humanité.

Proposition de démarche :

  • contempler le Christ en Croix
  • Tracer sur son corps le signe de la Croix en reprenant cette acclamation : Au nom du Père, notre Père Au nom du Fils, notre frère Au nom du Saint Esprit qui nous guide, Sois loué, sois béni Seigneur.
  • Faire silence
  • Méditer en priant le Notre Père
  • Exprimer ma prière avec mes mots ou avec ceux d’une prière connue.

Etape 4 : Devant le Saint Sacrement
La lumière à côté du tabernacle nous rappelle la Présence du Christ sous le signe du Pain Consacré. Nous sommes invités à contempler, adorer et faire silence.

  • manifester notre adoration par un geste (se mettre à genoux si possible)
  • contempler le Christ présent dans l’Eucharistie
  • lire et méditer le texte de l’Evangile de Jean :

Jean 6,35 et 36-40 : Je suis le pain de vie …
« Jésus leur dit : « Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim ; celui qui croit en moi n’aura jamais soif. (...) Tous ceux que me donne le Père viendront jusqu’à moi ; et celui qui vient à moi, je ne vais pas le jeter dehors. Car je suis descendu du ciel pour faire non pas ma volonté, mais la volonté de Celui qui m’a envoyé. Or, telle est la volonté de Celui qui m’a envoyé : que je ne perde aucun de ceux qu’il m’a donnés, mais que je les ressuscite au dernier jour. Telle est la volonté de mon Père : que celui qui voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour. »

Etape 5 : aller vers le Pardon à St Martial
Après avoir vécu cette démarche jubilaire, ce pèlerinage peut se poursuivre en vivant le Sacrement de la Réconciliation.
Des prêtres seront disponibles pour les confessions (pour recevoir le sacrement de la Réconciliation) à l’église St Martial. (Mardi, Mercredi et Vendredi de 16hà 17h et le Samedi de 11h à 12h)

Il peut arriver que l’on ne se soit jamais confessé, qu’on ne sache plus comment faire, qu’on ait du mal à reconnaître ce qu’est un péché… le prêtre qui vous accueillera saura vous mettre en confiance et vous aider à vivre la confession.

Documents joints

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.