Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/la-jungle-de-Calais

La jungle de Calais

La pastorale nationale des migrants exprime sa position au moment du démantèlement de la "jungle" de Calais. La pastorale diocésaine à Angoulême développe le propos.


La Pastorale des migrants du diocèse d’Angoulême soutient les points essentiels et les positionnements qui sont exposés dans la lettre écrite par le service national de la Pastorale des Migrants.
Oui, la répartition et l’accueil des personnes de la jungle de Calais dans les départements permettent un meilleur accueil et une meilleure connaissance de ces hommes et femmes qui sont arrivées en France pour fuir tout ce qui bafoue la dignité de la vie des Hommes.

Ceci dit : la pastorale des migrants d’Angoulême s’interroge déjà depuis longtemps sur l’avenir de tous ces migrants jeunes et moins jeunes. C’est-à-dire comment allons-nous faire pour que ces personnes accèdent à des formations professionnelles ?
Ou est-ce un avenir de précarité et de pauvreté qu’ils seront obligés d’endurer ?

Passé l’émotion, il nous faut regarder les réalités en face.
La jungle de Calais est démantelée ou en voie de l’être, mais elle se reformera et se reforme déjà ailleurs. Pourquoi ?

Parce que le problème de fond n’est pas résolu. Les états, les nations et les systèmes financiers continuent tranquillement : ils pillent, organisent les choses à leur avantage, guerroient et s’enrichissent au détriment des hommes.

La Pastorale diocésaine des migrants se refuse d’interroger nos députés alors qu’aujourd’hui en France, nous entrons dans un temps préélectoral. Ils auront donc un discours complaisant sans aucune vision pour solutionner le problème de fond.

Au delà de l’investissement que chacun en tant que citoyen et chrétien met en œuvre dans cet accueil et ces accompagnements n’oublions pas de, à l’exemple des prophètes, défendre et rappeler que les hommes et les femmes qui arrivent de la migration ont besoin de construire une vie avec un possible économique, et de vivre de leur travail.

Accueillir, accompagner, oui, mais pas sans avoir une vision d’un avenir décent.

Le Christ de l’Évangile que nous connaissons et que nous voulons suivre, a toujours remis des hommes, des femmes et des enfants en route en leur ouvrant un avenir possible, autonome et digne.

La Pastorale des Migrants d’Angoulême

En savoir plus

Courrier de la pastorale nationale des migrants, adressé aux délégués diocésains.

PDF - 213.5 ko
Lettre de la pastorale nationale des migrants


A découvrir et à télécharger : Un petit guide pour lutter contre les préjuges sur les migrants


Source :
- Site de la Cimade
- Le dossier "Migrants et réfugiés" sur le site du diocèse d’Angoulême

2 réactions


4 novembre 2016 10:35, par DECOOL Colette

Merci pour cet article...
Mais, je n’ai pas compris le pourquoi de cette phrase et de cette attitude :

"La Pastorale diocésaine des migrants se refuse d’interroger nos députés alors qu’aujourd’hui en France, nous entrons dans un temps préélectoral. Ils auront donc un discours complaisant sans aucune vision pour solutionner le problème de fond."

En espérant pouvoir travailler bientôt ensemble sur la sensibilisation necessaire des enfants et famille en catéchèse...
Fraternellement
Colette Decool

- repondre message


 


5 novembre 2016 00:47, par Jean-Pierre Bruyas

Refuser d’interpeler les représentants du peuple sur ce problème essentiel c’est faire bien peu de cas de la démocratie et ajouter encore a la méfiance générale vis à vis de la classe politique. Certains députés ou sénateurs ont pris des positions très claires et courageuses sur le sujet (exemple la lettre de Mme Monique Rabin aux cinquante migrants attendus à Saint-Brevin)
Période pré-électorale ou non (d’ailleurs n’y sommes nous pas en permanence ?)c’est à nous électeurs, hommes et Chrétiens qu’il appartient de leur demander ensuite des comptes sur les promesses non tenues. Mais nous savons bien que sans le concours des gouvernants et donc des politiques, il ne peut y avoir de solution durable.

- repondre message


 

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter Radio RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France

Les doyennés et paroisses


Agenda

Rendez-vous