Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
https://angouleme.catholique.fr/Celui-ci-est-mon-Fils-Bien-Aime
            « Celui-ci est mon Fils Bien-Aimé »

« Celui-ci est mon Fils Bien-Aimé »

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 0 vote

DIMANCHE 12 JANVIER 2020
BAPTÊME DU CHRIST
St.MATTHIEU 3,13-17, année A


« France, qu’as-tu fait de ton Baptême ? »

Cette question était posée à La France, fille aînée de l’Église, par le Pape Jean-Paul II, lors de son voyage en France, le dimanche 1° juin 1980, dans son homélie à la messe du Bourget.. Il s’exprimait ainsi : « Permettez-moi de vous demander : France, Fille aînée de l’Église et éducatrice des peuples, es-tu fidèle, pour le bien de l’homme, à l’alliance avec la sagesse éternelle ? Pardonnez-nous cette question. Je l’ai posée comme le fait le ministre au moment du baptême. Je l’ai posée par sollicitude pour l’Église dont je suis le premier prêtre et le premier serviteur, et par amour pour l’homme dont la grandeur définitive est en Dieu, Père, Fils et Saint Esprit. »

La force du baptême

En ce dimanche où nous célébrons le baptême du Christ, nous faisons mémoire de notre baptême. Nous sommes baptisés avec la mission d’être prêtres, prophètes et rois. Telles sont les paroles que le prêtre prononcent au moment de l’onction baptismale : « baptisé, tu es fait prêtre, prophète et roi. »

Tu es fait prêtre
 : il ne s’agit pas de celui qui est ordonné à célébrer la messe. Il s’agit de comprendre que chaque baptisé est appelé à être un homme de la rencontre : rencontre avec Dieu par la prière, rencontre avec les autres par l’amour fraternel, dans la même communion de foi, d’espérance et de charité.
C’est très concret. Nous pouvons nous poser une question : comment dans notre vie, nous témoignons de cette dimension de notre baptême ? Quel temps donnons-nous à la prière personnelle et communautaire, lieu de la rencontre avec Dieu ?
« Seigneur, nous te prions pour tous les chrétiens, qu’ils se souviennent de leur baptême et en témoignent par toute leur vie. »

Tu es fait prophète
. Dans la bible, le prophète est celui qui, au nom de Dieu, porte la parole de la Bonne Nouvelle du salut à ses frères et qui en est le témoin dans sa vie .
Baptisés, nous sommes donc appelés à dire Dieu. Nous en avons l’occasion dans nos rencontres de partage, mais aussi dans les rencontres interpersonnelles, en famille, au catéchisme, auprès des malades etc... Notre témoignage de vie, dans la bienveillance, la bonté, l’écoute, le soutien, l’entraide est aussi une manière de dire Dieu. Olivier Clément, théologien orthodoxe écrivait dans son livre « questions sut l’homme »... et je le cite « on ne peut dire Dieu que si l’on vit de Dieu. »
Vivre de Dieu, à la manière de Jésus son Fils bien-aimé, c’est consentir à regarder comme Jésus, lui-même vit de son Père, dans une union d’obéissance et l’accomplissement de la volonté de Celui qui l’a envoyé : « je suis venu, non pour faire ma volonté, mais la volonté de Celui qui m’a envoyé. »
Ainsi , à la suite de Jésus, quand nous célébrons le Baptême nous sommes faits fils bien-aimé du Père et frères. Comment vivons-nous notre relation de fils avec Dieu le Père, et notre relation de frères avec les autres ?

Tu es fait roi.
Cette parole dite au baptême invite le baptisé, chaque baptisé, à regarder comment Jésus vit cette royauté dont nous sommes revêtus par la grâce baptismale. Le Christ Roi de l’univers est le serviteur. Sa royauté n’est pas comme celle des hommes. Son règne, nous dit la préface de la messe du Christ Roi est « un règne sans limite et sans fin, : règne de vie et de vérité, de grâce et de sainteté, règne de justice, d’amour et de paix. »
Par le baptême nous sommes donc invités à suivre le Christ sur les chemins de la vie, de la vérité, de la grâce, de la sainteté, de la justice, de l’amour et de la paix...que de chemins à suivre ! « Seigneur, à l’invitation du Pape François, nous te prions pour les hommes de bonne volonté, qu’ils œuvrent ensemble, avec les chrétiens à davantage de justice et de paix. »

Dans son petit livre, «  Jésus, l’homme qui était Dieu », Max Gallo de l’Académie Française, écrit à la page 102 (Editions Pocket) : « un homme vient après moi qui me dépasse et moi je ne le connaissais pas, mais c’est afin qu’il se manifeste que je suis venu baptiser dans l’eau », dit Jean le Baptiste.
« Jean s’agenouille dans l’eau du Jourdain...puis, à son tour, Jésus entre dans l’eau, est immergé puis regagne la rive. Jésus a obtenu ce qu’Il désirait. Être baptisé comme le plus humble des hommes. »

« Celui-ci est mon Fils bien-aimé » Cette voix qui vient du Ciel pour désigner Jésus au moment où l’Esprit descend sur Lui sous la forme d’une colombe s’adresse aussi à chacun de nous : nous sommes les fils bien-aimés du Père. Le croyons-nous assez ?
Seigneur, en ce jour du baptême de Jésus, nous te confions les catéchumènes en marche vers le baptême, ainsi que les parents qui présentent leur enfant à l’Église pour le baptême.
En ce dimanche notre prière est universelle.
Dans de nombreuses paroisses, c’est aussi le dimanche où les maires et les présidents des associations sont invités spécialement afin que la communauté chrétienne prie pour eux et avec eux. Cette année est particulière puisqu’elle va être marquée par les élections municipales. Nous aurons à cœur de participer à ce devoir citoyen. Alors nous prions « pour les hommes politiques, pour que dans les difficiles décisions qu’ils ont à prendre, ils n’oublient pas les pauvres et les blessés de la vie. »

Et maintenant, entrons dans la prière :

Seigneur,
nous te rendons grâce
pour le baptême de Jésus :
tu manifestes
que ton Fils-bien aimé
a pris les chemins de notre humanité.
Tu nous fais ainsi comprendre
que nous ne devons pas déserter
les réalités humaines,
religieuses, politiques, sociales.

Par notre baptême, tu nous invites,
Seigneur,
à la prière,
à la rencontre,
au partage
dans le dialogue
respectueux des différences,
au service humble et fraternel,
auprès de celles et ceux
que nous rencontrons.
Amen !

Frère Henri Revéreau,
missionnaire de Sainte Thérèse
et curé de Segonzac

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

adresse Paroisse Segonzac
1 rue Jean d’Hermy
16130 Segonzac
+335 45 83 40 07
paroisse.segonzac chez orange.fr


Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter Radio RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France

INFOS LIENS N°8- Juin 2020

Agenda


Relais de la Paroisse


Equipe du deuil

Equipe EAP

Doyenné Ouest-Charente et ses 3 secteurs


-