Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
https://angouleme.catholique.fr/Claude-Marzio

Claude Marzio

Hommage

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 1 vote

Hommages à Claude Marzio


Vous êtes nombreux à ne pas avoir pu assister aux obsèques de Claude. Nous vous proposons ici les textes des hommages qui y ont été lus.
Quelques mots pour vous présenter Claude MARZIO, notre maman.

Claude est née le 25 novembre 1935 au sein de la famille d’André et Nelly MATHEY à Boulogne-Billancourt. Aînée d’une fratrie de 3 enfants, elle a grandi avec ses deux frères Jean-Marie et Yves au sein d’une famille catholique. Une fois les turbulences de la seconde guerre mondiale passée, elle a grandi en province, son père étant directeur de verrerie au sein de l’entreprise Saint-Gobain. Par la suite la famille s’est installée au Chesnay, une fois notre grand-père affecté au siège de l’entreprise en région parisienne.

Elle a terminé sa scolarité à Versailles avant d’entamer des études de sciences naturelles à la faculté de la Sorbonne. Indépendamment de son agrégation qu’elle a obtenu brillamment et très jeune, elle a participé aux activités du centre Richelieu, aumônerie étudiante de Paris où elle a rencontré Jacques MARZIO qui deviendra son époux et notre père. Les activités du centre Richelieu ont été fondatrices de sa vie chrétienne, accompagnées par les pères CHARLES, COLONI et LUSTIGER, qui deviendront par la suite évêques et cardinal.

Après avoir commencé à enseigner en lycée pendant quelques mois, elle épouse Jacques MARZIO le 30 mai 1960. Ils partent en Côte d’ivoire, car Papa géologue de formation, allait y travailler pour le BRGM. Maman enceinte de son premier fils est malade. Elle rentre en France avant ma naissance. Papa est recruté alors par Saint-Gobain sans en avoir parlé à son beau-père. Ils s’installent au Brésil de 1962 à 1967 où la famille s’agrandit avec deux enfants de plus, Christophe et Anne –Françoise. Notre famille s’installe au printemps 1968 à Cognac après la naissance de Bénédicte. Jacques travaille à l’usine Saint-Gobain comme ingénieur où il y fera la carrière que l’on sait, Claude élève ses 4 enfants mais s’engage très vite dès 1970 comme catéchiste à la paroisse Saint Jacques, puis à l’école la Providence pour accompagner ses enfants dans leur éducation religieuse.

Elle s’investit au fil des années dans l’aumônerie du collège Elysée-Mousnier avec l’arrivée de Christophe en 6ème, puis aussi dans celle du lycée Jean Monnet lors de l’arrivée de Bénédicte en Seconde. En plus de ces deux engagements elle prend progressivement la responsabilité de l’aumônerie de l’enseignement public sur Cognac, puis sur le diocèse. Mgr ROL lui remettra plusieurs lettres de mission sur ce thème précis.
Elle organise des célébrations de confirmation et les retraites de préparation en monastère, des camps de rentrée à vélo pour les lycéens, des pèlerinages à Lourdes pour les lycéens de Cognac et de la Charente.
Avec Papa, elle participe aux réunions et regroupements du MCC. Elle s’est aussi investie dans des réunions régionales sur le Sud Ouest pour la pastorale des jeunes.

Après le départ de Papa en août 1991 (il y a 28 ans), elle a poursuivi son investissement dans le diocèse de Charente. Avec l’avancée en âge, elle a cessé le suivi des différentes aumôneries pour s’investir auprès des adultes dans l’école de la foi, la préparation au baptême dans le catéchuménat, les rencontres bibliques. Elle a été membre du conseil pastoral de doyenné, de l’EAP du Sacré Cœur. Elle a tenu des permanences pour le secrétariat de la paroisse du Sacré Cœur, participé aux équipes de préparation liturgique, rédigé et imprimé des feuilles de messe. Ces dernières années elle a suivi les activités de la communauté CVX de spiritualité Ignatienne. Un membre de son équipe va en témoigner.
Elle a tenu des permanences à la bibliothèque religieuse de la ville (qui vient malheureusement de fermer). De ce fait elle envisageait pour l’année prochaine de donner de son temps au Secours Catholique.

Ces quelques mots sont bien sûr un résumé incomplet de tout ce qu’elle a donné depuis presque 50 ans dans le diocèse de Charente, du temps partagé avec chaque jeune, chaque adulte rencontré. Un témoignage va être fait notamment sur les activités de l’aumônerie du lycée.

Pour terminer Maman nous quitte trop tôt, même si elle nous a dit avoir le sentiment du devoir accompli et la joie de retrouver Papa et tous ceux qu’elles aimaient qui sont déjà partis auprès du Père. Elle part en laissant 4 enfants, 10 petits-enfants, 5 arrière-petits-enfants (dont un est déjà au Ciel), avec qui elle a partagé des moments familiaux riches et variés.
Elle a partagé aussi avec chacun de vous qui êtes présent (sans oublier ceux qui n’ont pas pu être là) des moments aussi riches et variés, peu ou pas connus par sa famille. Merci pour votre présence à tous qui rend témoignage de son investissement et de ce qu’elle a voulu être dans chacune de ses rencontres réalisées dans la diversité de ses engagements successifs.

Lu par Marie-Jo Roques
Claude,
Aujourd’hui,tu nous laisses désemparés !
Ton départ soudain nous fait mal !

Tu as toujours été présente et active au sein de la Paroisse, en particulier à l’Aumônerie des Jeunes de l’Enseignement public, où avec ton équipe d’Animatrices, tu annonçais la Bonne Nouvelle.

Des responsabilités Diocésaines t’ont amenée à toujours plus d’engagements, malgré le départ brutal de Jacques !
Tu savais amener les Jeunes, à des temps de réflexion ,dans le silence des Abbayes de Maumont ou d ’ Echourgnac ...
Les pélerinages à Lourdes ont aidé de nombreux Jeunes à approfondir leur foi !

Tu savais écouter et accepter des opinions differentes des tiennes, dans le respect de chacun et malgré tes convictions profondes...
Tu savais être patiente , tu cherchais le positif dans chaque situation...
Ton sens de l’humour et le goût de la vie rendaient la relation heureuse...

Aux Chercheurs de Dieu de l’Ecole de la Foi, du Catéchuménat, de la lecture de la Bible ,tu donnais le meilleur de toi même, allant creuser toujours plus profond le sens de la Parole...
Tu ne cherchais pas à convaincre, si ce n’est par ta foi et ta vie ...

Membre du Conseil Pastoral et de l’Equipe d’Animation Pastorale, Tu exprimais ton opinion avec justesse !
Autrefois, au Mouvement des Cadres Chrétiens , vous réfléchissiez, en couple , à la lumière de l’Evangile , aux responsabilités professionnelles des Cadres !
La Communauté Vie Chrétienne t’a permis une relecture de ta vie !

Aujourd’hui, Claude, tu es accueillie par ce Père , riche en miséricorde ,qui scrute le retour de l’Enfant Prodigue et ouvre les bras !

Nos prières t’accompagnent sur ce chemin de Rédemption
et nous croyons , avec force, à la Vie en Dieu !

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Paroisse Saint Martin en Val de Cognac
(Cognac, Chateaubernard, St Brice, Boutiers-St Trojan, Javrezac, St Laurent de Cognac, Merpins)
10 rue Monseigneur Lacroix
16100 Cognac
05 45 82 05 71
Saint-Martin en val de Cognac

Membres de l’équipe d’animation pastorale
- Père Pierre-Marie ROBERT
- Père Franck CERTIN
- Anne-Christine DUMAS
- Jacqueline BAUDRY
- Jean-Baptiste COMOY
- Marie FERON
- Pauline CHAPUT
- Pierre-Antoine ALLARD

Accueil-secrétariat
Le secrétariat paroissial est ouvert du lundi au vendredi de 9h à 12h.


Paroisse Notre dame des Borderies
7 place de l’Eglise
16370 Cherves Richemont
05 45 83 25 64
Notre dame des Borderies

Membres de l’équipe d’animation pastorale
- Frère François-Réginald DESPLANQUES
- François DE GELIS (Secrétaire)
- Agnès DE FIRMAS
- Pascale GARNIER
- Patricia PIERRON
- Denis MARIDAT

Accueil-secrétariat
Le secrétariat paroissial est ouvert le vendredi de 14h à 17h

Agenda

-