Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
https://angouleme.catholique.fr/Conte-pour-la-fete-des-Rameaux

Conte pour la fête des Rameaux

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 0 vote

Le petit âne.


Jésus a voulu monter sur un petit âne pour entrer à Jérusalem le jour des Rameaux.
Il envoie ses disciples chercher l’âne qui est attaché : "Détachez-le, leur dit-il, et si l’on vous demande pourquoi, répondez : Le Seigneur en a besoin".
Il n’y a pas d’autre motif que celui-là : le Seigneur en a besoin.
Pourquoi ce petit âne-là ?
Et pourquoi Jésus a-t-il voulu le monter pour son entrée triomphale à Jérusalem ?
Ce n’était pas très glorieux ni très flatteur pour Jésus d’être sur un âne.
Mais le choix de cet âne-là, c’est le choix mystérieux de Jésus.
Il en avait besoin, il n’y a pas d’autre explication.
Jésus a encore parfois besoin d’un petit âne pour accomplir sa tâche.
Et lorsque Jésus exprime ce besoin, il n’y a pas à discuter.
Jésus a besoin du petit âne. Aussi l’envoie-t-il chercher.
Ce sont ses disciples qui vont le chercher (Lc 19, 28-40).
Mais pour que Jésus puisse se servir de l’âne, il faut que l’âne soit détaché.
Pour servir Jésus, même si l’on n’est qu’un tout petit âne, il faut se détacher, se laisser détacher, ne plus avoir d’attache, être libre de tout.
Le petit âne s’est laissé faire, il a été docile, c’est son seul mérite. Il s’est laissé conduire vers Jésus et ensuite, il a conduit Jésus et Jésus l’a conduit. Ils ont avancé ensemble, mais le petit âne est allé là où Jésus voulait qu’il aille. Il n’a rien fait d’autre. Il s’est laissé mener.

Comme elle est belle et simple l’histoire du petit âne. Quel sort enviable que le sien !
Le Seigneur en a besoin !
Puisse cet appel retentir profondément en nos coeurs ! Le Seigneur a besoin de nous, de chacun de nous. Et cela, c’est un mystère étonnant, merveilleux, un mystère qui vient de l’amour de Dieu. Puissions-nous être ce petit âne docile qui ne comprend rien, qui ne sait rien, qui ne sait pas où on l’emmène. Mais il se laisse faire en toutes choses parce qu’il est conduit par les mains de la divine providence.
Le Seigneur en a besoin !

Entendant ces paroles, l’appel, ce si grand appel de Dieu en mon coeur, retentit plus violemment que jamais. Le Seigneur Dieu m’appelle car il a besoin de moi. Je ne suis même pas ce petit âne, innocent, mais ne regardant que Jésus, je le laisse me conduire où il veut.
Le Seigneur en a besoin...

Il vous le renverra aussitôt. Mc 11,3
Lorsque Jésus n’a plus besoin du petit âne, il le renvoie d’où il vient, le petit âne retourne à sa place au milieu des siens. Il n’est rien d’autre qu’un serviteur inutile, il n’a pas d’autre prétention.

En savoir plus

Un conte de Marie-Benoîte Angot.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


-