Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
https://angouleme.catholique.fr/De-la-table-du-partage-au-tablier-du-serviteur9487
            De la table du partage au tablier du serviteur

De la table du partage au tablier du serviteur

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 0 vote

1ère lettre de St. Paul aux Corinthiens 11,23-26
Saint Jean 13,1-15


Frères et sœurs,

Réunis autour de la table du Seigneur, nous célébrons, ce soir, le double testament de Jésus, laissé à ses disciples d’hier, que nous recevons en héritage aujourd’hui.

Le premier testament est exprimé par l’apôtre Paul dans sa première lettre aux Corinthiens, seconde lecture de la messe du Jeudi Saint.
Le persécuteur converti, devenu l’apôtre des nations, exprime le commandement du Seigneur à ses disciples au soir de la première Cène :
« Faites cela en mémoire de moi. »
A chaque messe, après la consécration, le ou les célébrants disent :
« Vous ferez cela en mémoire de moi. »
Ainsi ils perpétuent ce que le Christ lui-même a fait au soir de la première Cène, le premier repas eucharistique, la messe.
Le second testament laissé par Jésus à ses disciples, et à nous, est exprimé dans le lavement de pieds. Jésus, Maître et Seigneur accomplit un geste réservé aux esclaves. Ce faisant, Jésus nous rappelle que le suivre, c’est accepter de servir les autres dans la vie quotidienne.
« VIVRE intimement avec le Christ,
COMMUNIER à sa vie par l’Eucharistie et SERVIR son prochain
sont le seul et même mouvement.
Et c’est la façon d’AIMER que Jésus nous laisse en héritage. »

En ces jours troublés par l’incendie de Notre Dame de Paris et par les événements mondiaux qui portent atteinte à la dignité de le l’Homme et à sa liberté, nous sommes très vivement invités à entendre l’’appel du pape François à vivre les œuvres de Miséricorde corporelles et spirituelles.
Ces œuvres de Miséricorde sont présentées dans le texte du pape François : « Le visage de la Miséricorde, au paragraphe 15, pages 33-37. (Ce texte est à notre disposition pour la modique somme de trois euros. Il nous sera bien utile tout au long de cette Année Sainte).
Très concrètement, le Pape François nous indique comment répondre au double testament légué par Jésus : donner à manger à ceux qui ont faim... (Solidarité...partage ...CCFD...Terre des Hommes) ...pardonner les offenses...conseiller ceux qui doutent...consoler les affligés...supporter patiemment les personnes ennuyeuses … prier Dieu pour les vivants et les morts... »
La liturgie du Jeudi Saint nous encourage donc à SERVIR nos frères avec miséricorde,
à les REGARDER avec les yeux du Christ, à les AIMER avec le cœur du Christ,
à leur DONNER LE MAIN avec les mains du Christ... .

Soyons dans la joie !
La joie de communier à la vie du Christ par l’Eucharistie, la joie de vivre dans l’intimité avec Dieu en servant nos frères, la joie d’être envoyés comme missionnaires de la Miséricorde divine, comme témoins et humbles serviteurs à la suite du Christ.
Pour prolonger cette messe du Jeudi Saint, nous sommes invités à un temps d’adoration.

Une prière de Sainte Bernadette peut nous aider à entrer dans cette démarche d’adorateurs :
« O Jésus, donnez-moi, je vous prie le pain de l’humilité,
le pain de l’obéissance, le pain de charité,
le pain de ne voir que Vous seul en tout et toujours. »
(Prière écrite chez les sœurs de Nevers)

De son Carmel, Sainte Thérèse
nous partage sa communion à Jésus seul :
« C’est à toi seul, Jésus que je m’attache
C’est entre tes bras que j’accours et me cache,
Je veux t’aimer comme un petit enfant. » PN 36

« Ton regard m’enflamme,
Mon unique amour,
Consume mon âme,
Jésus, sans retour. » PN 15

« Ta main me soulage
Et me sert d’appui.
Tu rends le courage
Au cœur qui gémit. » PN 15

« Vivre d’amour, c’est vivre de Ta Vie
Tu vis pour moi, caché dans une hostie. » PN 17
« Jésus disait : « Si quelqu’un veut m’aimer,
Toute sa vie, qu’il garde Ma Parole,
Mon Père et moi viendront le visiter. » PN 17
« Vivre d’amour, c’est naviguer sans cesse
Semant la paix, la joie dans tous les cœurs. PN 17

Pour nous aider à poursuivre notre méditation, voici le commentaire du texte du lavement des pieds, St. Jean 13,1-17, écrit par Ste Thérèse :
« Oui, mon âme trouve le repos en vous voyant, revêtu de la forme et de la nature d’esclave, vous abaisser jusqu’à laver les pieds à vos apôtres. Je me souviens alors de ces paroles que vous avez prononcées pour m’apprendre à pratiquer l’humilité :
« Je vous ai donné l’exemple afin que vous fassiez vous-mêmes ce que j’ai fait, le disciple n’est pas plus grand que le Maître...Si vous comprenez ceci, vous serez heureux en le pratiquant. »
Je les comprends, Seigneur, ces paroles sorties de votre Cœur doux doux et humble, je veux les pratiquer avec le secours de votre grâce. Je veux m’abaisser humblement. »

« Aimez-vous comme je vous ai aimés,
Aimez-vous, chacun comme des frères,
Aimez-vous, je vous l’ai demandé,
Aimez-vous, aimez-vous ! »
Frère Henri Revéreau, Missionnaire de Ste Thérèse

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

adresse Paroisse Segonzac
1 rue Jean d’Hermy
16130 Segonzac
+335 45 83 40 07
paroisse.segonzac chez orange.fr


Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter Radio RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France

Agenda


Relais de la Paroisse


Equipe du deuil

Equipe EAP

Doyenné Ouest-Charente et ses 3 secteurs


-