Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Des-nouvelles-de-Coree
      Des nouvelles de Corée

Des nouvelles de Corée

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 1 vote

Avec le déplacement de Mgr Gosselin et du P. Benoît Lecomte en Corée, c’est toute la Charente qui participe au pèlerinage sur les pas des martyrs, mais aussi qui lie une amitié avec l’Eglise de Corée.


A la fin du séjour, Mgr Le Saux, évêque du Mans et initiateur du projet, a fait part de sa réflexion et de l’expérience vécue.


Le dimanche 23 octobre, dernier jour en Corée, a été marqué par deux moments forts, en plus de la nuit passée dans les familles qui ont magnifiquement accueilli chacun : la messe dominicale, présidée par le Cardinal Ricard, et l’après-midi de fête, de détente et de rencontre à laquelle tous ont joyeusement participé. Occasion de remercier tous les Coréens de leur accueil incroyable, et de vivre concrètement la fraternité recherchée.

Homélie du Cardinal Ricard (seules les traductions en Coréen ont été enlevées au montage)



Samedi 22 octobre, la délégation française s’est rendue au grand séminaire de Séoul, d’abord pour y rencontrer des missionnaires Français en mission en Corée. Proches des réalités sociales, des plus pauvres, des migrants, chacun a pu faire part de son expérience de la Corée et de la vie de l’Eglise en ce pays.


Les missionnaires ont ensuite laissé leur place aux professeurs du grand séminaire, qui ont présenté la formation des futurs prêtres en Corée et les enjeux auxquels ils répondaient. Nous retenons notamment la dimension missionnaire, très présente tout au long du cursus de formation et dans le discernement des séminaristes.

Commençait ensuite, dans l’après-midi, l’immersion des Français dans une paroisse de Séoul. Il ne s’agissait pas uniquement d’une immersion ecclésiale, mais aussi culturelle : notamment un spectacle de Taekwondo a fait l’admiration de tous.



Le vendredi 21 octobre, pour le deuxième jour sur Séoul, la délégation française a commencé la matinée sur la "Colline des trois saints", Sam-seong-san. Tous ont pu prendre un temps de prière et de recueillement auprès des tombes des Saints Imbert, Mauban et Chastan.


Avant le repas, la visite du lieu de martyr Djeol-dou-san fut un moment émouvant. De la falaise, ont été jeté les corps décapités de milliers de chrétiens, au nom de leur attachement au Christ et de leur foi. Le silence s’imposait.

Le mémorial des saints martyrs


La plaque de Saint Pierre Aumaître

La dernière visite de la journée a emmené les Français à Sae-nam-theo, autre lieu de martyre des saints Berneux, Dorie, de Brétenières, Beaulieu, Pourthié, Petitnicolas, Imbert, Maubant et Chastan. C’est là que l’eucharistie a été célébrée en présence d’une assemblée nombreuse de pèlerins Coréens venus prier en ce sanctuaire. Mais avant la messe, un nouvel arbre a été planté, avec de la terre venant des diocèses des missionnaires : Langres, Luçon, Dignes, Bordeaux, Aix-en-Provence, Le Mans.


Pendant que le groupe passait cette journée du jeudi 20 octobre à visiter la ville de Séoul, les évêques ont eu une journée davantage "protocolaire".
Dans la matinée, les pèlerins ont ainsi pu visiter le musée de la ville, et faire un tour le long de la forteresse, avant de visiter le Palais royal l’après-midi.


Vues de Séoul

Pendant ce temps, les évêques ont été accueillis dans la matinée par l’Ambassadeur de France en Corée. L’après-midi était consacrée à une rencontre entre évêques Coréens et les 7 évêques Français. Occasion d’échanger sur les réalités propres à chacune des Eglises, en abordant des questions diverses : la mission et l’évangélisation, la participation des laïcs à la vie de l’Eglise, la pastorale des jeunes et des vocations, la présence de l’Eglise auprès des personnes fragiles et exclues, la sécularisation, le dialogue interreligieux...
Occasion aussi de nouer une relation plus personnelle entre deux Eglises, certainement désireuses d’aller plus loin.

Les cardinaux de Bordeaux et de Séoul


Rencontre de la délégation des évêques de France et des évêques de Corée


Les rencontres plus interpersonnelles ont pu avoir lieu entre évêques


Les évêques devant la cathédrale de Séoul

A l’issue de la rencontre, Mgr Hervé Gosselin s’exprimait sur la teneur de ce voyage.


La fin de la journée était marquée par une messe en présence d’une trentaine d’évêques Français et Coréens en la cathédrale de Séoul, à la fin de laquelle le Cardinal Ricard a remis un cadeau au Cardinal Youm, archevêque de Séoul, en faisait mémoire de Saint Louis Beaulieu.


PDF - 53.1 ko
Homélie du cardinal Youm de Séoul - 20 octobre 2016

A la fin de ce mercredi 19 octobre, la délégation a atteint sa dernière étape, où elle restera plusieurs jours : Séoul.
Le début de la journée s’est déroulé à Baeron, lieu du premier séminaire de Corée, par le P. Thomas Choe, où la délégation a pu célébrer la messe et prendre un temps de prière.

Messe à Baeron

Arrivé à Sonkol dans l’après-midi, le groupe du diocèse de Luçon et Mgr Castet ont pu rendre hommage à Saint Pierre-Henri Dorie.
Pendant ce temps, les représentants du diocèse d’Angoulême se sont esquivés pour rencontrer non loin de là la paroisse Saint Pierre Aumaître et son curé, le Père Paul. Quelques paroissiens ont accueilli très chaleureusement Mgr Hervé Gosselin et le Père Benoît Lecomte. Un temps de présentation, d’échanges de cadeaux et de prière a suivi. Une rencontre toute simple pleine d’émotion, porteuse d’avenir et de liens entre les deux paroisses.

L’arrivée à la paroisse Saint Pierre Aumaître de Sonkol :



Mgr Hervé Gosselin offre une bouteille de Cognac au Père Paul


Le Père Benoît et le Père Paul tiennent en main une statuette de Saint Pierre Aumaître que les deux paroisses, en Charente et en Corée, pourront avoir, en signe de communion.

La dernière visite, en soirée, s’est déroulée à Séoul, à la congragation des martyrs de Corée, avec un accueil en chansons et une présentation du charisme et des actions des religieux et des religieuses.
Le Cardinal Ricard a pris la parole pour remercier au nom de tous.



Mardi 18 octobre, en la fête de la saint Luc, le programme variait des jours précédents. La journée s’est déroulée autour de la connaissance de la Corée, de son histoire, de sa culture, de sa réalité.
Le matin, la visite du musée de Kyeongju a appris à la délégation Française l’importante histoire du Royaume de Silla pendant 1000 ans en Corée, jusqu’au 16ème siècle.
L’après-midi, un spectacle folklorique et le village traditionnel de Hahoe ont régalé les yeux, en même temps qu’ils aidaient à entrer dans les coutumes du pays.



Spectacle au village de Hahoe


En fin d’après-midi, la messe étaient présidée par Mgr Dupont, 1er évêque du diocèse d’Andong, en présence de Mgr Kwon, évêque actuel. Occasion d’un retour aux sources pas si lointaines du diocèse. Dans son homélie, Mgr Won rendait hommage à l’Eglise de France : "Au 18ème siècle, disait l’évêque, les Français, vous avez été les premiers à nous aimer. Vous revenez encore maintenant, et vous continuez d’être les premiers à nous aimer. L’Eglise de Corée veut vous dire sa reconnaissance pour cet amour reçu et vous dire sa gratitude. Malgré le manque de prêtres à l’origine du diocèse, nous avons été heureux d’envoyer un prêtre à la mission dans le diocèse du Mans, et maintenant un deuxième. Nos relations sont marquées par cet amour."
Mgr Yves Le Saux, évêque du Mans, a pris la parole à la fin de la messe :




Messe à Andong, présidée par Mgr Dupont, 1er évêque du diocèse, en 1969

Le soir, une rencontre avec des acteurs du monde agricole a ouvert un débat sur ces réalités en Corée et en France, débouchant sur la perspective d’un échange sur ces questions entre les deux pays.

Les évêques de la délégation française et des acteurs du monde agricole Coréen


Rizière à Hahoe


Ce lundi 17 octobre, la délégation française s’est déplacée vers l’Est du pays. Le premier lieu de visite a été le site de Sin-namu-gol, lieu où le Père Jacques Chastan a fondé la première paroisse en Corée. A l’arrivée, les paroisses des environs et l’évêque du diocèse, Mgr Tadeo, étaient prêts à célébrer l’eucharistie.



Messe à Sin-namu-gol

Mgr Tadeo a donné un sermon retraçant l’histoire des martyrs de Corée et partageant une méditation sur le sens du don de leur vie et de leur présence en ce pays.

PDF - 24.2 ko
Sermon de Mgr Tadeo

A la fin de la messe, c’est le P. Michel Desplanches qui a pris la parole au nom de tous.


La suite de la journée a été consacrée à la découverte du monde bouddhiste, avec la visite du temple de Bul-gouk-sa.


La délégation française et le Cardinal Ricard, accueillis par le bonze








Dimanche 16 octobre était jour de fête dans le sanctuaire de Baethi, où 2000 Coréens étaient rassemblés pour célébrer l’eucharistie en présence de la délégation française, dans ce lieu où Thomas Choe, 2ème prêtre Coréen de l’histoire, a bâti un lieu de formation et de ressourcement pour les chrétiens de l’époque.



Messe à Baethi


A la fin de la messe, Mgr Hervé Gosselin a pris la parole au nom de la délégation française, resituant la démarche de ce pèlerinage et partageant les premières impressions de ce voyage.


La journée s’est poursuivie avec une visite dans la ville de Jeonju, et notamment la très belle église qui accueille la communauté chrétienne. Avant de monter à la "colline des martyrs", Mgr Vincent Lee, évêque du lieu, a pris le temps d’accueillir les Français. Mgr Ricard a pris la parole en retour.



Une fois encore, c’est un accueil extraordinaire qui a été réservé aux Français. Dans tous les lieux où la délégation arrive ce sont des applaudissements nourris qui les attendent ! Parfois avec plusieurs milliers de personnes comme ce matin, et encore cet après-midi à Jeonju avec les chrétiens réunis dans l’église. La preuve par l’image, au moment de sortir de l’église.




Montée sur la tombe des martyrs, à la "Colline des martyrs", à Jeonju


Ce samedi 15 octobre était marqué par la figure de 5 martyrs exécutés sur la plage de Kalmémot, dont Saint Pierre Aumaître. Les pèlerins se sont rendus sur la plage, où une célébration diocésaine devait consacrer Antoine Daveluy, l’un des 5 martyrs, patron secondaire du diocèse. La cérémonie était présidée par l’évêque de Daejon, Mgr You, en présence du nonce apostolique, Mgr Padilla.


Mgr Hervé Gosselin accueilli chaleureusement par Mgr You


La délégation française a été accueillie avec les applaudissements nourris de la foule. Et dans la procession d’entrée, les portraits des 5 martyrs étaient apportés jusqu’à l’autel.



Le Père Benoît Lecomte, à côté du portrait de Saint Pierre Aumaître apporté en procession lors de la célébration.


Après la célébration, un arbre a été planté avec la terre rapportée par chacun des diocèses concernés par les martyrs (de la terre prise au pied de l’église Saint Pierre Aumaître à La Grande Garenne a été apportée par la délégation charentaise)



Le Père Benoît Lecomte a également participé à la plantation de l’arbre !


La délégation française a été couverte de cadeaux de la part de l’Eglise coréenne, notamment avec des statuettes des saints et des chapelets composés avec de la terre de la plage de Kalmémot. Le Cardinal Ricard a pu remercier pour cette attention et ce témoignage.



"Nous sommes touchés par la ferveur dont témoignent les gens à l’égard des martyrs venus de France, et notamment pour Saint Pierre Aumaître. Cette ferveur est émouvante par sa beauté, sa profondeur, sa douceur... Elle vient nous interpeler sur notre propre engagement missionnaire, sur la radicalité avec laquelle nous voulons vivre l’Evangile... Elle vient nous questionner sur la façon que nous avons de voir et de comprendre la fécondité de notre Eglise diocésaine... ce pèlerinage ouvre les horizons aux dimensions universelles" (P. B. Lecomte)

Quelques photos à la mémoire de Saint Pierre Aumaître

Le lieu de la célébration de ce 15 octobre, à l’endroit même de l’exécution des martyrs. On voit la mer en arrière plan.


La statue érigée au sanctuaire de Kalmémot, et bénie ce 15 octobre par Mgr You, évêque de Daejon


Le lieu de vénération des reliques de Saint Pierre Aumaître et des 4 autres martyrs, au sanctuaire de Kalmémot


La plage de Kalmémot, où Pierre Aumaître a été exécuté le 30 mars 1866



Ce vendredi 14 octobre, la délégation française composée de 66 membres dont le Cardinal Ricard, archevêque de Bordeaux, et 6 autres évêques dont Mgr Hervé Gosselin, est bien arrivée en Corée.

Mgr Hervé Gosselin accueilli chaleureusement par le Cardinal archevêque de Séoul à l’aéroport

L’accueil de la délégation française par les évêques Coréens

Accueillie à l’aéroport par le Cardinal archevêque de Séoul et le président des évêques Coréens, Mgr Jean-Pierre Ricard leur a répondu au nom de tous.


La journée s’est très vite enchainée avec la visite de lieux de martyrs.
Haemi, tout d’abord, où plus de 1000 Coréens ont été tués à cause de leur foi.


Solmoe ensuite, où se situe la maison natale du Père Kim, premier prêtre Coréen, tué également avec ses compagnons à cause de sa foi eu Christ.


Ces lieux ont été visités par le pape François en 2014 à l’occasion des Journées Asiatiques des Jeunes, et offrent de véritables sanctuaires où des milliers de pèlerins Coréens viennent chaque année se ressourcer.


Le nonce apostolique en Corée est venu saluer la délégation française

2 réactions


20 octobre 2016 20:48, par Jean-Pierre BORDES

merci beaucoup pour ce reportage détaillé ;
je retrouve avec joie les lieux et visages de nos amis coréens et je revis les moments passés avec eux, je suis heureux que vous ayez pu rencontrer le père Paul et marcher sur les pas de saint Pierre Aumaître.
Nos prières vous accompagnent

- repondre message


 


21 octobre 2016 23:31, par R. de Pas

Un grand Merci pour ces nouvelles à lire et à entendre ! Nous recevons le soleil qui vous a éclairés avant nous, et restons en union dans nos prières du soir qui sont vos prières du matin. Bisous à la Corée !

- repondre message


 

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.




Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter Radio RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France

Agenda
avril 2017 :

mars 2017 | mai 2017