Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
https://angouleme.catholique.fr/Dimanche-16-juin-2019

Dimanche 16 juin 2019

Solennité de la Sainte Trinité

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 0 vote




« J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais pour l’instant vous ne pouvez pas les porter »


L’ÉVANGILE DU JOUR

Évangile de Jésus-Christ selon Saint-Jean chapitre 16 versets 12 à 15.

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais pour l’instant vous ne pouvez pas les porter. Quand il viendra, lui, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans la vérité tout entière. En effet, ce qu’il dira ne viendra pas de lui-même : mais ce qu’il aura entendu, il le dira ; et ce qui va venir, il vous le fera connaître. Lui me glorifiera, car il recevra ce qui vient de moi pour vous le faire connaître. Tout ce que possède le Père est à moi ; voilà pourquoi je vous ai dit : L’Esprit reçoit ce qui vient de moi pour vous le faire connaître. »

MÉDITER AVEC LES CARMES

Il y a tant de choses que Jésus depuis longtemps aurait voulu nous dire, et que nous sommes, aujourd’hui encore, incapables de porter !
Ce sont des flashes de lumière sur Dieu et la vie de Dieu, sur les chemins de Dieu en nous et nos chemins vers Dieu, sur la personne et le rôle de Jésus lui-même dans le dessein de Dieu pour le monde et pour nous : bref, tout ce que Jésus appelle la vérité.
D’où vient que nous utilisons si pauvrement notre potentiel de vérité ?
D’où vient que nous déchiffrons si mal le nom de grâce écrit sur notre caillou blanc ?
Probablement du fait que nous nous en tenons trop à nos propres ressources, que notre cœur se disperse et se fixe là où sont ses trésors. Il reste si peu de place en nous, non pas pour le "Dieu inconnu", mais pour l’inconnu de Dieu !
Mais surtout, ce qui nous manque, c’est que nous ne savons pas, que nous n’osons pas, "nous laisser à l’Esprit", comme on disait au grand siècle (Mr Olier). C’est lui, le Paraclet, qui doit et qui veut nous mener jusqu’à la "vérité tout entière" ; c’est lui qui dès aujourd’hui nous guide dans le pays de la vérité où Jésus nous a introduits.
Et comment nous enseigne-t-il toutes choses ? En nous remémorant ce que Jésus, déjà, nous a dit.
L’Esprit Paraclet est toujours lui-même en écho de ce qui se dit en Dieu et de ce que Dieu dit ; et il se fait en nous l’écho vivant de ce que Jésus a révélé. Il rend vivant en nous l’écho de sa parole. Cette parole de vérité qui est commune à Jésus et au Père et qui dit pour nous le passé de l’Alliance, le présent de l’amour et tout ce qui doit venir, le Paraclet l’entend en Dieu, la reçoit du Christ en gloire, et nous la communique pour nous acheminer nous aussi vers le Père. Et par cette anamnèse, l’Esprit Paraclet glorifie le Fils de Dieu : "Il me glorifiera, annonce Jésus, car il recevra de ce qui est à moi et il vous l’annoncera."
Qu’est-ce, en effet, que la gloire pour Jésus, sinon le secret indicible de son intimité avec le Père, le mystère de l’amour partagé ? Pour l’Esprit Paraclet, glorifier Jésus, c’est ouvrir aux hommes cette intimité, leur donner part aux échanges du Père et du Fils. Et cela, il le fait de manière privilégiée lorsqu’il intériorise en nous la parole de Jésus. Partout dans l’Église et le monde où cette parole est annoncée, partagée, méditée, le Paraclet glorifie Jésus.
C’est le mystère qui s’accomplit en chaque liturgie de la parole ; c’est la recréation intérieure que nous vivons aux heures bénies de l’oraison, quand l’Esprit vient "illuminer les yeux de notre cœur" (E 1,18). Cela passe par nous, cela se passe en nous, quand "Dieu, le Créateur de la lumière, brille dans nos cœurs pour y faire resplendir la connaissance de sa gloire, qui est sur la Face du Christ" (2 Co 4,6).
Lorsque nous laissons la parole de Jésus résonner au plus profond, au plus vrai, au plus libre de nous-mêmes, nous laissons l’Esprit Paraclet glorifier le Fils de Dieu.
C’est déjà le début de la vie éternelle.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

adresse Sainte-Eulalie de Champniers
Secrétariat : 05 45 69 93 07
Obsèques : 06 82 03 78 78
paroisse.cgp chez orange.fr

- Accueil au presbytère :
Lundi, mercredi, de 17h à 19h
Jeudi de 17h30 à 19h
Vendredi de 10h à 12h


adresse Notre-Dame de la Paix de Gond-Pontouvre
Secrétariat : 05 45 69 10 78
Obsèques : 07 86 52 16 29

127 route de Vars
16160 Gond-Pontouvre
paroisse.cgp chez orange.fr

- Accueil au presbytère :
Lundi, mardi, vendredi de 10h à 12h
Jeudi de 17h à 18h30
__________________________________

Curé de la paroisse
P. Florian MARCHAND
228 rue de Bordeaux
16000 Angoulême
07 57 40 73 11
florian.marchand chez wanadoo.fr


Tous les contacts pour savoir qui fait quoi


Agenda


-