Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Edito-de-Mgr-Herve-Gosselin
      Edito de Mgr Hervé Gosselin

Edito de Mgr Hervé Gosselin

"Je suis la Porte" Jn 10, 9


En ce grand jubilé de la Miséricorde, la Porte Sainte est ouverte pour permettre aux chrétiens de développer leur Amour de Dieu par l’accueil de sa grâce et de son pardon. Les parcours de Miséricorde proposés dans chaque diocèse intègrent la dimension baptismale. Le baptême est réellement un évènement fondateur et nous devons revenir continuellement à cette source.

En ce temps de Pâques, nous avons la joie d’accompagner des frères et soeurs dans l’accueil du sacrement de baptême et de renouveler le nôtre.
Depuis 2013, à la suite du Conseil presbytéral, le diocèse réfléchit à ce chemin vers le baptême et la route qui s’ouvre à ceux qui le reçoivent. Ces deux thèmes de la Miséricorde et du baptême s’harmonisent aisément. C’est l’occasion pour nous d’approfondir la nature même du sacrement dans une approche théologique, de relire la manière dont nous le proposons ou comment nous accueillons ceux qui le demandent. Je salue à cette occasion tout le travail qui s’est fait et qui nous met devant une nouvelle porte ouverte. Nous voulons ensemble intégrer cette réflexion et les orientations proposées.
Nous nous rappelons que par notre baptême, comme nous le dit saint Jean Eudes, Dieu le Père s’est engagé à nous regarder comme son Fils unique et Jésus s’est engagé à nous regarder comme une partie de lui-même, l’Esprit Saint nous unit à la Trinité Sainte. Le baptême est "le plus grand des dons de Dieu", disait St Jean Paul II à Paris aux jeunes des JMJ.

On évoque donc avec raison "l’évènement du baptême" et c’est l’affaire de tous, pas simplement des ministres du sacrement et des équipes de préparation au baptême. La nouvelle évangélisation intègre cette volonté de savoir proposer le baptême lors de nos rencontres avec nos frères.
Dans les actes des Apôtres, nous voyons comment Philippe va trouver l’Eunuque de la Reine Candace pour rejoindre ses interrogations, l’enseigner et finalement lui donner le baptême (Ac 8, 36). C’est le signe en Philippe de l’Esprit de Pentecôte
L’évènement du baptême se prépare et se célèbre...
L’évènement du baptême est "une porte qui s’ouvre".
Le baptême est à vivre...

Comme les Hébreux sortent d’Egypte en traversant la Mer Rouge à pieds secs pour aller au désert, avec les nouveaux baptisés de la nuit pascale, nous passons la porte pour expérimenter chaque jour la joie d’être enfants de Dieu, avec la force qu’il nous donne dans les épreuves, et l’espérance de la Terre Promise.
Le baptême est une porte qui s’ouvre : faut-il encore la passer pour répondre à l’invitation de Celui qui nous appelle à sa suite et oser vivre dans l’Esprit Saint. Passer du baptême à la vie dans l’Esprit est l’enjeu de notre vie chrétienne. Ainsi les nouveaux baptisés de Pâques ont besoin de trouver des communautés accueillantes qui précisent, développent et célèbrent avec eux le mystère annoncé.
Vivons ensemble le mystère chrétien par un accueil renouvelé de notre baptême !

Mgr Hervé Gosselin

En savoir plus

Edito du numéro d’Eglise d’Angoulême du 26 mars 2016

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.