Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
https://angouleme.catholique.fr/Eglise-de-Linars

Eglise de Linars

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 2 votes

L’église Saint Pierre de Linars fut édifiée au XIIIème siècle puis en partie rebâtie vers la fin du XVIème siècle, après les guerres de religion. Cette église romane est classée monument historique depuis le 13 juin 1913, notamment pour sa façade à arcatures ornée d’animaux en buste et de modillons sculptés.

Le clocher, de forme originale, évoque une tour de guet permettant de surveiller les alentours.

L’église est dédiée à Saint Pierre l’apôtre que l’on dit le prince des apôtres.
Il est le premier des 12 disciples, chef et missionnaire de l’Eglise primitive et, selon la tradition, premier évêque de Rome et premier pape.

Pierre est originaire de Bethsaïda, ville que l’on situe près de l’embouchure du Jourdain. Son vrai nom, Simon, est d’origine grecque. Pierre était certainement bilingue araméen et grec comme la plupart des gens de la région.
Après son mariage, il s’installe à Capharnaüm où il exerce le métier de pêcheur. Sa maison servira de base pour la mission itinérante de Jésus. Un lieu d’accueil et d’enseignement. Il est possible que sa position prééminente au sein des douze lui vienne en partie du fait qu’il fut l’hôte du Maître.

Son surnom de Pierre (Kephas en araméen et Petros en grec) signifie roc. Ce n’était alors qu’un surnom qui, après lui, deviendra un nom.

Pierre joua un rôle important dans la première communauté de Jérusalem. Toutefois, il fut très vite relégué à un rôle de missionnaire itinérant. Ses innovations n’étaient pas du goût de la majorité des juifs-chrétiens de Jérusalem, ni des juifs en général. Il est inquiété, poursuivi par ses ennemis et meurt martyr en 64 de la persécution de Néron. Il demanda à ses bourreaux d’être crucifié la tête en bas afin d’honorer le Seigneur en inclinant la tête sous ses pieds.

Au sein de nos communautés, à la suite de Pierre, soyons des missionnaires pour poursuivre l’œuvre de Jésus.

Selon la tradition, Saint Pierre possède deux clés : l’une en or, céleste, l’autre en argent, terrestre. Il a ainsi la capacité d’ouvrir et de fermer le Paradis. On le représente toujours tenant à la main ces deux clés.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

adresse Paroisse St-Cybard sur Charente et Nouère
3 Rue de la Mairie
16730 Fléac
05 45 95 91 04 62
Presbytère de Fleac


Prêtre
Père Patrice Zoma
Diacres
Xavier Richard, Eddie Lepreux

Communautés locales
Saint Cybard – Saint Yrieix
4 Impasse Weiller
16000 Angoulême
(près de la place Mulac et de l’église St Cybard)
05 45 95 36 36
St.Cybard - St Yrieix

Paroisse - Saint Cybard sur Charente et Nouère

Catéchèse
Baptême
Mariage

Notre Dame des 7 Clochers
3 rue de la Mairie
16730 Fléac
Presbytère de Fléac


Accueil à la paroisse :
ND des 7 Clochers,
Presbytère de Fléac :
Mercredi après-midi de 14h à 17h ou Jeudi de 14h à 15h

St Cybard St Yrieix
Maison paroissiale
Samedi matin de 10h à 12h

Agenda
Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter Radio RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France


-