Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
https://angouleme.catholique.fr/Fete-de-l-Ascension-temps-de-priere-communautaire
          Fête de l’Ascension : temps de prière communautaire

Fête de l’Ascension : temps de prière communautaire

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 0 vote

TEMPS DE PRIÈRE COMMUNAUTAIRE
Notre-Dame des Sources


Jeudi 21 mai 2020

La messe et prière sont à suivre en direct sur Facebook @angouleme.catholique.fr et sur lesite internet du diocèse.

Chant : « Le Seigneur monte au ciel » (J-35)

Le Seigneur monte au ciel au milieu des chants de joie !
Il nous prépare une place auprès de Lui, Alléluia !

Fils du Dieu vivant, qu’il est grand ton Nom !
Dans la terre entière, ton amour éclate,
Et ta majesté nous est révélée en ce jour de joie !
Seigneur de l’univers.

Fils du Dieu vivant, viens en notre cœur !
Selon ta promesse faite à ceux qui t’aiment,
Nous viendrons chez vous, Père, Fils, Esprit,
Et vous aurez part à notre vie d’amour.

Fils du Dieu vivant, ouvre notre cœur,
Pour mieux accueillir ta Grâce et ta Lumière.
Fais grandir la foi de tous les croyants,
Source d’espérance, Jésus Christ Sauveur !

Textes du jour :

• Première lecture « Tandis que les Apôtres le regardaient, il s’éleva » (Ac 1, 1-11)
• Psaume « Dieu s’élève parmi les ovations, le Seigneur, aux éclats du cor. » (Ps 46 (47), 2-3, 6-7,8-9)
• Deuxième lecture « Dieu l’a fait asseoir à sa droite dans les cieux » Ep 1, 17-23
• Évangile « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre » Mt 28, 16-20
Les textes de ce dimanche peuvent se retrouver sur le site AELF :
https://www.aelf.org/2020-05-21/romain/messe

Homélie : « Ascension : un mouvement constant de Dieu vers l’homme »

L’homélie du Père Laurent Maurin est à retrouver sur le site de la paroisse :
Ascension : un mouvement constant de Dieu vers l’homme

Solidarité :

Au moment de l’offertoire, la quête se fera en ligne.
Voici le lien que vous pouvez donner :
Merci de participer à la quête en cliquant ici

Prières Universelles :

  • Seigneur Jésus, en ce mois de mai, avec le pape François, nous te prions pour les diacres, icônes du Christ serviteur, qu’ils soient fidèles à leur charisme au service de la Parole et des pauvres, en devenant des signes stimulants pour toute l’Église ! Prions.
  • Afin que notre monde, par l’intercession de la Vierge Marie et de tous les saints, soit débarrassé au plus vite de ce virus et de son cortège de tristesse, Seigneur prions.
  • Seigneur nous te prions pour le personnel soignant toujours sur la brèche dans certaines régions, pour les enseignants qui ont repris dans des conditions très difficiles. Que nous sachions être attentifs à leur désarroi, leur fatigue, leur découragement. Prions
  • Dieu Père, en cette Fête où notre communauté paroissiale ne peut se réunir pour te célébrer, renforce son unité, et accorde à chacun de nous la grâce de reconnaître notre Seigneur Jésus présent et agissant dans nos vies. Prions.

Pour méditer avec Saint Augustin

Mais comment le Seigneur a-t-il pu se manifester corporellement dans la Galilée, car il est certain que ce ne fut pas le jour même de sa résurrection, puisque ce jour-là, vers le commencement de la nuit, il se manifesta dans la ville de Jérusalem, comme saint Luc et saint Jean s’accordent à le dire. Ce ne fut pas non plus les huit jours suivants, puisque saint Jean rapporte qu’après ces huit jours, il apparut à Thomas, qui ne l’avait pas vu le jour de sa résurrection, à moins toutefois que l’on ne prétende que les onze dont il parle n’étaient point les onze qui portaient dès lors le nom d’Apôtres, mais que c’étaient onze disciples choisis dans le grand nombre de ceux qui avaient embrassé la doctrine de Jésus-Christ. Mais voici à cela une autre difficulté, lorsque saint Jean raconte que le Seigneur fut vu, non pas sur la montagne par les onze, mais sur les bords de la mer de Tibériade, par sept d’entre eux occupés à la pèche, il s’exprime ainsi : « Ce fut pour la troisième fois que Jésus se manifesta à ses disciples », ce qu’il faut entendre du nombre, non des jours, mais des manifestations. Or si nous admettons que cette apparition aux onze disciples, quels qu’ils soient, eut lieu dans l’intervalle de ces huit jours, avant qu’il apparût à Thomas, l’apparition sur les bords du lac de Tibériade ne sera plus la troisième, mais la quatrième, et nous serons ainsi forcés d’admettre que ce fut tout à fait en dernier lieu que Jésus apparut aux onze sur la montagne de Galilée. Nous trouvons donc, dans les quatre Évangélistes, que le Seigneur s’est manifesté par dix fois différentes après sa résurrection : une première fois, aux femmes qui visitaient son tombeau ; une seconde fois, à ces mêmes femmes, lorsqu’elles revenaient de visiter le sépulcre ; la troisième fois, à Pierre ; la quatrième, à deux disciples qui allaient au bourg d’Emmaüs ; la cinquième, à plusieurs autres disciples, parmi lesquels ne se trouvait pas Thomas, dans la ville de Jérusalem, la sixième, à Thomas lui-même, au milieu des autres disciples ; la septième, près du lac de Tibériade ; la huitième, sur la montagne de Galilée, d’après saint Matthieu, la neuvième, au rapport de saint Marc, dans le dernier repas qu’il fit avec ses disciples, et après lequel il ne devait plus manger avec eux sur la terre, la dixième fois, non plus sur la terre, mais lorsqu’il s’élevait sur une nuée et montait ainsi au ciel, dernière manifestation que rapportent saint Marc et saint Luc. Mais tout ce qu’a fait Jésus n’a pas été écrit, comme le déclare saint Jean, car Jésus eut de fréquentes relations avec ses disciples, pendant les quarante jours qui précédèrent son ascension…

Pour clôturer notre prière en ce mois de mai dédié à Marie

Marie, témoin d’une espérance, Pour le Seigneur tu t’es levée,
Au sein du peuple de l’alliance, Tu me fais signe d’avancer,
Toujours plus loin, toujours plus loin.

Mère du Christ et notre Mère, Tu bénis Dieu, printemps de vie.
En toi l’Esprit fait des merveilles, Avec amour il te conduit.

Sur les chemins de l’Évangile Tu suis le Maître jusqu’au bout,
Et tu rejoins sur la colline Ton Fils en croix souffrant pour nous.

Dans le matin du jour de Pâques Ton cœur exulte et crie de joie.
Le Christ est là, sur nos rivages, Il est vivant et tu le crois.

Comme un grand vent sur les disciples L’Esprit de Dieu vient à souffler.
Tu es au cœur de cette Église Où chacun doit se réveiller.

Documents joints

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


-