Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
https://angouleme.catholique.fr/Homelie-de-la-Vigile-de-Paques-20-avril-2019
            Homélie de la Vigile de Pâques - 20 avril 2019

Homélie de la Vigile de Pâques - 20 avril 2019

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 0 vote

"La résurrection de Jésus est aussi l’événement de notre propre résurrection et du renouvellement de toute la Création, dans l’accueil que nous faisons de sa Vie."


La tombeau est vide. Le jour fait place à la nuit. Jésus, a traversé la mort. Il est revenu à la vie. Il est mort une fois pour toutes, et « ressuscité d’entre les morts, le Christ ne meurt plus ; la mort n’a plus de pouvoir sur lui », clame Saint Paul.
Cette annonce pourrait n’être qu’une annonce de plus dans les journaux ou sur les réseaux sociaux. Elle serait déjà incroyable, sûrement qualifiée de « fake news » par la plupart. Elle valide toute l’expérience du Peuple de la première Alliance, dont nous avons avons entendu le récit, et son espérance de rencontrer son libérateur. Elle authentifie la seigneurie de Jésus : il est Celui en qui nous pouvons placer toute notre espérance. Il ne décevra pas. Sa puissance est toute puissance : il a détruit la mort, il a cloué le péché à la croix, il a anéanti les ténèbres en y faisant jaillir la lumière. « La lumière éclaire l’Église, la lumière éclaire la terre », avons-nous chanté dans l’Exultet. Joie de connaître et reconnaître en Jésus, le Sauveur.
Mais l’événement de Pâques n’est pas qu’un sceau validant l’attente des croyants réalisée en Jésus. En ressuscitant des morts, Jésus nous conduit nous aussi à la vie et nous fait sortir de nos propres morts et de notre péché. Il ouvre nos tombeaux. Les nôtres, ceux que nous connaissons dans nos vies personnelles, et ceux de toute l’humanité, dans cette solidarité incroyable de l’espace et du temps, nous liant tous par les mêmes peurs, les mêmes désirs et la même vocation. Il ne suffisait pas que Jésus ressuscite, il fallait qu’il nous ressuscite avec Lui. Il ne suffisait pas qu’il s’arrache à la mort, il fallait aussi qu’il nous arrache de nos propres morts, pour nous mener à la véritable Vie, celle de l’Amour Tout-Puissant, celle qui ne fini jamais, celle de la tendresse du Père. Et de trouver là notre vie : dans la paix d’être tous enfants d’un même Père, dans cette relation filiale enfin retrouvée et encore à accueillir, faisant de nous tous une même famille, frères et sœurs en communion, dans l’attention et la fraternité toujours à renouveler.
Valérie et Sophie, votre vie a commencé au jour de votre naissance. Et au cours de votre histoire, à travers les lumières et les ombres, Jésus lui-même s’est laissé reconnaître à votre regard et à votre cœur. Vous avez voulu le suivre, plonger votre vie dans sa Vie, vivre dans la lumière de cette identité filiale découverte, et devenir témoins de l’amour de Dieu pour chacun de nous. Ce soir, en cette nuit pascale, vous voulez accueillir sa Vie. L’accueillir Lui, tel qu’il est, tel qu’il se donne : le Vivant pour l’éternité, le don d’amour parfait, tout pardon et miséricorde, toute joie et tendresse. Vous allez l’accueillir dans l’eau du baptême et dans le pain de l’eucharistie, bain de la nouvelle naissance et nourriture pour la route. Car vous le savez, il ne suffit pas d’être baptisés un jour du temps, il faut encore devenir, jour après jour, disciples de Jésus, c’est-à-dire disciples de l’amour, du pardon, de la joie, de la vie. Dans votre quotidien et en Eglise, avec les frères et les sœurs qui sont là et ceux que vous rencontrerez, continuez d’accueillir cette Vie en vous et de vous laisser façonner par elle et de lui donner toute votre confiance !
La résurrection de Jésus n’est pas uniquement un événement de son histoire. C’est aussi l’événement de notre propre résurrection et du renouvellement de toute la Création, dans l’accueil que nous faisons de sa Vie. Pour que nos vies en soient transformées, pour que le monde en soit renouvelé. Combien notre Eglise a-t-elle besoin, aujourd’hui plus que jamais, de se laisser transformer par la nouveauté de Pâques, laissant le Christ tuer en elle le péché et la mort pour renaître à une vie nouvelle plus douce, plus simple, plus proche, davantage conforme à l’Evangile ? Combien notre monde, marqué par tant de peurs, de crises, de rejets et d’indignité faite à tant d’hommes, de femmes et d’êtres vivants de toutes espèces n’a-t-il pas le désir secret d’être totalement renouvelé, transfiguré par la nouveauté de l’Amour comme par une recréation lumineuse, fraternelle et juste ? Combien n’avons-nous pas soif de renaître à cette Vie divine, dans une communion parfaite avec toute la création et avec le Créateur ?
Voilà ce que réalise, déjà, l’événement de Pâques, pour peu que nous l’accueillions pour ce qu’il est. « A la pointe de l’aurore, les femmes se rendirent au tombeau, portant les aromates qu’elles avaient préparés. » Mais tout leur projet est bouleversé, les aromates ne serviront à rien, la vie a été la plus forte, le jour a transpercé la nuit, l’amour a tué la haine. Lorsque nous verrons la nuit en nous, dans l’Église ou dans le monde, lorsque nous aurons déjà préparé les aromates pour embaumer ce que nous voyons de déjà mort, nous nous rappellerons de ces femmes et de ce qu’elles ont découvert. Et de la suite : avec elle, mettant notre foi en Celui qui a traversé l’inimaginable, nous pourrons devenir témoins de la Bonne Nouvelle, confiant en sa présence avec nous et avec tous les hommes, nous appelant tous, là où nous sommes, à accueillir pleinement la Vie recréatrice de Dieu en nous.
Amen !
P. Benoît Lecomte

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Contact

adresse Paroisse Ma Campagne - Puymoyen
2, bld Jean Moulin
16000 Angoulême
+335 45 61 15 04
paroissemacampagne chez orange.fr
Accueil à la paroisse les mardis et vendredis de 16h30 à 18h30



-