Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
https://angouleme.catholique.fr/Homelie-du-16-06-2019-Fete-de-la-Trinite
          Homélie du 16/06/2019 Fête de la Trinité

Homélie du 16/06/2019
Fête de la Trinité

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 0 vote

Évangile selon Saint Jean
(Jean 16.12-15)
Fête de la Sainte Trinité


On raconte cette histoire à propos de Saint Augustin. Un jour qu’il se trouvait sur le bord de la mer, méditant comme bien souvent sur le mystère de la Trinité, Augustin regardait avec étonnement un tout jeune enfant qui depuis longtemps déjà transportait dans un seau l’eau de la mer pour remplir un grand trou qu’il avait creusé dans le sable de la plage. Augustin lui demanda : « Que fais-tu là mon petit ? Tu veux vider la mer ? » L’enfant répondit : « Que fais-tu Augustin, tu veux venir à bout du mystère de la Trinité ? » La réponse de l’enfant éclaira le vieil évêque ; Il se dit à lui-même : l’enfant aura plus vite fait de mettre la mer dans son trou que toi de saisir dans ton intelligence le mystère trinitaire ! L’enfant n’ignore pas l’infinité de la mer, et c’est justement ce qui le fascine. Le trou qu’il a creusé, le désir qui l’habite de continuer à le remplir, reflète précisément quelque chose de cette infinité. Ce creux toujours rempli et jamais saturé, cette béance qui engloutit l’eau au fur et à mesure qu’elle la reçoit, pour que mystérieusement elle retourne à l’océan qui en est la source, est bien à l’image du cœur de l’homme, insatiable de contemplation, jamais rassasié de l’amour, toujours désireux d’accueillir davantage. L’enfant ne se lassera pas de son jeu ni Augustin de sa recherche. Il ne prétend pas limiter l’océan de la lumière trinitaire à la petitesse de son entendement humain. Mais il reconnaît, dans l’infinité même de son désir, que Dieu veut l’ouvrir à sa propre démesure. Il y voit comme un écho du désir de Dieu de venir demeurer en chacun de nous. Car tel est le désir que le Père partage avec le Fils et l’Esprit, le projet dont ils s’entretiennent silencieusement dans le colloque évoqué par le moine Roublev dans son icône : « Nous viendrons chez lui et nous ferons en lui notre demeure » (Jn 14.23) La grande révélation que nous apporte Jésus, c’est que Dieu n’est pas solitaire.

Il y a des réalités qu’on découvre en les vivant plutôt qu’en les définissant. Il n’est pas forcément nécessaire de tout savoir avant d’engager sa vie. Bien au contraire ! Les parents, les éducateurs savent qu’on ne peut ni ne doit dire à l’enfant que ce qu’il est capable de comprendre et de porter. C’est ce que fait Jésus en parlant à ses disciples. Il leur avoue qu’il aurait encore beaucoup à leur dire mais qu’ils n’ont pas la force de les porter. Il faut se rappeler que Jésus a l’expérience de leur difficulté à le comprendre. Par exemple, lors du discours sur le pain de vie, nombreux furent ceux qui le quittèrent en disant : « Ce qu’il dit là est intolérable, on ne peut continuer à l’écouter ! » Nicodème, la Samaritaine, Thomas ne comprirent pas ce qu’il leur disait. Pire encore, ses annonces répétées de la Passion sont pour eux inaudibles. Heureusement, l’avenir de la Révélation ne repose pas seulement sur les épaules de ces quelques hommes fragiles. La Révélation est assurée par Dieu lui-même en la personne de l’Esprit Saint. Que fait donc l’Esprit Saint ? « Il nous guide vers la vérité tout entière ». La réflexion séculaire de l’Église sur la Trinité en est un bon exemple. Il est bien précisé ici que l’Esprit Saint n’ajoute rien à la Révélation. Jésus est la Parole de Dieu et il n’y en pas d’autre. Par contre cette Parole nécessite d’être pleinement reçue à chaque génération. C’est le rôle de l’Esprit Saint de faire pénétrer en nous la Parole de Dieu et de nous aider à l’accueillir : « Il reprendra ce qui vient de moi pour vous le communiquer ». Il se trouve que c’est lui qui a inspiré les rédacteurs des évangiles lors de leur mise par écrit, et c’est aussi lui qui assiste le lecteur pour qu’il en découvre le sens et la portée. Ceci dit l’Esprit saint ne se substitue pas à notre responsabilité et ne fait rien à notre place. Il nous faut donc ouvrir les deux livres, celui de la Vie et celui de l’Écriture ; L’Esprit Saint se charge alors de faire le lien entre les deux.

Père François Raballand

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

adresse Paroisse Notre Dame des Sources
24 Rue du Souvenir
16430 L’Isle d’Espagnac
05 45 69 29 19
paroissenotredamedessources chez orange.fr


Curé de la paroisse
Père Laurent Maurin
Prêtre habitué
Père Maurice Proteau


Communautés locales
L’Isle d’Espagnac
24 Rue du Souvenir
16430 L’Isle d’Espagnac

05 45 69 29 19


Ruelle Sur Touvre
19 Place de l’Église
16600 Ruelle

05 45 65 40 53


Horaires des permanences


-