Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
https://angouleme.catholique.fr/Homelie-du-17-03-2019La-Transfiguration-ou-la-priere-chretienne
          Homélie du 17/03/2019 La Transfiguration ou « la prière chrétienne (...)

Homélie du 17/03/2019
La Transfiguration ou « la prière chrétienne »

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 0 vote

Évangile selon St Luc (Lc 9, 28b-36)
2ème dimanche de Carême


Pour relire l’Évangile de ce jour, cliquez ici.

La Transfiguration ou « la prière chrétienne »

Rédigé plusieurs dizaines d’années après les événements, l’évangile de Luc exprime dans cette page la foi de l’Église primitive en la divinité du Christ. Cette connaissance vient mettre en pleine lumière ce qui ne fut qu’entrevu alors par les trois apôtres Pierre, Jacques et Jean que Jésus avait introduits dans sa prière. Comme aimaient à le commenter les Pères de l’Église autrefois, en réalité, ce jour-là, ce n’est pas Jésus qui a changé, mais le « regard » des disciples que l’Esprit-saint a illuminé en quelques instants, laissant apparaître en un éclair sa véritable identité que les manifestations du Ressuscité viendront ensuite compléter. En écrivant le récit de la transfiguration, Luc nous expose tous les enjeux de la prière chrétienne, dans une vision reconstituée à des fins pédagogiques, en faisant référence à l’Ancien Testament. Si jamais nous nous demandions à quoi çà sert de prier, nous pouvons trouver là une réponse à cette question.

Quand nous prions, l’identité divine de Jésus nous est révélée et du même coup notre avenir de baptisés : « Pendant qu’il priait, son visage apparut tout autre ». On pourrait traduire : « le Tout Autre se lit sur son visage » (trans : à travers, figure : visage). Toute son intériorité transparaît sur son visage. Et puis « Son vêtement devint d’une blancheur éclatante. » Le vêtement dit le statut de la personne dans sa relation sociale. Le blanc est la couleur synthèse de toutes les couleurs et exprime l’unité des différences. Dire que le vêtement du Christ est blanc c’est désigner de façon imagée l’unification parfaite qui caractérise Dieu. Dieu est Un. Le rite du vêtement blanc est repris dans ce sens là lors du Baptême.

Quand nous prions, nous nous appuyons sur la Parole de Dieu consignée dans les Écritures. Nous prenons alors racine dans l’histoire du Salut, nous sommes introduits dans le peuple élu que Dieu s’est constitué depuis Abraham, et dont Moïse et Élie furent les artisans par la LOI et les PROPHÈTES. Jésus y apparaît en parfaite harmonie avec cette longue histoire qui le précède et qu’il assume comme étant la sienne car Jésus n’est pas le fondateur d’une nouvelle religion en rupture avec toute l’histoire religieuse d’Israël. Par ailleurs jamais la prière ne nous fait nous évader de l’histoire des hommes ; bien au contraire, elle nous entraine à la prendre en charge.

Quand nous prions nous faisons l’expérience pascale de la « mort et de la résurrection du Christ ». Le sommeil profond des disciples signifie cette mort et leur réveil la Résurrection. Dans cette expérience ils vivent à la fois « bonheur » et « frayeur » : « Il est heureux que nous soyons ici... Ils furent saisis de frayeur. » Notre expérience quotidienne où vie et mort se côtoient trouve sens dans la prière.

Quand nous prions, l’univers trinitaire de Dieu nous est ouvert en nous y dévoilant la place du Christ : « une nuée survint », c’est la présence de l’Esprit Saint (cf l’Exode), « celui-ci est mon Fils bien aimé, écoutez-le », c’est la voix du Père qui désigne son Fils (cf l’épisode du Baptême du Christ). La communion trinitaire qui est le fondement de l’Église nous fait désirer la vie communautaire.

Quand nous prions, nous contemplons en Jésus la « Parole Vivante  », le « Verbe fait Chair ». « On ne vit plus que Jésus seul ». Après le temps des prophètes qui ont parlé au nom de Dieu, voici le temps où, par son Fils, Dieu lui-même prend la Parole et sa Parole est Présence. Que faire d’autre quand on est en présence de Dieu ? Se taire, être là, garder le silence pour me laisser habiter de cette présence : « les disciples gardèrent le silence ».

Père François Raballand

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

adresse Paroisse Notre Dame des Sources
24 Rue du Souvenir
16430 L’Isle d’Espagnac
05 45 69 29 19
paroissenotredamedessources chez orange.fr


Curé de la paroisse
Père Laurent Maurin
Prêtre habitué
Père Maurice Proteau


Communautés locales
L’Isle d’Espagnac
24 Rue du Souvenir
16430 L’Isle d’Espagnac

05 45 69 29 19


Ruelle Sur Touvre
19 Place de l’Église
16600 Ruelle

05 45 65 40 53


Horaires des permanences


-