Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
https://angouleme.catholique.fr/Homelie-du-18-mai-2019

Homélie du 18 mai 2019

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 0 vote

« C’est à l’amour que vous aurez les uns pour les autres qu’on reconnaîtra que vous êtes mes disciples »


La semaine dernière j’avais la chance d’être en Corée avec quelques paroissiens de la paroisse Saint Jean-Baptiste, à la rencontre de ceux de la paroisse Saint Pierre Aumaître à Shinbongdong, au Sud de Séoul. Nous avons vécu une semaine magnifique d’échanges, de découvertes, de partage, au rythme des repas, des célébrations, des visites, du temps passé ensemble… Des liens d’amitiés réels se créent, par delà la distance et les cultures.
La paroisse de Shinbongdong, ce sont 5013 paroissiens répartis en 7 communautés, elles-mêmes subdivisées en 3 à 6 groupes, composés eux-mêmes de 6 à 17 cellules pour atteindre la somme de 81 cellules en tout. Chaque communauté a un président, un président préside à l’ensemble des communautés, et un président de tous les fidèles porte le souci de l’ensemble des groupes, communautés et commissions de la paroisse, chacune de ces commissions étant managée par un leader. Tout cela aidé par un système informatique qui permet de savoir précisément quel paroissien est dans quel groupe à quel endroit. Une organisation parfaite, qui peut en faire rêver certains.
Sauf que la parole de Jésus n’est pas « Soyez bien organisés », mais « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. » Elle n’est pas « c’est à votre organisation qu’on reconnaîtra que vous êtes mes disciples », mais « à l’amour que nous aurez les uns pour les autres. »
A l’amour.
Aucune organisation, aucune loi, sauf la loi d’amour, ne peut être le signe de l’amour de Dieu pour nous, révélé dans l’événement de Pâques.
Or quel est le signe de l’amour de Dieu qui est donné au monde ? Quelle est la signature de l’événement de Pâques offert au monde ?
Le signe, la signature, ce qui est visible aux yeux de tous, c’est une communauté chrétienne. C’est-à-dire ce lieu où, précisément, l’on s’aime les uns les autres comme le Christ nous a aimés. Ce lieu où le Seigneur « fait toutes choses nouvelles », disait le livre de l’Apocalypse.
On peut ne pas croire au Christ. On peut douter de la résurrection, de la présence de l’Esprit, de la puissance ou de la présence de Dieu. Tout cela fait appel à notre liberté de croire ou non. Mais il y a un fait objectif qui ne trompe pas, c’est-à-dire un fait qui pose question et qui va porter témoignage : c’est une communauté chrétienne où l’on s’aime, où la fraternité n’est pas un mot mais un mode de vie, où le pardon n’est pas une prédication mais une réalité, où le soucis de l’autre n’est pas un mot d’ordre mais une évidence vécue. Une telle communauté ne peut qu’interroger le monde, puisqu’elle va à l’encontre des logiques du monde. Une telle communauté ne peut que renvoyer vers au-delà d’elle-même, puisque ce qu’elle vit ne répond pas à la logique uniquement humaine.
Saint Paul a parcouru des milliers de kilomètres, dans les conditions qui étaient les siennes à l’époque, pour fonder de telles communautés chrétiennes, pour les encourager, les affermir, parfois les rabrouer quand elles ne répondaient plus à cette exigence d’amour. Il a usé de toute son énergie et de tous ses talents pour donner à ceux qui devenaient chrétiens ou voulaient le devenir, de trouver toute la nourriture spirituelle dont ils avait besoin - notamment l’eucharistie, ce petit bout de pain devenu Corps du Christ, transformant nos vies en vie divine, ce Corps du Christ dont, Laura, tu vas faire désormais ta nourriture pour vivre encore davantage de l’amour de Dieu - et pour donner au monde le témoignage de ces communautés, de ces disciples de Jésus Christ vivant ensemble et partageant le quotidien de leurs vies. Paul a pris soin, aussi, bien sûr, de veiller à ce que ces communautés soient organisées, qu’elles soient structurées afin que tous les charismes et les talents se déploient, afin que chacun puisse se mettre au service de tous, afin que personne ne soit oublié ou laissé de côté. Afin que l’Evangile de Jésus Christ, la Bonne Nouvelle de sa Résurrection, puisse être accueillie partout et par tous, comme on accueille la Vie au plus profond de soi.
Accueillir cette Vie, voilà le but de notre rassemblement ce soir, le but de notre vie communautaire de paroisse, de doyenné, de diocèse. Accueillir la Vie comme on apprend à s’aimer les uns les autres comme Jésus nous a aimé. Et en devenir le signe aux yeux du monde. J’avais ce matin rendez-vous avec un couple qui se mariera prochainement. Il y a quelques mois, ils ne voulaient pas entendre parler de rencontre avec d’autres couples ou avec des chrétiens, ils pensaient se suffire à eux-mêmes. Et puis ils ont accepté de vivre une rencontre, puis deux, puis trois… Ils témoignaient aujourd’hui de leur joie d’avoir rencontré une communauté (c’était leur mot) d’hommes et de femmes accueillants, joyeux, simples, offrant sans attendre en retour, ne portant pas de jugement sur ceux qui, comme eux, arrivaient de plus loin… En les écoutant, j’entendais les paroles de Jésus : « A l’amour que vous aurez les uns pour les autres, on vous reconnaîtra comme mes disciples. »
Appel simple, mais qu’il nous faut sans cesse, et sans cesse encore, réentendre et remettre en pratique. Que cette Parole, dont Saint Paul s’est fait le chantre, vienne à nouveau réveiller nos cœurs et continue de transformer toutes nos relations. Pour que la Vie de Dieu puisse être accueillie en chacun, et par le plus grand nombre !
Amen.
P. Benoît Lecomte

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Contact

adresse Paroisse Ma Campagne - Puymoyen
2, bld Jean Moulin
16000 Angoulême
+335 45 61 15 04
paroissemacampagne chez orange.fr
Accueil à la paroisse les mardis et vendredis de 16h30 à 18h30

Contact

adresse Paroisse Saint Jean-Baptiste
28 rue Pierre Aumaître
16000 Angoulême
+336 09 78 55 52
Paroisse Saint Jean-Baptiste
Accueil à la paroisse les mardis de 10h à 12h



-