Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
https://angouleme.catholique.fr/Homelie-du-21-07-2019-Marthe-et-Marie
          Homélie du 21/07/2019 « Marthe et Marie »

Homélie du 21/07/2019
« Marthe et Marie »

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 0 vote

Évangile selon Saint Luc
(Luc 10, 38-42)
16ème dimanche du Temps Ordinaire


Pour relire l’Évangile de ce jour, cliquez ici.

Marthe et Marie

Marthe reçoit Jésus dans sa maison. Elle est maîtresse à bord et assume en responsable, les tâches matérielles nécessaires à l’accueil. Marthe a une sœur qui semble insouciante, inactive, irresponsable. Elle est assise aux pieds de Jésus, dans la position habituelle des disciples, place réservée uniquement aux hommes. Jésus la laisse faire, considérant, contrairement à l’usage en vigueur pour les rabbins, que la femme elle aussi a droit à l’enseignement du Maître. Marie écoute l’invité de sa sœur, elle boit ses paroles. En présentant ainsi la scène, l’évangéliste semble vouloir nous faire comprendre que Marie, d’une certaine façon s’est approprié l’invité, réduisant sa sœur à n’être que la bonne de la maison, à moins que Marie n’ait pas pu trouver sa place à côté d’une Marthe hyper active. On peut assez bien imaginer le conflit qui éclate entre les deux sœurs, dans cette situation retournée où Marthe se retrouve reléguée au second rang, dans le coin des gamelles !

Marthe n’affronte pas sa sœur directement. Elle s’attaque à l’invité en lui faisant même la leçon : « ça ne te fait rien que ma sœur me laisse tout faire !! » Elle veut rallier Jésus à sa cause pour établir un rapport de force, faire pression sur sa sœur (2 contre 1) et la remettre à sa place. Jésus n’entre pas dans la stratégie de Marthe. Il met fin au conflit psychologique en prenant position en faveur de Marie : « Elle a choisi la meilleure part. Elle ne lui sera pas enlevée. » La réponse est catégorique et sans appel, mais cette réponse n’énonce pas une préférence pour Marie, ce qui serait catastrophique pour la suite des relations entre les deux sœurs. Jésus ne passionne pas ni n’envenime pas le conflit entre elles. Il rétablit plutôt l’échelle des valeurs qui permettra aux deux sœurs de se resituer à la fois dans la Parole et dans le Service. D’ailleurs, dans chaque Eucharistie la table de la Parole précède toujours la table du Pain car c’est bien la Parole qui donne du sens au Pain.

Quand le Seigneur parle, qu’y a-t-il de plus urgent à faire qu’à l’écouter ? Est-ce d’ailleurs si facile d’écouter vraiment ? Si vous en avez l’expérience, vous savez que l’écoute de la Parole de Dieu est rarement reposante : « elle est vivante la Parole de Dieu, agissante, plus effilée qu’un glaive à deux tranchants, pénétrant jusqu’à les séparer l’âme et l’esprit, les jointures et les moelles, elle démêle les sentiments et les pensées du cœur » dit l’Écriture. C’est précisément ce que Marthe fuit. En fait elle ne veut pas écouter, elle veut agir, être utile. Elle est agitée : « Marthe, Marthe, tu t’inquiètes et tu t’agites pour bien des choses, alors qu’une seule est nécessaire. » Jésus ne lui dit pas qu’il est inutile de préparer le repas. Il lui fait remarquer qu’elle ne prend pas le temps de s’arrêter, de s’asseoir, d’écouter et de laisser opérer en elle la Parole de Dieu. Marthe est blâmée non parce qu’elle travaille, mais parce qu’elle ne se laisse pas travailler de l’intérieur.

Alors, mettons nous aux pieds de Jésus avant d’entreprendre quoique ce soit. Pour devenir disciple, il est indispensable d’en passer par les pieds en quelque sorte : verser des larmes ou du parfum sur les pieds, se jeter aux pieds de Jésus, se tenir au pied de la croix où la vie nouvelle coule du côté transpercé. Ainsi faut-il se mettre à la hauteur des pieds. La bonne position pour apprendre est simplement de se mettre aux pieds du maître. Ensuite, c’est avec les pieds que se prendra la route de l’histoire des hommes pour raconter à chaque génération la passion de croire en ce Dieu-là. Chaque baptême célébré nous rappelle que le Christ, pendant la cène, a lui-même lavé les pieds de ses disciples. C’est lui, le premier, qui s’est mis à nos pieds, lui le Maître et Serviteur de l’homme.

Père François Raballand

Télécharger l’Homélie de ce dimanche.

En savoir plus

illustration : Paul-Alexandre-Alfred Leroy (1860 - 1942) Musée des Beaux-Arts de Rouen

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

adresse Paroisse Notre Dame des Sources
24 Rue du Souvenir
16430 L’Isle d’Espagnac
05 45 69 29 19
paroissenotredamedessources chez orange.fr


Curé de la paroisse
Père Laurent Maurin
Prêtre habitué
Père Maurice Proteau


Communautés locales
L’Isle d’Espagnac
24 Rue du Souvenir
16430 L’Isle d’Espagnac

05 45 69 29 19


Ruelle Sur Touvre
19 Place de l’Église
16600 Ruelle

05 45 65 40 53


Horaires des permanences


-