Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
https://angouleme.catholique.fr/Homelie-du-24-03-2019-Changer-de-regard

Homélie du 24/03/2019
Changer de regard

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 0 vote

Évangile selon Saint Luc (Luc 13, 1-9)
3ème dimanche de Carême


Pour relire l’Évangile de ce jour, cliquez ici.

L’évangile nous rapporte deux faits de vie de l’époque de Jésus : l’un relève de la relation des hommes entre eux : Pilate aurait fait massacrer des Galiléens pendant qu’ils offraient des sacrifices. Et l’autre fait est dû à la chute de la tour de Siloé qui a tué 18 personnes en s’écroulant.

Meurtres et accidents font partie des faits divers que les journaux portent régulièrement à notre connaissance. L’information se banalise quand nous ne nous sentons pas directement concernés. Aujourd’hui, Jésus s’en empare à des fins pédagogiques. En effet, à cette époque, tout événement grave tel que la maladie et la mort trouvait sa justification comme sanction de Dieu à l’encontre du péché des hommes. Jésus se devait de réagir contre cette mentalité totalement erronée mais toujours tenace. D’où les questions qu’il pose à ses auditeurs : « Pensez-vous que ces Galiléens étaient de plus grands pécheurs que tous les autres Galiléens pour avoir subi un tel sort ? Et ces 18 personnes tuées par la chute de la tour de Siloé étaient-elles plus coupables que tous les autres habitants de Jérusalem ? » Autrement dit : « Croyez-vous vraiment que c’est Dieu qui a inspiré à Pilate d’organiser ce massacre ou qui a lui-même fait tomber la tour de Siloé pour calmer sa colère ? »
De nos jours encore, il n’est pas rare de s’entendre dire : « Dieu vous aime vraiment beaucoup pour vous envoyer une telle épreuve ! » Présenter de Dieu une telle image c’est faire de lui un tyran, un meurtrier ; c’est le concevoir à notre image. Autant dire que ce que Jésus a entrepris reste encore à faire 2000 ans après. Il parlait de « se convertir », ce qui veut dire « changer de regard », changer notre façon de voir Dieu, les autres, les événements… Il a même dit : « Si vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous de la même façon ». Jésus veut dire que si nous ne changeons pas notre façon de voir, nous continuerons de penser que c’est Dieu qui nous punit et nous vivrons nos maladies, nos handicaps et même notre mort avec la même mentalité mythologique. La présence du Christ rétablit la véritable image de Dieu et bien des paraboles s’y essaient. Quelques siècles auparavant, Dieu avait pourtant révélé à Moïse son vrai visage, lorsqu’en plein désert, dans l’épisode du buisson ardent, la passion pour son peuple s’exprimait dans ce feu d’amour qui ne détruit pas mais qui se communique au point de redynamiser Moïse et de lui donner la force d’engager la démarche libératrice en allant affronter Pharaon au nom de Yahweh.
Le prêtre et toute l’Église portent la responsabilité de lutter contre la perversion des représentations erronées et celle de dire la vérité sur Dieu. Après avoir exprimé l’urgence d’un changement de l’image fausse qu’on présente de Dieu, Jésus raconte une parabole qui montre la patience de Dieu devant nos lenteurs à produire du neuf. Elle parle d’un figuier qui ne donne aucun fruit depuis trois ans et qui mériterait d’être arraché. Ce figuier fait penser à ces communautés qui se sont asséchées au fil du temps. Mais le vigneron en appelle à la patience pour donner à ce figuier une dernière chance après des soins appropriés. Ainsi est Dieu, exigeant mais patient ; il nous laisse le temps d’opérer les changements nécessaires au rythme lent de nos prises de conscience.
Bien qu’il y ait urgence, Dieu se montre patient. Ce temps de Carême est à mettre à profit pour rectifier en nous ce qui doit l’être.

Père François Raballand

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

adresse Centre Paroissial
05 45 69 29 19
24 rue du Souvenir
16340 L’Isle d’Espagnac

ou

adresse Maison paroissiale
05 45 65 40 53
19 place de l’église
16600 Ruelle sur Touvre

paroissenotredamedessources
@orange.fr


-