Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
https://angouleme.catholique.fr/Homelie-du-27-01-2019

Homélie du 27/01/2019

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 0 vote

Évangile selon St Luc 1, 1-4 ; 4, 14-21
"Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture"


Luc 1.1-4, 4.14-21

Luc est le seul évangéliste à présenter son récit comme une lettre à un ami. Cet ami se nomme Théophile, prénom grec qui signifie « ami de Dieu ». On ne sait pas exactement qui est Théophile et même s’il a réellement existé. S’agit-il d’un homme qui a reçu une première catéchèse de l’Église et que Luc veut encourager dans sa foi encore fragile et hésitante, en lui rédigeant « un exposé suivi, très bien documenté » pour l’aider à vérifier « la solidité des enseignements qu’il a reçus » ? Ou bien s’agit-il d’une personne fictive qui désignerait les lecteurs que nous sommes pour qu’à notre tour nous devenions « théophiles », c’est-à-dire « amis de Dieu » ? Quoiqu’il en soit Luc prend soin d’en appeler à « ceux qui furent les témoins oculaires et qui sont devenus les serviteurs de la Parole » c’est-à-dire les apôtres. Cette expression fait reposer la foi des chrétiens de tous les temps sur des témoins, sur ceux qui ont vu et entendu le Christ agir et parler, et qui sont les seuls autorisés à transmettre fidèlement les événements et le sens de ces événements dont dépend notre foi d’aujourd’hui. Il nous est demandé de faire confiance à des hommes aussi fragiles que nous et à qui le Christ a donné la responsabilité de la mission et de la transmission. Si actuellement nous avons la chance de voir les signes et d’en connaître le sens, c’est grâce à ces témoins oculaires devenus serviteurs de la Parole de Dieu.

Mais n’allons pas croire que nous n’avons qu’à nous couler dans le passé de la Révélation et lui rester passivement fidèles. Nous avons à reconnaître et à proclamer chaque dimanche que « la Parole de l’Écriture que nous venons d’entendre, c’est aujourd’hui qu’elle s’accomplit. » C’est ce qu’a dit Jésus, dans la synagogue de Nazareth après avoir lu le passage d’Isaïe où il est écrit : « l’Esprit du Seigneur est sur moi parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction. » Depuis son Baptême, chaque chrétien se reconnaît dans cette citation d’Isaïe que fait Jésus et qu’il s’attribue à lui-même en disant : « Aujourd’hui s’accomplit cette Parole que vous venez d’entendre. » L’onction du Baptême marque le chrétien d’une différence qui n’est pas toujours très confortable. Jésus lui-même devra quitter la synagogue de Nazareth car très vite l’admiration et l’étonnement vont faire place à l’incompréhension et au refus, au point qu’il devra fuir pour éviter le pire en avouant : « nul n’est prophète dans son pays. »

Être témoins oculaires et devenir serviteurs de la parole supposent de notre part d’être enracinés dans l’aujourd’hui de ce monde, de l’aimer tel qu’il est et d’y exercer le discernement pour pouvoir déclarer à notre tour avec lucidité et réalisme : « oui, j’ai vu et j’ai entendu ; la parole de l’Écriture s’accomplit encore aujourd’hui ; elle a toute son actualité et son efficacité. J’en suis témoin. » Chacune et chacun d’entre nous, dans ses relations et ses divers engagements, vit cela d’une façon ou d’une autre. La pudeur nous empêche parfois d’en parler ou bien nous craignons de nous mettre en valeur aux yeux des autres. Pourtant il est bon de nous nourrir du témoignage des uns et des autres dès que l’occasion s’en présente. C’est même la condition de l’existence d’une véritable communauté chrétienne. Mais c’est un effort à faire et toujours à refaire, car donner sa vie en partage ne se fait pas spontanément et nécessite beaucoup de prudence, car si l’autre est une chance il arrive aussi qu’il soit hélas une menace. Quoiqu’il en soit cet évangile nous demande d’ouvrir l’œil, d’être des « témoins oculaires », de regarder la réalité en face avec tous les changements qui s’opèrent en ce moment. Il nous demande aussi de prendre la parole quand les circonstances l’exigent.

Père François Raballand

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

adresse Centre Paroissial
05 45 69 29 19
24 rue du Souvenir
16340 L’Isle d’Espagnac

ou

adresse Maison paroissiale
05 45 65 40 53
19 place de l’église
16600 Ruelle sur Touvre

paroissenotredamedessources
@orange.fr


-