Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
https://angouleme.catholique.fr/Homelie-du-28-avril-2019

Homélie du 28 avril 2019

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 0 vote

« Accueillir la Vie. » Accueillir. Il n’y a pas d’accueil sans ouverture, et l’événement de Pâques ouvre.


« Accueillir la Vie ». Il me semble que les textes de ce jour éclairent totalement notre thématique du temps pascal. Ils l’éclairent en projetant une réelle lumière de Pâques, une douce lumière de résurrection qui nous invite à sortir de nos tombeaux, de nos ornières, de nos propres obscurités, pour accueillir la plénitude de la Vie du Ressuscité. « Ne crains pas. Moi, je suis le Premier et le Dernier, le Vivant : j’étais mort, et me voilà vivant pour les siècles des siècles », dit le Fils de l’homme de l’Apocalypse, comme s’adressant à chacun de nous. Et nous, d’entrer dans cette confiance indicible qu’ouvre l’événement de Pâques. Et d’accueillir la vie.
Accueillir. Il n’y a pas d’accueil sans ouverture, et l’événement de Pâques ouvre. « C’était après la mort de Jésus. Le soir venu, en ce premier jour de la semaine, alors que les portes du lieu où se trouvaient les disciples étaient verrouillées par crainte des Juifs, Jésus vint, et il était là au milieu d’eux. » Le Ressuscité ouvre les portes des disciples – et les nôtres. Elles ont beau être verrouillées, ces portes, celles de nos cœurs, de nos maisons, de nos groupes, de nos Eglises, de nos frontières, le Christ passe. Il entre. Il nous rejoint. Les cadenas n’y peuvent rien. Ça peut être source d’angoisse, de peur même, pourquoi pas. « La paix soit avec vous ! », dit-il aux disciples pour apaiser leur crainte – des juifs et aussi désormais de cette présence mystérieuse et nouvelle. Et la paix vient, avec le Christ. Expérience à vivre, au plus profond de nous-mêmes : l’événement de Pâques est événement de la paix qui vient en nous, nous habiter.
Joie !
La Parole de Dieu, agissante, ouvre notre cœur à l’accueil de la paix du ressuscité. Penses-y, tout à l’heure, quand le prêtre t’invitera à donner la paix à tes frères et sœurs. Ce geste n’est pas un geste d’amitié (tu peux le vivre avec un ennemi), ni une salutation polie, encore moins un rite de plus pour se réveiller avant de communier. Il est la Parole du Ressuscité offerte à chacun : La paix soit avec toi, la paix du Christ. Quand tu donnes cette paix, ta parole se fond dans la Parole de Dieu, toujours primitive. Et ta parole ouvre le cœur de celui qui la reçoit (et le tien, qui reçoit la parole de l’autre) pour accueillir la paix du ressuscité… et accueillir la Vie. « Ne crains pas, n’aie plus peur de rien, ni de la haine, ni de la mort, ni du péché, ni de rien d’autre : en accueillant cette parole de paix, tu accueilles la victoire du Christ sur toute formes de mal et tu deviens un autre homme, désormais vivant de la Vie de Dieu en toi. »
Que cette Parole est alors rassurante, face à toutes les paroles de violence, de doute, de défiance, de méfiance, de calcul et tant d’autres qui rabaissent l’homme et ferment nos cœurs et nos groupes et nos équipes et nos Eglises et nos frontières ! Car elle est la Parole qui l’emporte sur toutes les autres.
« Accueillir la Vie ! » Cris du matin de Pâques qui n’est pas un cris, mais un acte. Qui n’est pas un acte, mais une expérience. Qui n’est pas une expérience, mais la condition même de notre existence, pour peu que nous la voulions belle, joyeuse, sereine, libre, confiante, ouverte. Accueillir la Vie, comme les disciples – et comme Thomas aussi, malgré ses tergiversations, ses doutes, ses hésitations, sa logique et tout ce par quoi nous nous reconnaissons un peu en lui – accueillent Jésus, ressuscité, les rejoignant.
Cette vie, Kaicy, tu l’accueilles pleinement aujourd’hui, par le bain baptismal. Par lui, tu vis toi-même la Pâques du Christ, le Passage de tous les passages, celui qui te conduit à la plénitude de la vie de ressuscitée. Le baptême est ce Passage, et donc le plein accueil de la Vie de Dieu en toi, en nous.
Kaicy, tu le découvriras en approfondissant ton baptême, en découvrant qui est ce Jésus ressuscité, quelle est la foi que partage ses disciples : cet accueil de la Vie transforme notre vie… et la vie de ceux qui nous entourent. Car notre vie devient témoignage, ne nous tournant pas vers nous-mêmes mais vers Celui que nous accueillons. Comme on nous le raconte dans le livre des Actes des Apôtres, et de ces foules qui, rencontrant les Apôtres et l’accueil qu’ils ont fait du la Vie du Christ en eux et de sa paix, deviennent croyants et s’attachent au Seigneur. Jusqu’à ces gens malades ou tourmentés, dont on nous raconte qu’ils sont tous guéris. L’accueil de la Vie guérit. L’accueil de la Vie et de la Paix de Dieu vient comme un baume sur les blessures de notre humanité, de toute humanité, ne nous laissant jamais, ô jamais seuls. « Et il était là, au milieu d’eux », bien que toutes les portes étaient verrouillées. Au milieu, avec eux, aujourd’hui et jusqu’au dernier jour.
« Voici le jour que fit le Seigneur, qu’il soit pour nous jour de fête et de joie », chante le psaume. Que nos cœurs, nos visages, nos journées ne soient pas tristes ! Sachons, encore et encore, nous ouvrir à cet événement inouïe de Pâques et accueillir la Vie qui vient en nous et au milieu de nous, pour que nous vivions, pleinement !
Christ est ressuscité, il est vraiment ressuscité ! Alléluia !
P. Benoît Lecomte

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Contact

adresse Paroisse Ma Campagne - Puymoyen
2, bld Jean Moulin
16000 Angoulême
+335 45 61 15 04
paroissemacampagne chez orange.fr
Accueil à la paroisse les mardis et vendredis de 16h30 à 18h30



-