Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
https://angouleme.catholique.fr/Homelie-du-30-12-2018

Homélie du 30/12/2018

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 0 vote

Évangile selon St Luc 2, 41-42
La Sainte Famille


Évangile selon Saint Luc (Lc 2, 41-52)

« Ne le saviez-vous pas ? Vos enfants ne sont pas vos enfants ! » (Khalil Gibran dans « Le Prophète »)

Ce n’est pas facile d’être parents, même pour Joseph et Marie ! Ils ne comprennent pas leur fils. Et pourtant il n’a que douze ans ! Lors de ce pèlerinage annuel à Jérusalem, Jésus vit, cette fois-ci ce pèlerinage différemment des autres fois, d’une façon plus intérieure. Il est en pleine recherche de lui-même, en quête de son identité. Il profite de l’affluence de la foule pour échapper à l’attention de ses parents et chercher des réponses à ses questions. La proximité de Joseph et de Marie ne lui suffit plus. L’observance des coutumes religieuses non plus ne lui suffit pas dans sa démarche personnelle. D’ailleurs, à elle seule, la pratique religieuse n’a jamais donné la foi à quelqu’un. C’est plutôt le contraire : c’est la foi, qui pour s’exprimer, a besoin de la religion. Et c’est toujours la Parole qui déclenche la Foi, parce qu’elle donne sens à la vie. Sans la parole, on est dans le non-sens, et les rites n’y font rien.

Les adolescents qui malmènent ou négligent leurs parents peuvent se reconnaitre dans le comportement de Jésus qui « oublie » ses parents. Leurs écarts ne sont pas forcément mauvais signe. Leurs distances ne sont pas forcément indifférence ou perte d’amour. Ces crises sont les effets d’une croissance et d’une mutation nécessaires pour grandir de devenir soi-même. L’adolescent sait très vite que ses parents ne peuvent pas tout lui donner et même qu’ils ne doivent pas « être tout pour lui ». Alors, un jour, il doit partir et organiser lui-même sa propre recherche.

Mais où est donc passé Jésus ce jour-là ? Jésus ne se trouve pas au bistro du coin pour boire un coup avec ses copains. Il a soif de la Parole de Dieu et c’est elle qu’il vient boire dans le Temple de Jérusalem auprès des meilleurs spécialistes de la Torah. Il se sent bien là. Il ne voit pas le temps passer. Il se sent chez lui. D’ailleurs, « on s’extasie devant son intelligence et sur ses réponses. » Il est vraiment en pleine recherche et çà le passionne. Mais pendant trois jours ses parents sont perdus sans leur fils, comme plus tard les disciples seront désemparés sans leur maître pendant trois jours ! Ils sont surpris de le trouver dans le Temple et la stupéfaction fait soudain place à la colère : « Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois comme nous avons souffert en te cherchant, ton père et moi ! » Le ton est dur et le verbe est haut. Les parents sont dans leur rôle et l’enfant est en faute. Ils viennent de lui rappeler le 5me commandement de la Loi de Moïse : le respect dû aux parents. « Tu honoreras ton père et ta mère ».

Pourtant les parents devraient au contraire se réjouir car la réponse que leur fait Jésus révèle qu’il a fait du chemin pendant ce pèlerinage à Jérusalem. Au 5ème commandement, Jésus répond par le 1er commandement où la place faite à Dieu l’emporte sur le respect dû aux parents : « C’est chez mon Père que je dois être. Ne le saviez-vous pas ? » Là aussi le ton est dur et le verbe haut. Est-ce ainsi qu’on parle à ses parents quand on n’a que douze ans ? L’évangile dit qu’ « ils ne comprirent pas ce qu’il leur disait. » Qu’auraient-ils dû comprendre les parents de Jésus ? Que doivent comprendre tous les parents ?

  • qu’ils ne sont pas les auteurs de la vie de leur enfant, mais seulement les acteurs de la transmission de la vie qu’ils ont eux-mêmes reçue.
  • que les parents exercent les fonctions paternelle et maternelle pour servir la vie de l’enfant qui leur est donné et confié. Ils doivent en répondre.
  • que les parents ne doivent jamais abuser de leur statut pour exercer la toute puissance sur leur enfant en vue de le façonner à leur image ou de ne voir en lui que leur prolongement etc..
    Il y a beaucoup à comprendre dans cette page d’évangile. On retiendra entre autre, que l’enfant éduque ses parents, leur donne à penser, à méditer. Il leur apprend à devenir des parents.

Père François Raballand

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

adresse Centre Paroissial
05 45 69 29 19
24 rue du Souvenir
16340 L’Isle d’Espagnac

ou

adresse Maison paroissiale
05 45 65 40 53
19 place de l’église
16600 Ruelle sur Touvre

paroissenotredamedessources
@orange.fr


-