Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
https://angouleme.catholique.fr/Homelie-du-9-04-2020-Vendredi-SaintAimer-a-n-en-savoir-que-dire
          Homélie du 10/04/2020 Vendredi Saint Aimer à n’en savoir que dire

Homélie du 10/04/2020
Vendredi Saint
Aimer à n’en savoir que dire

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 0 vote

Homélie du VENDREDI SAINT
Paroisse ND-des-Sources

Isaïe 52, 13 – 53,12
Psaume 30
Hébreux 4-5
Jean 18, 1 – 19, 42


Aimer à n’en savoir que dire

Comment peut-on aimer jusqu’à en arriver là ?
Comment peut-on aimer à en mourir ? à donner sa vie ?
Jean Ferrat, le poète, le disait à sa façon. Les quelques mots de sa chanson peuvent aussi être l’écho, pour nous, ce soir, de la Passion de Jésus :

Aimer à perdre la raison
Aimer à n’en savoir que dire
A n’avoir que toi d’horizon
Et ne connaître de saisons
Que par la douleur du partir
Aimer à perdre la raison

Ah c’est toujours toi que l’on blesse
C’est toujours ton miroir brisé
Mon pauvre bonheur, ma faiblesse
Toi qu’on insulte et qu’on délaisse
Dans toute chair martyrisée

La faim, la fatigue et le froid
Toutes les misères du monde
C’est par mon amour que j’y crois
En elles je porte ma croix
Et de leurs nuits ma nuit se fonde

Cette Passion peut être entendue cette année en pensant davantage à tous ceux qui sont ces jours-ci sur un lit d’hôpital, ou isolé dans un EPAD, en pensant aussi à tous les soignants qui sont à leurs côtés, jours et nuits… tous ceux qui font tourner une société et un pays malade, souvent dans l’ombre, et en prenant des risques parfois.

Ce vendredi saint est d’avantage encore le jour des « pourquoi ? », des questions… Pourquoi en sommes-nous arrivés là ?

Ce jour n’est pas vraiment le jour des réponses ! Il viendra bien le jour des réponses, des nouveautés… Ce soir du vendredi saint est celui du silence : Jésus se tait, Dieu se tait… La vie s’écoule… et Dieu devient victime ! et Dieu se fond alors dans toutes les victimes humaines qui subissent un sort comparable à celui de Jésus.

Depuis ce vendredi, Dieu ne peut plus être du côté des tortionnaires, il ne peut être que du côté de la victime. Depuis ce vendredi, Dieu ne peut plus être perçu comme un Dieu terrible ; il est celui qui porte la violence et l’injustice, comme Jésus lui-même porte sa croix. Il la porte comme une victime… victime de trop aimer, victime de trop d’amour donné.

P. Laurent Maurin

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

adresse Paroisse Notre Dame des Sources
paroissenotredamedessources
@orange.fr


Curé de la paroisse
Père Laurent Maurin
Prêtre habitué
Père Maurice Proteau


Communautés locales
L’Isle d’Espagnac
24 Rue du Souvenir
16430 L’Isle d’Espagnac

05 45 69 29 19


Ruelle Sur Touvre
19 Place de l’Église
16600 Ruelle

05 45 65 40 53


Horaires des permanences


-