Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
https://angouleme.catholique.fr/Homelie-du-Samedi-de-Paques

Homélie du Samedi de Pâques

Par le père Frédéric VOLLAUD

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 0 vote

"Allez !... Proclamez !"


Ce n’est pas le miracle de l’infirme guéri à la Belle Porte du Temple qui gêne le plus les chefs du peuple, les Anciens et les scribes ... A cela, ils ne trouvaient rien à redire et disaient même qu’ils ne pouvaient pas le nier !
Ils s’étonnaient aussi de l’assurance de Pierre et Jean, ces hommes reconnus sans culture.
Quel est donc leur souci ? "Nous allons les menacer afin qu’ils ne parlent plus à personne en ce nom-là", c’est à dire, au nom de Jésus... Ce Jésus qui
à leurs yeux était un imposteur qui se prenait pour Dieu, qui menaçait les pouvoirs en place, qu’il soit politique ou religieux, et que pour cela, ils ont éliminé !
C’est donc bien d’eux que Pierre parlait avec tant d’assurance : " C’est par le nom de Jésus le Nazaréen, lui que VOUS avez crucifié mais que Dieu a ressuscité d’entre les morts, c’est par lui que cet homme se trouve là, devant vous, bien portant."
Pourtant, les accusateurs se sentent plus menacés par la foule que par les apôtres. S’ils veulent les punir "c’était à cause du peuple, car tout le monde rendait gloire à Dieu pour ce qui était arrivé".
Car la foule avait bien entendu Pierre dire à l’infirme : " Au nom de Jésus Christ le Nazaréen, lève-toi et marche".
Et les milliers de croyants qui adhéraient à la foi en Christ, et donc l’influence qu’il continuait d’exercer par-delà sa mort, à défaut de les amener à croire à sa résurrection, pouvaient bien inquiéter ses détracteurs !
On n’a peur que lorsqu’on se sent menacé. Leur pouvoir était menacé. Leur foi était ébranlée.
En contraste, il y a l’assurance de Pierre, de Jean et des autres apôtres.
Elle est née, pas seulement de leurs rencontres avec Jésus ressuscité, du don de sa paix et encore du souffle et du feu de son Esprit Saint... Mais c’est finalement cet appel et cet envoi ("Allez dans le monde entier. Proclamez l’Evangile à toute la création"), malgré les larmes, malgré les doutes, les manques de foi, qui les constituent comme témoins, remplis de cette assurance qui ne vient pas d’eux mais de Celui qui a ouvert pour toujours, à travers le mal et la mort, un chemin de lumière et de vie.
La résurrection introduit une nouveauté radicale qui, si elle bouscule notre raison, sauve notre espérance.
L’eucharistie nous permet une rencontre avec Jésus ressuscité et nous ouvre à cette nouveauté.
Laissons-nous atteindre par cette puissance de vie qui re-suscite en nous la joie, la confiance et l’audace du témoignage !
Amen. Alléluia !

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


-