Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
https://angouleme.catholique.fr/Homelie-pour-les-osbeques-de-Lionel-Meroni

Homélie pour les osbèques de Lionel Méroni

Les obsèques de Lionel Méroni ont été célébrées le jeudi 11 avril 2019 à Ma Campagne.


Lionel, d’habitude, c’est vous qui faisiez les discours. Mais aujourd’hui, vous nous laissez dans le silence. La Parole de Dieu vient de résonner, et nos pauvres mots tentent de chercher une espérance.
Nous avons tous, ici, un souvenir avec vous. Une rencontre, ou mille. Un mot gentil, ou toute une conversation. Un projet mené à terme, pour le bien de tous. J’ai en tête et au cœur votre regard. Un regard espiègle, un regard aimant. Le regard laisse transparaître l’intériorité de l’homme. Dans ce regard se lisait votre attention à chacun, votre empathie, un altruisme généreux. Une intelligence du cœur.
L’engagement incroyable de Lionel, tout au long de sa vie, dans les clubs de sport et ses 44 ans de vie municipale, laisse éclater sa personnalité qui aura touché à travers les générations. Une personnalité qui savait attirer l’adhésion non pas autour d’elle, mais autour de projets, de constructions communes, au service des autres. Habité par le désir de justice, l’honnêteté et une énergie combative, c’est son écoute et sa curiosité du monde, son amour des hommes et sa confiance en l’autre qu’il a exprimé par tous ses engagements et toutes ses relations.
Cet amour de l’autre en actes, traduisant une vie de foi au Christ. Car aimer Dieu et aimer ses frères, c’est tout un, rappelle Jésus dans l’Evangile. Et c’est cet amour de Dieu et du prochain, qui donne sens à toute vie. « Aucun d’entre nous ne vit pour soi-même, et aucun ne meurt pour soi-même », disait l’apôtre Paul. « Dans notre vie comme dans notre mort, nous appartenons au Seigneur », autrement dit, avec des mots plus abordables, et puisque Dieu est Amour, dans notre vie comme dans notre mort, nous appartenons à l’Amour. Que serait une vie sans amour ? Que devient une vie sans amour en actes ? « Si quelqu’un veut me servir, qu’il me suive, disait l’évangile, et là où je suis, là aussi sera mon serviteur. » La vie de Lionel vient réveiller notre propre façon d’aimer. Motif d’action de grâce pour tout ce que nous avons vécu avec lui et pour tout ce dont il a été témoin pour nous !
Oui, ce que nous avons vécu de beau, de bon, de doux, de fort avec Lionel, tout cela est infiniment précieux. Cela vient habiter nos cœurs et nourrir notre quotidien. Le vide de la mort fait resplendir la plénitude de la vie. D’une vie qui ne peut en rester qu’à quelques souvenirs. Ils s’effaceraient au fil du temps et des générations. Non, notre vie ne peut s’effacer ainsi. Car l’Amour saisi tout, garde tout, déploie tout. Et la vie vécue dans l’amour devient éternelle. La vie donnée et non captée, la vie offerte et non gardée jalousement, la vie mise au service et non repliée sur elle-même, cette vie ne peut vieillir ni mourir. Ou plutôt, si elle meurt, c’est pour renaître de façon plus belle encore, tel le grain de blé qui meurt et, vivant ce passage de la mort, renaît en un épi qui porte du fruit. Résurrection. Du blé, de Lionel, de nous tous, et du Christ. Il est, lui, le premier a avoir ouvert le passage dans le mur de la mort. Il est le premier a avoir détruit la mort qui mettait un terme à la vie. Et avec lui, il a entraîné et il entraîne encore toute l’humanité et tous les hommes dans ce tourbillon d’amour et de vie infinie.
Le passage de l’évangile que nous venons d’entendre se situe « quelques jours avant la Pâque » de Jésus. Dans 10 jours, nous aussi nous célébrerons Pâques et la résurrection du Christ, nous en ferons mémoire non pas comme d’un événement du passé, mais comme de l’événement de notre histoire, renouvelé pour chaque humain. Et vous, Lionel, comme par un ultime tour d’espièglerie, vous nous avez précédés, vous avez vécue votre Pâque maintenant. Ce grand passage dans la Lumière du Christ. Ce grand plongeon dans l’Amour infini. Entraînant avec vous tout ce qui a rempli votre vie avec nous, l’illuminant de la résurrection.
Notre espérance ce niche là : dans la confiance que non seulement rien n’est perdu, mais que tout continue. Autrement. Différemment. D’une façon qu’il nous faut inventer ensemble, vous et nous. Vous, nous apprenant désormais à aimer comme vous voyez l’amour, les yeux dans les yeux, avec le Père et l’Esprit Saint. Votre confiance en l’Homme est décuplée parce que ce qui n’était que grain – et déjà si beau en vous – est devenu épi, pour nous tous et pour tous les temps, dans un Présent d’éternité.
Lionel, nous en sommes certains, de là où vous êtes, vous n’arrêterez pas votre engagement de vie au service de tous. Peut-être déjà avez-vous serré quelques mains, partagé quelques paroles et fait quelques propositions pour que notre monde soit plus beau, plus juste, plus digne, plus fraternel. A vous, qui êtes dans cet Amour d’éternité, nous vous le demandons, continuez de nous accompagner sur nos routes humaines, jusqu’au jour où nous nous retrouverons, heureux de ce chemin parcouru ensemble.
Amen.
P. Benoît Lecomte

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Contact

adresse Paroisse Ma Campagne - Puymoyen
2, bld Jean Moulin
16000 Angoulême
+335 45 61 15 04
paroissemacampagne chez orange.fr
Accueil à la paroisse les mardis et vendredis de 16h30 à 18h30



-