Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
https://angouleme.catholique.fr/Il-est-ou-le-bonheur

« Il est où le bonheur ? »

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 0 vote

DIMANCHE 11 AOUT 2019
19° Dimanche du temps ordinaire, année C
Saint Luc12,32-48
He 11,1-2,8-19


La Parole de Dieu de ce dimanche nous invite à reconnaître que :


• la foi met en marche...
• la foi s’exprime en service...
• la foi ouvre un avenir...

La foi met en marche...

Voici Abraham, en marche à la demande de Dieu. Ce nomade des grands espaces et des vastes horizons a eu une foi sans faille avec une docilité à la volonté divine, sans peur ! « Grâce à la foi, Abraham obéit à Dieu qui l’appelle à partir, sans savoir où il allait, à tout quitter... grâce à la foi... Abraham vint séjourner en Terre promise comme un étranger... grâce à la foi, Sara va donner naissance à un enfant... Grâce à la foi Abraham traverse l’épreuve du don de son fils Isaac... »
Nous aimerions dire que la foi permet de traverser les montagnes !....
La foi nous donne la force d’affronter toutes les épreuves et d’avancer avec courage et générosité.

En relisant le cheminement d’Abraham, reconnaissons ce que la foi nous a permis ou nous permet, aujourd’hui de vivre... rendons grâce ... ou disons « Seigneur, je crois, mais augmente ma foi !!! »

La foi s’exprime en service...

La foi est le chemin qui nous rend prêts à nous établir en serviteurs dans l’attente du retour du Maître.
L’évangile de ce dimanche nous fait entendre une très belle béatitude : « heureux les serviteurs que le Maître, à son arrivée, trouvera en train de veiller... Amen, je vous le dis, Il prendra la tenue de service, les fera passer à table et les servira. » le Maître se fait le Serviteur, comme au soir du Jeudi Saint lors du lavement des pieds de ses disciples.

Dans l’accueil de ce message, de cet appel, demandons la grâce d’être toujours prêts à accueillir le Maître et à servir. Cela se réalise, non en idéologie, mais en pratique de la charité fraternelle, attentive, disponible, gratuite et généreuse...

Seigneur, fais de nous des serviteurs heureux d’être artisans et témoins de ton inlassable présence, de ton inépuisable miséricorde.

La foi ouvre l’avenir...

Regardant le ciel au matin de ce jour, je voyais le clocher de mon village entouré de brouillard ; Alors je prenais l’hymne de la prière du matin du mercredi 7/08 :
« tel un brouillard qui se déchire,
et laisse émerger une cime,
ce jour nous découvre indicible,
un autre jour que l’on devine...
Vienne l’Esprit pour nous apprendre
à voir dans ce jour qui s’avance,
l’espace où mûrit notre attente
du jour de Dieu, notre espérance. »

La foi nous ouvre un avenir : chemin de notre espérance. L’espérance non en des principes, des déclarations qui voient le jour et se succèdent à grands pas de transformations ; mais l’espérance en la rencontre avec quelqu’un. Quelqu’un qui nous attend, qui nous accueille, qui nous aime. Quelqu’un qui nous appelle, qui nous envoie pour être ses messagers et qui nous accompagne, fidèle à sa promesse d’être avec nous jusqu’à la fin des temps. Le croyons-nous assez ?

Ah ! Oui, j’en ai la certitude, la vie chrétienne est magnifique lorsqu’elle se fonde sur notre relation à Dieu. Elle est, alors source d’espérance et de charité.

Il est où le bonheur ?

C’est le titre d’un chant pour enfant.
Le bonheur n’est pas dans le pré, comme l’indique le titre d’un film.
Mais comme l’exprime le psaume 22, le bonheur est dans le pâturage divin :

« Le Seigneur est mon berger,
je ne manque de rien,
sur des prés d’herbe fraîche,
Il me fait reposer.

Il me mène vers les eaux tranquilles
et me fait revivre.
Il me conduit par le juste chemin
pour l’honneur de son nom.

Si je traverse les ravins de la mort,
je ne crains aucun mal,
car tu es avec moi :
ton bâton me guide et me rassure.

Tu prépares la table pour moi
devant mes ennemis ;
tu répands le parfum sur ma tête,
ma coupe est débordante.

Grâce et bonheur m’accompagnent
tous les jours de ma vie ;
j’habiterai la maison du Seigneur
pour la durée de mes jours.  »}


Ensemble, en Église mettons-nous en marche vers la fête de l’Assomption, en chantant :

Vierge bénie entre toutes les femmes,
mère choisie entre toutes les mères,
mère du Christ et mère des hommes,
donne-nous ton Fils, donne-nous ton Fils.

Fraternelle communion, Frère Henri missionnaire de Sainte Thérèse

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

adresse Paroisse Segonzac
1 rue Jean d’Hermy
16130 Segonzac
+335 45 83 40 07
paroisse.segonzac chez orange.fr


Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter Radio RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France

Infos Liens N°1- Novembre 2019

Agenda


Relais de la Paroisse


Equipe du deuil

Equipe EAP

Doyenné Ouest-Charente et ses 3 secteurs


-