Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
https://angouleme.catholique.fr/Je-suis-le-chemin-la-Verite-la-Vie
            « Je suis le chemin, la Vérité, la Vie »

« Je suis le chemin, la Vérité, la Vie »

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 0 vote

DIMANCHE 10 MAI 2020
5° dimanche de Pâques, année A
Saint Jean 14, 1-12


Un GPS spécial et unique

Autrefois nous nous servions des cartes Michelin pour trouver notre chemin ; Elles étaient notre guide sur la route de nos vacances !
Aujourd’hui, le plus souvent nous nous fions au GPS installé dans nos voitures ou programmé sur nos téléphones portables. Si les moyens ont évolué le but est le même : il s’agit de ne pas se perdre et d’arriver à la destination fixée.
Ici, dans l’évangile de ce dimanche Jésus nous dit « je suis le chemin » Les deux dimanches précédents Il nous a dit « je suis la porte, je suis le bon pasteur. » dans ces évangiles de St.Jean, Jésus décline son identité, afin de se faire connaître et reconnaître non seulement par ses disciples, sa garde rapprochée, mais par nous, héritiers du message des premiers témoins de la résurrection.
En ce dimanche, ce message nous est donné par trois mots : Chemin Vérité, Vie.
Suivons le GPS qui nous guide sur le Chemin.

« Je suis le chemin »

En se définissant comme le chemin, Jésus invite à le suivre, car c’est un chemin qui conduit à quelqu’un, son Père.
Lorsque nous prenons un chemin c’est pour aller d’un endroit à un autre. En ce temps de confinement, nos déplacements sont limités. Mais nous pouvons prendre les chemins de la rencontre par des messages, des téléphones, des e mails, des lettres. L’important c’est de ne pas suivre des voies sans issues ou de prendre des sens interdits.
Suivre Jésus, chemin, c’est le contempler marchant vers les autres, les malades, les petits, les étrangers, les exclus...
Vers qui allons-nous en ces temps ?
Merci à celles et ceux qui nous montrent les bons chemins qui nous conduisent vers les autres... et vers Dieu lui-même.
Avec le poète Patrice de La Tour du Pin : Chemin de la rencontre et du partage :

« tous les chemins de Dieu vivant
mènent à Pâques.
Tous ceux de l’homme à son impasse :
Ne manquez pas au croisement
L’auberge avec sa table basse ;
Car le Seigneur vous y attend. »

« Je suis la Vérité »

Ici, la vérité n’est pas une notion qui définit l’espace entre le vrai et le faux. La Vérité c’est quelqu’un, c’est Jésus. Ce faisant nous comprenons que Jésus, Vérité, appelle à la rencontre. Ce qui est vrai avec le Christ c’est la communion des cœurs, le « aimez-vous les uns les autres » comme je vous ai aimés. »
Dans les quatre évangiles, il y a plus de 50 citations du mot « vérité ». Par exemple « la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ ». Jésus fait toujours ce qu’il dit et Il dit ce qu’Il fait. Sa vie rend témoignage à la vérité. La vérité du Christ c’est qu’Il est envoyé par le Père et qu’Il fait tout, selon la volonté de son Père, dans l’obéissance .
N’est-ce pas un appel pressant à écouter ce que Dieu veut de nous, et avec nous « Père, que ta volonté soit faite et non la mienne. »
« Je suis la Vie »
Non seulement Jésus est le Vivant, ressuscité d’entre les morts, mais, dit-il , Il est « le pain de Vie. », « celui qui mange de ce pain, vivra pour toujours », pain d’amour offert en partage. Les parents sont comme un pain d’amour dans l’attention, l’affection, portées à leurs enfants. Les soignants sont comme des pains d’amour, dans le service des autres. Toute personne qui donne de son temps, de sa présence, de ses talents, est un pain d’amour.
A la table de nos rencontres familiales, communautaires, professionnelles, religieuses, amicales, associatives, nous pouvons être des pains d’amour.
Rendons grâce à Dieu pour son levain, qui est sa présence active de l’Esprit Saint en nous.
Rendons grâce à Dieu pour celles et ceux qui nous partagent gratuitement le meilleur d’eux-mêmes comme on partage le pain qui sort du four du boulanger.
Rendons grâce à Dieu qui nous donne sa Vie dans l’eucharistie.

Et en ce dimanche où nous sommes encore tenus par le confinement, « nous ne sommes pas moins missionnaires... et nous nous mettons en route intérieurement... Avec une prudence maximale, il est de première importance de manifester l’importance de la proximité et du lien social et fraternel. »
Avec Jésus le Bon Pasteur qui prend soin de ses brebis, prenons soin les uns des autres dans notre attention spéciale aux personnes découragées, angoissées, épuisées.. ».
C’est le mois de Marie, et le mois de l’appel. Que nos vies soient des visitations auprès de toute personne qui attend un réconfort.

Unissons nos voix pour chanter :

« La faim des hommes
dans le Christ est apaisée,
Le pain qu’Il donne est
l’univers consacré.
La faim des hommes
pleinement comblée. »

« Pain de la route,
dont le monde garde faim,
dans la douleur et dans l’effort
chaque jour.
Pain de la route,
sois notre secours. »
(D 103)


En fraternelle communion,
Frère Henri, missionnaire de Sainte Thérèse,
curé de Segonzac

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

adresse Paroisse Segonzac
1 rue Jean d’Hermy
16130 Segonzac
+335 45 83 40 07
paroisse.segonzac chez orange.fr


Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter Radio RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France

INFOS LIENS N°8- Juin 2020

Agenda


Relais de la Paroisse


Equipe du deuil

Equipe EAP

Doyenné Ouest-Charente et ses 3 secteurs


-