Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
https://angouleme.catholique.fr/L-autre-christianisme

L’autre christianisme

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 0 vote

La librairie "Le monde de Théo" présente son coup de cœur du mois


L’autre christianisme
de Claude Plettner

Il y aurait donc deux christianismes, « un authentique et un falsifié », d’un côté le camp des bons, de l’autre celui des méchants. Non, l’autre christianisme est celui qui renoue avec le débat au sein des Églises sans chercher à convaincre à tout prix celui qui pense différemment de soi. Car « depuis le commencement, il y a plusieurs façons d’être chrétien : quatre Évangiles racontent le même évènement de diverses manières, parfois même contradictoires. »

Les tensions entre les évolutions sociétales, l’arrivée de nouveaux philosophes, les progrès de la science d’une part, et la vie chrétienne de l’autre, sont aussi vieilles que le christianisme. L’Église est souvent « entrée en résistance » contre les évolutions d’un monde qu’elle ne comprenait pas jusqu’à ce que la force du réel la contraigne à réinterpréter la doctrine. 

L’étude scientifique des textes bibliques a permis de revisiter les manières de les lire et d’y découvrir ce qu’on n’ y avait pas encore vu.
Les dogmes eux-mêmes se présentent comme le résultat d’un long processus d’élaboration et ils ont connu des lectures parfois contradictoires.

Claude Plettner vient mettre en regard les diversités anthropologiques, leurs évolutions et la quête d’universalité du chrétien porteur de la Bonne Nouvelle.
Plutôt que de se soumettre à une tradition imposée et transmise autoritairement, elle nous invite à la fois au débat contradictoire et à faire personnellement l’expérience de la vérité. Il ne s’agit pas pour autant de rejoindre des « religions sans culture », déconnectées de toute tradition, ni de se passer de l’institution ecclésiale, transversale et constitutive de cohésion sociale ; « car si chacun accède à lui-même par un chemin unique et imprévisible, il est aussi « institué », donné à lui-même par un autre que lui, pris par des histoires qui le précèdent et croisent la sienne. »
Si le spirituel, aujourd’hui, connaît un certain succès, il se décline au singulier, en solitaire ; la religion, elle, comporte une dimension collective. La spiritualité chrétienne est une aventure incarnée qui « relie l’invisible au trivial, au quotidien », « un travail sur soi, mené avec d’autres », avec l’Autre.

En savoir plus

Claude Plettner, L’autre Christianisme, Bayard, 2015

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France

Logo MessesInfo

Agenda

Les doyennés et paroisses



-