Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
https://angouleme.catholique.fr/La-legende-du-veau-de-Chalais
      La légende du veau de Chalais

La légende du veau de Chalais

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 0 vote
  • la legende du veau de chalais - (mp3 - 7.8 Mo) Télécharger

Chacun s’inclinait en silence à son passage. Voici une demie heure que le veau d’or avait fait son entrée dans la rue principale de la bourgade de Chalais. La plateforme soutenue par dix pénitents progressait lentement. La foule s’écartait doucement au fur et à mesure que Trilogix, le druide, avançait devant le veau d’or.
Nous étions en l’an 158 avant Jésus Christ et il y avait alors trois fêtes importantes dans la région. Celle de ce jour, le solstice d’été, célébrée le 20 juin, qui annonçait cette période estivale où le soleil fait murir le raisin et fait prendre au blé ses belles couleurs dorées.
Le veau d’or était le dieu préféré des chalaisiens, loin devant le cerf à jambes humaines de l’équinoxe d’automne et le serpent à tête de hiboux du solstice d’hiver.
Il leur était tout à la fois familier et mystérieux.
Familier parce qu’il était le plus ancien de leur dieu et que leurs aïeux s’étaient beaucoup privés pour amasser l’or qui avait été nécessaire à sa confection.
Mystérieux car chaque année, après la procession et le banquet dressé en son honneur sur la place du village, le veau d’or disparaissait.
Sa grande valeur faisait craindre qu’on ne le dérobe. Aussi, dès la fête terminée, le druide l’enterrait dans un des nombreux champs qu’il cultivait de part et d’autre de la forêt où il cueillait le gui avec sa serpe d’or. Il veillait à être seul afin que nul ne sache l’endroit où le veau d’or était dissimulé.
La procession fit halte et la statue fut installée sur l’autel dressé au milieu du champ de foire.
Le druide entonna la prière et la foule des chalaisiens reprit derrière lui :
O veau d’or de lumière, donne-nous des jours pleins de soleil ! Fais murir nos raisins et blondir nos blés. Diffuse dans nos prairies, nos champs et nos vignes cette chaleur dont tu rayonnes !
Une fois la litanie des invocations faites, les chalaisiens sortirent les pâtés, les saucisses, les viandes et les fruits du banquet.
En fin d’après-midi, les hommes emportèrent le veau d’or à la porte du village et le mirent sur une charrette à laquelle ils attelèrent une paire de bœufs. Le druide partit pour enterrer le veau d’or dans l’un de ses champs où il resterait enfoui au secret jusqu’à l’année suivante.
Hélas au printemps de l’année suivante, en 157 avant Jésus Christ, le druide Trilogix mourut subitement.
Consternation dans le village. Depuis trois mois, se sentant fatigué, Trilogix avait accueilli, Magimix, un jeune druide stagiaire. Le chef du village de Chalais lui demanda s’il savait où le défunt druide avait enterré le veau d’or. Hélas le jeune n’en était qu’à sa cinquième leçon de druide et la cachette du veau d’or n’était programmée qu’à la huitième leçon.
Aussi le chef du village mobilisa tous les hommes de la bourgade car le druide avait de nombreux champs. Ils partaient le matin par groupe de deux, armés de pelles et pioches, et venaient au rapport le soir venu. Nous étions à la mi-juin et la fête du solstice d’été approchait à grand pas. Au bout de trois semaines, le peuple commençait à désespérer devant l’absence de résultat. Le chef de village se désolait. Fêter le solstice d’été sans le veau d’or serait un sinistre présage pour la population.
Il allait abandonner les recherches tant les hommes étaient fourbus et chaque champ labouré en profondeur, quand il vit accourir deux jeunes qui rentraient de la forêt.
-  Vous avez trouvé le veau d’or ?
-  Non chef, mais nous avons découvert une clairière au milieu des bois, et nous y avons vu un veau magnifique qui broutait l’herbe bien verte.
Personne d’autre que le druide ne s’aventurait dans cette clairière car elle était réservée aux herbes rares qui permettaient à Trilogix de préparer ses potions.
Le chef réfléchit. Il ne voyait pas d’autre issue.
-  Dans trois jours c’est la fête du solstice d’été. Vous partirez à l’aube chercher le veau et l’amènerez à l’entrée du village.
Il mit le jeune druide stagiaire dans la confidence et lui demanda de se tenir prêt.
C’est ainsi que le 20 juin de l’an 157 avant Jésus Christ, un jeune veau magnifique fit une entrée majestueuse dans la rue principale de Chalais, installé sur une plateforme portée par dix pénitents et précédée d’un jeune apprenti druide.
Arrivé au champ de foire Magimix expliqua à la foule qu’avant de mourir, le druide Trilogix lui avait dit qu’il fallait privilégier les richesses de l’élevage naturel à l’or des statues et que seule la qualité du veau de Chalais ferait le bonheur de ses habitants.
Le peuple semblait dubitatif mais Magimix entonna les invocations habituelles sans lui laisser le temps de réagir. Le chef du village avait fait préparer plusieurs hectolitres d’hydromel et annonça aussitôt une distribution gratuite et à volonté.
Le peuple s’enivra et ne pensa plus au veau d’or.

Vingt siècles plus tard, lorsqu’en 1850 le phylloxéra décima le vignoble qui constituait l’activité principale de la région de Chalais, les habitants se remémorèrent cette légende qui s’était transmise de génération en génération. Ils se reconvertirent et se mirent à l’élevage d’un veau blanc pour lequel le sol calcaire et sableux était propice à la grande qualité. Devant le succès de cet élevage, une démarche d’appellation d’origine protégée fut engagée au terme de laquelle l’appellation Veau de Chalais serait réservée à cette région où le veau est élevé sous la mère, nourri au lait entier, avec une tétée deux fois par jour directement au pis de la vache.
Toutefois, si vous venez à Chalais, n’hésitez pas à vous munir d’une pelle et d’une pioche car le veau d’or est toujours enterré dans les champs alentour.

Jean Paul Tourvieille
http://www.tourvieilleauteur.fr/

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France

Logo MessesInfo

Les doyennés et paroisses


Agenda


-