Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
https://angouleme.catholique.fr/La-vieille-Mathurine

La vieille Mathurine

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 1 vote
  • la vieille mathurine - (mp3 - 4.1 Mo) Télécharger

Tout le monde connaissait la vieille Mathurine dans le village de Montembœuf, cette bourgade qui monte la garde à l’Est de la Charente et surveille le Limousin du coin de l’œil.
La vieille était réputée pour son mauvais caractère et personne ne lui parlait.
Mathurine avait une chèvre pour seule compagne et passait ses journées à la garder.
Un beau matin, elle l’emmena hors du village et lui dit :
-  Biquette, va donc dans le pré manger la bonne herbe fraîche pour donner du parfum à ton lait qui me permettra de déguster un bon fromage.
Mais la chèvre comprenant que sa maîtresse n’était pas satisfaite du goût de son lait, fut très vexée et refusa tout net.
-  Non je n’irai pas au pré car mon lait est très bon comme ça.
Mathurine, autoritaire et butée, la menaçât :
-  Eh ben je vais dire au loup qu’il vienne te manger.
Elle appela le loup qui rodait non loin :
-  Loup, va donc manger ma biquette
-  Non, je n’irai pas manger ta chèvre.
Mathurine était très agacée.
-  Ah ben ça alors, c’est ben la première fois que je vois un loup qui ne veut pas manger une chèvre.
Elle alluma un feu et lui commanda d’aller brûler le loup. Mais le feu interdit à la flamme d’aller brûler le loup.
La vieille Mathurine n’en croyait pas ses yeux.
-  Puisque c’est comme ça, je vais demander à l’eau de venir t’éteindre.
Elle s’approcha de la rivière et dit à l’eau, d’un ton rageur :
-  Eau va éteindre le feu.
La rivière continua de couler tranquillement et lui répondit :
-  Hors de question que je quitte mon lit pour aller éteindre ce feu.
Alors Mathurine se mit en colère et interpella la vache qui paissait dans le champ voisin.
-  Vache, viens boire l’eau de cette rivière jusqu’ à ce qu’elle soit asséchée.
La vache ignora l’injonction et continua à paître comme si de rien était.
Alors Mathurine, folle de rage, menaça la terre entière. A tel point que les habitants du village, terrorisés, supplièrent la chèvre de se laisser faire. Biquette alla donc dans le pré manger l’herbe fraîche.
Le loup voulut s’attirer les bonnes grâces de ces humains qui s’étaient attroupés au bord du pré et mangea la chèvre. Alors le feu se décida à laisser la flamme brûler le loup. La rivière, énervée par le spectacle, sortit de son lit et éteignit le feu. Puis la vache se résolut à boire l’eau de la rivière.
Satisfaite, Mathurine rentra chez elle sous les huées de la foule. Mais un escargot, sidéré par le triste spectacle auquel il assistait, avait bavé tant et plus sur le pas de sa porte. Mathurine n’y prit pas garde et glissa. En tombant son crâne se fracassa contre le mur de sa cuisine.
Quand le croque-mort conduisit Mathurine à sa dernière demeure sous une petite pluie fine, tous les gens du village s’étaient rassemblés pour acclamer l’escargot qui suivait le corbillard.
Cette histoire fit le tour de la Charente et certains disent que c’est depuis cette lointaine époque que la cagouille est devenue l’emblème de ce département.

Jean Paul Tourvieille
http://www.tourvieilleauteur.fr/

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France

Logo MessesInfo

Les doyennés et paroisses


Agenda


-