Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
https://angouleme.catholique.fr/Le-Pain-de-Vie

Le Pain de Vie

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 0 vote

DIMANCHE 14 JUIN 2020
FÊTE DU SAINT SACREMENT
ST.JEAN 6 , 51-58


LA FÊTE – DIEU... JETER DES FLEURS A JÉSUS...

Comme on le disait autrefois, dans mon enfance, ce dimanche s’appelait la Fête-Dieu  ! Quel beau nom ; Mais est-ce vrai pour nous aujourd’hui ? Chaque messe est-elle pour nous une Fête-Dieu ?
J’étais alors au petit séminaire. Pour la Fête-Dieu, nous avions des initiatives de création. Nous décorions la rue du séminaire avec de la sciure de bois colorée de bleu, de jaune, de vert, de rouge, de blanc. Avec cette sciure, nous dessinions des motifs géométriques et figuratifs. Des arcs de triomphe étaient érigés sous lesquels passait le Saint Sacrement porté avec dignité par un prête qui allait le placer sur un reposoir pour l’adoration et sous les acclamations eucharistiques. De telles processions existaient aussi dans les paroisses avec des enfants qui jetaient des fleurs à Jésus.
Sainte Thérèse, elle-même rappelle cette fête : « Oui, mon Bien-aimé, voilà comment se consumera ma vie...Je n’ai d’autre moyen de te prouver mon amour que de te jeter des fleurs, c’est à dire de ne laisser échapper aucun petit sacrifice, aucun regard, aucune parole, de profiter de toutes les plus petites choses et de les faire avec amour... »(Ms B 4 r°)

L’EUCHARISTIE ... Pain de VIE pour la route... source d’unité...

Chaque fois que nous venons à la messe, nous formons une communauté de croyants. Notre joie dans la rencontre les uns avec les autres est grande. Après un long temps de confinement qui nous a privé de cette rencontre dominicale et de la communion au Corps du Christ, nous rendons grâce à Dieu.
En effet, ce temps de confinement a fait renaître en nous le désir de Dieu ; Nous avons faim du Pain de Vie en Jésus hostie.Nous rendons grâce à Dieu qui nous nourrit de sa Parole, de son Pain de Vie en Jésus, du sacrement de l’amour fraternel.
Chaque fois que nous recevons le Corps du Christ nous disons « AMEN » c’est à dire que s’accomplisse en moi et par moi la communion aux autres, avec la force du Christ et comme Il le vivait dans ses rencontres...
Oui, le pain rompu pour un monde nouveau devient en nous ferment d’espérance, de louange, d’unité, de pardon, d’offrande, de partage.
Oui, Seigneur « tu as rompu le pain qui restaure l’homme... à tous ceux qui ont faim s’ouvre ton royaume. »
Accueillons en nous ce Pain de Vie, et soyons à notre tour des pains de partage. La communion au Corps du Christ fait de nous des artisans de communion : quelle belle mission !
La vie quotidienne, nous le savons, nous ouvre de nombreux chemins de communion avec les autres.
En cette fête du Saint Sacrement, Seigneur purifies nos cœurs, rends les disponibles à ta venue, ouvres les au partage avec les autres. Fais de nous non seulement des adorateurs, mais aussi des missionnaires de ton amour.
Dans une lettre aux évêques pour le jeudi Saint 1980, le Saint Père Jean-Paul II écrivait : « La solennité du Corps et du Sang du Christ » fête du Saint Sacrement, instaurée par mon prédécesseur Urbain IV... nous invite à comprendre et à croire que Jésus nous attend dans ce sacrement de l’amour. Ne mesurons pas notre temps dans l’adoration, dans la contemplation... car l’Église a été fondée, comme communauté nouvelle du peuple de Dieu. La communion au Corps du Christ est une démarche personnelle, certes, mais elle constitue la vie des communautés chrétiennes, Tous unis au même Corps qu’est le Christ, nous recevons la mission de témoigner notre union au Christ et entre nous. En effet « dans la communion eucharistique, nous recevons donc le Christ, le Christ lui-même ; et notre union avec Lui, qui est don et grâce pour chacun, a pour effet de nous associer aussi en Lui à l’unité de son Corps qu’est l’Église. » (Jean Paul II). « Si en effet la vie chrétienne s’exprime dans l’accomplissement du plus grand commandement, c’est à dire dans l’amour de Dieu et du prochain, cet amour trouve sa source précisément dans le saint sacrement, qui est appelé communément sacrement de l’amour. »
Et Thérèse rajoute « plus je suis unie à Jésus, plus j’aime mes sœurs  »

Prions les uns pour les autres en demandant la grâce d’être des artisants de communion, d’unité, de charité fraternelle, à la manière du Christ et avec la force de l’Esprit Saint, esprit d’amour et de paix.

Et chantons :


« Tu as rompu le pain
qui restaure l’homme.
A tous ceux qui ont faim
s’ouvre ton royaume. …
Pain rompu pour un monde nouveau,
Gloire à Toi Jésus Christ,
Pain de Dieu, viens ouvrir nos tombeaux,
Fais-nous vivre de l’Esprit. »
( D 284) »

Que chacun de nous vive cette fête du Saint Sacrement dans la joie et la paix, dans la communion avec les autres.

Fraternelle communion,
Frère Henri
missionnaire de Sainte Thérèse et curé de Segonzac

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

adresse Paroisse Segonzac
1 rue Jean d’Hermy
16130 Segonzac
+335 45 83 40 07
paroisse.segonzac chez orange.fr


Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter Radio RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France

INFOS LIENS N°8- Juin 2020

Agenda


Relais de la Paroisse


Equipe du deuil

Equipe EAP

Doyenné Ouest-Charente et ses 3 secteurs


-