Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
https://angouleme.catholique.fr/Le-Pere-Michel-Granger-nomme-vicaire-general-du-diocese-d-Angouleme11725
      Le Père Michel Granger nommé vicaire général du diocèse d’Angoulême

Le Père Michel Granger nommé vicaire général du diocèse d’Angoulême

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 0 vote

Le Père Michel Granger est nommé vicaire général du diocèse d’Angoulême. Le Père Benoît Lecomte lui succèdera à Barbezieux et pour le doyenné Sud Charente


Suite à l’élection du Père Guy Rougerie comme modérateur régional du Prado France pour une durée de six ans, le Père Michel Granger, doyen du doyenné Sud Charente, curé in solidum modérateur du doyenné Sud Charente, plus particulièrement au service des paroisses de Barbezieux, Barret et Baignes, est nommé Vicaire général pour six ans. Il prendra ses fonctions le 1er Août 2020.

Il sera remplacé dans ses fonctions actuelles par le Père Benoit Lecomte, qui est actuellement curé des paroisses Saint-Jean-Baptiste et Ma-Campagne-Puymoyen, qu’il quittera pour gagner le Sud Charente. Il gardera des fonctions diocésaines qui seront revues ultérieurement.

D’autres nominations suivront dans les semaines à venir.

Nous assurons le Père Granger et le Père Lecomte de notre prière et les remercions pour leur disponibilité. Nous prions également pour les communautés concernées.

Le dimanche 19 avril 2020,
Dimanche de la miséricorde,
+ Mgr Hervé Gosselin

Message du Père Michel Granger

Christ est ressuscité.

Il vit : « les linges posés à plat… le suaire roulé a part à sa place… » et il crut
Jn 20 /1-9.
Le disciple que Jésus aimait fait l’expérience de la présence du ressuscité. Cette expérience nous la faisons nous même et elle est toujours à renouveler : « J’invite chaque chrétien à renouveler aujourd’hui même sa rencontre personnelle avec le Christ ou, au moins, à prendre la décision de se laisser rencontrer par lui. » Pape François la joie de l’évangile n°3.
C’est bien le Christ ressuscité qui donne sens a notre vie, qui nous ouvre un avenir.

Cette vie de foi nous amène à faire des choix, à être disponible à l’inattendu de Dieu. C’est dans cet esprit qu’est venu pour moi le temps de répondre à un nouvel appel de l’Eglise. Le Père Gosselin me demande d’être vicaire général pour notre diocèse. Ce n’est pas un ministère auquel j’avais pensé, ni même envisagé. Je remercie notre évêque pour cet acte de confiance, et je me sens un peu petit devant cet appel. Comme pour chaque nouvelle mission, il me faudra un peu de temps pour grandir dans ce service de notre Eglise.

Christ est ressuscité, voilà notre force et notre vie. Je réponds à ce nouvel appel de l’Eglise avec la certitude que le corps que nous formons nous rend solidaire les uns des autres. Avec la certitude de ne pas être seul, juste un simple serviteur au milieu des autres. Notre église diocésaine vit une nouvelle étape, elle en vivra d’autres. Merci Guy pour les dix années données au service de notre diocèse comme vicaire général. Merci père Gosselin de choisir jour après jour d’être notre pasteur. Merci aux prêtres pour votre vie donnée. Merci aux diacres de nous rappeler que nous sommes des serviteurs. Merci aux religieux, aux religieuses, de nous rappeler l’importance de la communauté. Merci a chacun et chacune de vous d’être signe de l’amour de Dieu pour ce monde.

Il vit et il crut… Voilà l’essentiel. Alors continuons de partager ensemble notre joie de croire.

P. Michel Granger.

Message du Père Benoît Lecomte

Vous avez maintenant appris la nouvelle de ces deux nominations annoncées par notre évêque en ce dimanche de la miséricorde. Le Père Michel Granger a accepté la charge de Vicaire Général, il quitte pour cela ces missions de curé de Barbezieux et doyen du Sud Charente. Dans le même temps, j’ai accepté l’appel de notre évêque à quitter Angoulême pour prendre la suite du Père Michel.

J’aurais certainement dans les semaines et les mois à venir l’occasion de m’adresser à chacun plus longuement et nous prendrons le temps, quand les conditions le permettront, d’échanger ensemble. Au jour de l’annonce de ces nominations, je veux simplement dire deux petits mots.

Un premier mot d’abord à ceux que je vais quitter : les paroisses de Ma Campagne – Puymoyen et de Saint Jean-Baptiste, les jeunes des collèges et lycées publics, les scouts, les jeunes professionnels, les étudiants, les chefs et les animateurs sur Angoulême. C’est vous qui m’avez appris à être aumônier, prêtre accompagnateur, curé. C’est avec vous que j’ai fait mes premiers pas de prêtre, puis les suivants. Nous avons vécu tant et tant de choses ensemble qu’il serait vain d’en faire l’inventaire. Tout cela n’est qu’action de grâce et joie à ma mémoire. Je fais miens sans conditions les mots de Saint Paul : « Je rends grâce à Dieu chaque fois que je fais mémoire de vous. À tout moment, chaque fois que je prie pour vous tous, c’est avec joie que je le fais […] J’en suis persuadé, celui qui a commencé en vous un si beau travail le continuera jusqu’à son achèvement au jour où viendra le Christ Jésus. Il est donc juste que j’aie de telles dispositions à l’égard de vous tous, car je vous porte dans mon cœur […] Oui, Dieu est témoin de ma vive affection pour vous tous dans la tendresse du Christ Jésus » (Ph 1, 3-8). Je ne pars pas bien loin et les liens tissés au fil des ans resteront ! D’autres prêtres prendront le relais et je suis heureux qu’ils connaissent à leur tour la joie de vous accompagner dans l’aventure baptismale.

Un mot également à ceux vers qui je suis maintenant envoyé. J’entends l’appel de l’Église reprenant celui du Christ à « aller au large », et j’y répond avec confiance ! Je vais avoir beaucoup à découvrir : une nouvelle paroisse, la mission de doyen, la monde rural, certainement bien des joies et des défis que vous vivez déjà et que nous partagerons ensemble désormais. Vous m’apprendrez l’histoire, les forces et les faiblesses de vos communautés chrétiennes et humaines. Même si je connais déjà tel ou tel et si certains me connaissent un peu, nous apprendrons à faire connaissance et à travailler ensemble. Je suis heureux de mettre mes pas dans ceux du Père Michel pour devenir à mon tour votre pasteur. Nous ferons Eglise ensemble, nous continuerons ensemble ce que l’Esprit a déjà suscité à travers votre nouveau projet de doyenné pour devenir toujours davantage une Eglise simple, fraternelle, ouverte sur les défis de notre temps, aimant le monde comme Dieu l’aime.

Nous verrons quand les conditions nous permettrons de nous rassembler pour célébrer et partager enfin tous ensemble ! Le temps pascal ne fait que commencer, laissons-nous éclairer et guider par la Lumière du Ressuscité !
P. Benoît Lecomte

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


-