Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
https://angouleme.catholique.fr/Le-choix-de-la-non-violence420
        Le choix de la non-violence

Le choix de la non-violence

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 0 vote

Cercles de silence


Voilà déjà cinq ans, des frères franciscains de Toulouse, dont le frère Alain Richard, décidaient de protester contre les centres de rétention pour les sans-papiers, et proposaient les cercles de silence, mouvement non violent.

Les cercles de silence ont gagné toute la France. à Angoulême, ce cercle se forme le dernier samedi de chaque mois, place Saint-Martial de 15 h 30 à 16h30.

10 000 silencieux, répartis dans 176 villes revendiquent chaque mois la fermeture des centres de rétention administratifs (CRA) où sont enfermés des hommes et des femmes qui n’ont commis aucun crime, mais qui ont fui la misère, la répression, les guerres de leurs pays. Ces centres sont des lieux qui maltraitent les personnes.

« Quelle drôle d’idée ! », peuvent penser certains . Le silence pour revendiquer !
Pourquoi ne pas manifester ? Pourquoi ne pas hurler notre honte sur la condition de ces hommes et de ces femmes sans papiers. Mais le silence
interroge, pose question, intrigue, rend curieux de savoir pourquoi le chemin de
la non-violence pour sensibiliser à une violence que des hommes font subir à d’autres hommes. C’est un cri de résistance, une conscientisation au sort que les états font subir à des populations sans voix qui n’ont comme solution que
l’immigration pour essayer d’avoir une vie plus digne.

Notre silence veut éveiller, sensibiliser au mépris que l’on porte à ces hommes et ces femmes que l’on enferme ou que l’on pourchasse alors que leurs pays sont pillés par les pays les plus riches. En dégradant l’humanité de ces frères migrants, nous dégradons notre propre humanité.

Les êtres humains ont une responsabilité collective à l’égard de tous les hommes. Ce silence est un appel à la conscience de chacun et particulièrement
à celle des décideurs.

Ce cercle regroupe des hommes et des femmes chrétiens, mais aussi tous ceux qui ont envie de bâtir une société riche de ces différences.

C’est un temps de gratuité dans un monde tellement matérialiste, c’est un temps d’intériorisation, de fraternité, de communion avec tous les migrants.

Christel Martel
Pastorale des migrants

Risquons-nous !
Là où se trouve la peur, risquons la confiance.
Là où se trouve le doute, risquons la compréhension.
Là où se trouve l’ignorance, risquons la connaissance.
Là où se trouve l’indignation, risquons la résistance.
Là où se trouve la vie, risquons la liberté.
Là où se trouve l’injustice, risquons l’égalité.
Là où se trouve l’homme, risquons la fraternité.Risquons-nous !
Là où se trouve la peur, risquons la confiance.
Là où se trouve le doute, risquons la compréhension.
Là où se trouve l’ignorance, risquons la connaissance.
Là où se trouve l’indignation, risquons la résistance.
Là où se trouve la vie, risquons la liberté.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France

Logo MessesInfo

Agenda

Les doyennés et paroisses



-