Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
https://angouleme.catholique.fr/Le-fils-de-Joseph

Le fils de Joseph

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 0 vote

Vidéo de l’homélie.DIMANCHE 3 FÉVRIER 2019
4° Dimanche du Temps Ordinaire, année C
Saint Luc 4, 21-30


Homélie de Fr.Henri Revéreau

Dans l’atelier...

Il suffit aux habitants du village de venir voir Joseph le charpentier, pour apercevoir Jésus son apprenti !
Rien d’étonnant que des années après, les gens du village qui s’étonnent du message de grâce qui sortait de la bouche de Jésus se demandent les uns aux autres « n’est-ce pas là le Fils de Joseph ? »
Ils l’ont tous connu...mais comme il leur est difficile de le reconnaître comme fils de Dieu, qui ose proclamer « l’Esprit de Dieu repose sur moi parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction. Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres... » C’était l’évangile de dimanche dernier !

Vers un drame...

Jésus a reçu la mission d’annoncer la Bonne Nouvelle. Dans cet évangile on le voit accomplir cette mission au-delà des frontières de la communauté juive à laquelle Il appartient, c’est à dire à Capharnaüm. Cet engagement de Jésus en-dehors de chez lui, avec des miracles, des guérisons...met le feu aux poudres. Les concitoyens de Jésus vont lui faire une querelle de clocher ! Ces merveilles qu’Il a faites à Capharnaüm, pourquoi ne les reproduit-il pas chez nous ??? Le ton va monter ; on ira même jusqu’à vouloir l’assassiner, surtout lorsqu’il en appellera aux grands prophètes du passé, qui font des miracles chez les païens afin de réveiller la foi de leur peuple. On se souvient d’Élie avec la veuve de Sarépta ! Ou d’Elisée guérissant un lépreux étranger, Naaman, un Syrien ! »
Jésus voit tout. Il comprend qu’Il lui faut aller partir ailleurs : « aucun prophète n’est bien accueilli dans son pays. »

Aujourd’hui...

La tentation est grande de vouloir se garder pour nous ce que nous vivons , en petites équipes de partage, en assemblées dominicales ou de circonstances. C’est bien normal d’être heureux de se retrouver , de se donner des nouvelles... et de chanter notre foi, ensemble. Nous nous connaissons presque tous ! Nous pouvons , aussi, aller vers ceux que nous connaissons moins. Cela demande un effort, un déplacement de nos habitudes, un désir d’ouverture.
Peut-être sommes-nous invités à passer sur l’autre rive, celle de l’audace qui nous donnera de vivre en « disciples-missionnaires » de Jésus, Bonne Nouvelle de l’amour de Dieu le Père pour nous ! Ne confinons pas Jésus de Nazareth au premier siècle de notre ère et aux limites de nos célébrations, si belles, si vivantes soient-elles ! Car la Parole de Dieu est pour tous !
Mais comment partager notre foi en cette Parole de Dieu qui est universelle ? Cette mission ne se limite pas aux missionnaires qui traversent les océans et les mers pour aller jusqu’aux confins les plus éloignés . Cette mission nous est confiée , ici, chez nous, auprès de nos familles, de nos voisins, de nos collègues de travail...etc...Comprenons aussi qu’il ne s’agit pas de nous transformer en prédicateurs itinérants ! Notre joie, notre écoute, nos attentions, notre présence bienveillante auprès de toute personne rencontrée sont une forte prédication qui peut aller jusqu’à « voyez comme ils s’aiment ! »Le pape François nous invite à « aller aux périphéries existentielles » , à nous mettre « en sortie . »
Invitation à la conversion personnelle et communautaire, en réponse à l’appel du Pape François :

« Demandons au Seigneur la grâce de ne pas vaciller quand l’Esprit nous demande de faire un pas en avant ; demandons le courage apostolique d’annoncer l’Évangile aux autres et de renoncer à faire de notre vie chrétienne un musée de souvenirs. De toute manière, laissons l’Esprit Saint nous faire contempler l’histoire sous l’angle de Jésus ressuscité. Ainsi, l’Église, au lieu de stagner, pourra aller de l’avant en accueillant les surprises du Seigneur. » Gaudété et exsutaté § 139)

Que cette parole du Pape nous conduise à la prière, en chantant :

« Allez-vous en sur les places et sur les parvis !
Allez-vous en sur les places y chercher des amis.
Tous mes enfants de lumière qui vivent dans la nuit,
Tous les enfants de mon Père séparés de Lui.
Allez-vous en sur les places et soyez mes témoins chaque jour. »

En quittant cette terre, je vous avais dit :
aimez-vous comme des frères,
M’avez-vous obéi ?
Quand je vois, aujourd’hui, mes enfants, torturés,
sans amis, sans espoir, abandonnés. »
(T 28)

Bonne semaine avec la joie de savoir que le Seigneur nous envoie au-delà de nos habitudes,
en nous donnant l’audace, le courage et la confiance des premiers témoins de la résurrection.

Frère Henri Revéreau
Missionnaire de Sainte Thérèse, curé de Segonzac

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

adresse Paroisse Segonzac
1 rue Jean d’Hermy
16130 Segonzac
+335 45 83 40 07
paroisse.segonzac chez orange.fr


Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter Radio RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France

Agenda


Relais de la Paroisse


Equipe du deuil

Equipe EAP

Doyenné Ouest-Charente et ses 3 secteurs


-