Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Lecture-du-jour

Lecture du jour

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 0 vote

Dimanche 22 juillet 2018, seizième dimanche du temps ordinaire


  • Première lecture : « Je ramènerai le reste de mes brebis, je susciterai pour elles des pasteurs » (Jr 23, 1-6)

    Lecture du livre du prophète Jérémie

    Quel malheur pour vous, pasteurs !
    Vous laissez périr et vous dispersez
    les brebis de mon pâturage
    – oracle du Seigneur !
             C’est pourquoi, ainsi parle le Seigneur, le Dieu d’Israël,
    contre les pasteurs qui conduisent mon peuple :
    Vous avez dispersé mes brebis, vous les avez chassées,
    et vous ne vous êtes pas occupés d’elles.
    Eh bien ! Je vais m’occuper de vous,
    à cause de la malice de vos actes
    – oracle du Seigneur.
            Puis, je rassemblerai moi-même le reste de mes brebis
    de tous les pays où je les ai chassées.
    Je les ramènerai dans leur enclos,
    elles seront fécondes et se multiplieront.
             Je susciterai pour elles des pasteurs
    qui les conduiront ;
    elles ne seront plus apeurées ni effrayées,
    et aucune ne sera perdue
    – oracle du Seigneur.

             Voici venir des jours
    – oracle du Seigneur,
    où je susciterai pour David un Germe juste :
    il régnera en vrai roi, il agira avec intelligence,
    il exercera dans le pays le droit et la justice.
             En ces jours-là, Juda sera sauvé,
    et Israël habitera en sécurité.
    Voici le nom qu’on lui donnera :
    « Le-Seigneur-est-notre-justice. »

             – Parole du Seigneur.

  • Psaume (Ps 22 (23), 1-2ab, 2c-3, 4, 5, 6)

    Refrain psalmique : (cf. Ps 22, 1)

    Le Seigneur est mon berger :
    rien ne saurait me manquer.

    Le Seigneur est mon berger :
    je ne manque de rien.
    Sur des prés d’herbe fraîche,
    il me fait reposer.

    Il me mène vers les eaux tranquilles
    et me fait revivre ;
    il me conduit par le juste chemin
    pour l’honneur de son nom.

    Si je traverse les ravins de la mort,
    je ne crains aucun mal,
    car tu es avec moi :
    ton bâton me guide et me rassure.

    Tu prépares la table pour moi
    devant mes ennemis ;
    tu répands le parfum sur ma tête,
    ma coupe est débordante.

    Grâce et bonheur m’accompagnent
    tous les jours de ma vie ;
    j’habiterai la maison du Seigneur
    pour la durée de mes jours.

  • Deuxième lecture : « Le Christ est notre paix : des deux, le Juif et le païen, il a fait une seule réalité » (Ep 2, 13-18)

    Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Éphésiens

    Frères,
             maintenant, dans le Christ Jésus, vous qui autrefois étiez loin,
    vous êtes devenus proches par le sang du Christ.
             C’est lui, le Christ, qui est notre paix :
    des deux, le Juif et le païen, il a fait une seule réalité ;
    par sa chair crucifiée,
    il a détruit ce qui les séparait, le mur de la haine ;
                  il a supprimé les prescriptions juridiques de la loi de Moïse.
    Ainsi, à partir des deux, le Juif et le païen,
    il a voulu créer en lui un seul Homme nouveau en faisant la paix,
             et réconcilier avec Dieu les uns et les autres en un seul corps
    par le moyen de la croix ;
    en sa personne, il a tué la haine.
             Il est venu annoncer la bonne nouvelle de la paix,
    la paix pour vous qui étiez loin,
    la paix pour ceux qui étaient proches.
             Par lui, en effet, les uns et les autres,
    nous avons, dans un seul Esprit, accès auprès du Père.

             – Parole du Seigneur.

  • Évangile : « Ils étaient comme des brebis sans berger » (Mc 6, 30-34)

    Acclamation : (Jn 10, 27)

    Alléluia. Alléluia.
    Mes brebis écoutent ma voix, dit le Seigneur ;
    moi, je les connais, et elles me suivent.
    Alléluia.

    Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

    En ce temps-là,
    après leur première mission,
        les Apôtres se réunirent auprès de Jésus, 
    et lui annoncèrent tout ce qu’ils avaient fait et enseigné. 
    Il leur dit : 
    « Venez à l’écart dans un endroit désert, 
    et reposez-vous un peu. » 
    De fait, ceux qui arrivaient et ceux qui partaient étaient nombreux, 
    et l’on n’avait même pas le temps de manger. 
        Alors, ils partirent en barque 
    pour un endroit désert, à l’écart. 
        Les gens les virent s’éloigner, 
    et beaucoup comprirent leur intention. 
    Alors, à pied, de toutes les villes, 
    ils coururent là-bas 
    et arrivèrent avant eux. 
        En débarquant, Jésus vit une grande foule. 
    Il fut saisi de compassion envers eux, 
    parce qu’ils étaient comme des brebis sans berger. 
    Alors, il se mit à les enseigner longuement. 

        – Acclamons la Parole de Dieu.

« Venez à l'écart dans un endroit désert, et reposez-vous un peu »

Saint Bède le Vénérable (v. 673-735), moine, docteur de l'Église
Commentaire sur l'évangile de Marc, 2 ; CCL 120, 510 (trad. cf Delhougne, Les Pères commentent, p. 270)

« Les apôtres se réunissent auprès de Jésus, et lui rapportent tout ce qu'ils ont fait et enseigné. » Les apôtres ne sont pas seuls...; il y a d'autres disciples de Jésus et des disciples de Jean Baptiste... « Jésus leur dit : 'Venez à l'écart dans un endroit désert, et reposez-vous un peu' ». Pour faire comprendre combien il était nécessaire d'accorder du repos aux disciples, l'évangéliste poursuit en disant : « De fait, les arrivants et les partants étaient si nombreux qu'on n'avait même pas le temps de manger ». Cette fatigue de ceux qui enseignaient, ainsi que l'ardeur de ceux qui se laissaient instruire, montrent bien ici comme on était heureux en ce temps-là. Si seulement la providence de Dieu faisait de même encore à notre époque, et qu'un grand nombre de fidèles se pressait autour des ministres de la Parole pour les entendre, sans même leur laisser le temps de reprendre des forces !... Si l'on réclamait d'eux à temps et à contretemps la parole de foi et le ministère du salut, ils brûleraient du désir de méditer eux-mêmes les préceptes de Dieu et de les mettre sans cesse en pratique, de sorte que leurs actes ne démentent pas leurs enseignements. « Ils partirent donc dans la barque pour un endroit désert, à l'écart »... Les gens les ont suivis. En toute hâte ils ont pris la route du désert, non sur des ânes ou des véhicules de tout genre, mais à pied, et ils ont montré, par cet effort personnel, quel grand soin ils avaient de leur salut. En retour, Jésus a accueilli ces gens fatigués. Comme sauveur et médecin plein de puissance et de bonté, il a instruit les ignorants, guéri les malades et nourri les affamés, manifestant ainsi quelle grande joie lui procure l'amour des croyants.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

adresse Doyenné de Cognac
Vicaire épiscopal chargé de ce doyenné : Père Pierre-Marie ROBERT

Membres du Conseil pastoral du doyenné :
- Père Pierre-Marie ROBERT
- Père Florian MARCHAND
- Père Cléophas-Bakhita KARKA


Paroisse Saint Martin en Val de Cognac
(Cognac, Chateaubernard, St Brice, Boutiers-St Trojan, Javrezac, St Laurent de Cognac, Merpins)
10 rue Monseigneur Lacroix
16100 Cognac
05 45 82 05 71
Doyenné de Cognac

Membres de l’équipe d’animation pastorale
- Père Pierre-Marie ROBERT
- Père Florian MARCHAND
- Bernadette De BARMON
- Pauline CHAPUT
- Hubert DEMENIER
- Monique FONTAINE
- Vincent LACASSAGNE
- Jacqueline BAUDRY

Permanences d’accueil
Le secrétariat paroissial est ouvert du lundi au vendredi de 9h00 à 12h00


Paroisse Notre dame des Borderies
7 place de l’Eglise
16370 Cherves Richemont
05 45 83 25 64
Notre dame des Borderies

Membres de l’équipe d’animation pastorale
- Père Cléophas-Bakhita KARKA
- François DE GELIS (Secrétaire)
- Frère François-Réginald DESPLANQUES
- Agnès DE FIRMAS
- Pascale GARNIER
- Patricia PIERRON
- Denis MARIDAT

Agenda
juillet 2018 :

Rien pour ce mois

juin 2018 | août 2018


-