Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Lectures-du-jour
      Lectures du jour

Lectures du jour

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir

Samedi 18 novembre 2017, le samedi de la 32e semaine du temps ordinaire


  • Première lecture : « S’ils sont capables d’avoir une idée sur le cours éternel des choses, comment n’ont-ils pas découvert Celui qui en est le Maître ? » (Sg 13, 1-9)

    Lecture du livre de la Sagesse

    De nature, ils sont inconsistants,
    tous ces gens qui restent dans l’ignorance de Dieu :
    à partir de ce qu’ils voient de bon,
    ils n’ont pas été capables de connaître Celui qui est ;
    en examinant ses œuvres,
    ils n’ont pas reconnu l’Artisan.
        Mais c’est le feu, le vent, la brise légère,
    la ronde des étoiles, la violence des flots,
    les luminaires du ciel gouvernant le cours du monde,
    qu’ils ont regardés comme des dieux.
        S’ils les ont pris pour des dieux,
    sous le charme de leur beauté,
    ils doivent savoir
    combien le Maître de ces choses leur est supérieur,
    car l’Auteur même de la beauté est leur créateur.
        Et si c’est leur puissance et leur efficacité qui les ont frappés,
    ils doivent comprendre, à partir de ces choses,
    combien est plus puissant Celui qui les a faites.
        Car à travers la grandeur et la beauté des créatures,
    on peut contempler, par analogie, leur Auteur.

        Et pourtant, ces hommes ne méritent qu’un blâme léger ;
    car c’est peut-être en cherchant Dieu et voulant le trouver,
    qu’ils se sont égarés :
        plongés au milieu de ses œuvres,
    ils poursuivent leur recherche
    et se laissent prendre aux apparences :
    ce qui s’offre à leurs yeux est si beau !
        Encore une fois, ils n’ont pas d’excuse.
        S’ils ont poussé la science à un degré tel
    qu’ils sont capables d’avoir une idée
    sur le cours éternel des choses,
    comment n’ont-ils pas découvert plus vite
    Celui qui en est le Maître ?

                – Parole du Seigneur.

  • Psaume (Ps 18a (19), 2-3, 4-5ab)

    Refrain psalmique : (Ps 18a, 2a)

    Les cieux proclament la gloire de Dieu.

    Les cieux proclament la gloire de Dieu,
    le firmament raconte l’ouvrage de ses mains.
    Le jour au jour en livre le récit
    et la nuit à la nuit en donne connaissance.

    Pas de paroles dans ce récit,
    pas de voix qui s’entende ;
    mais sur toute la terre en paraît le message
    et la nouvelle, aux limites du monde.

  • Évangile : « Le jour où le Fils de l’homme se révélera » (Lc 17, 26-37)

    Acclamation : (Lc 21, 28)

    Alléluia. Alléluia.
    Redressez-vous et relevez la tête,
    car votre rédemption approche.
    Alléluia.

    Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

    En ce temps-là,
    Jésus disait à ses disciples :
        « Comme cela s’est passé dans les jours de Noé,
    ainsi en sera-t-il dans les jours du Fils de l’homme.
        On mangeait, on buvait, on prenait femme, on prenait mari,
    jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche
    et où survint le déluge qui les fit tous périr.
        Il en était de même dans les jours de Loth :
    on mangeait, on buvait,
    on achetait, on vendait,
    on plantait, on bâtissait ;
        mais le jour où Loth sortit de Sodome,
    du ciel tomba une pluie de feu et de soufre
    qui les fit tous périr ;
        cela se passera de la même manière
    le jour où le Fils de l’homme se révélera.
        En ce jour-là, celui qui sera sur sa terrasse,
    et aura ses affaires dans sa maison,
    qu’il ne descende pas pour les emporter ;
    et de même celui qui sera dans son champ,
    qu’il ne retourne pas en arrière.
        Rappelez-vous la femme de Loth.
        Qui cherchera à conserver sa vie la perdra.
    Et qui la perdra la sauvegardera.
        Je vous le dis :
    Cette nuit-là, deux personnes seront dans le même lit :
    l’une sera prise, l’autre laissée.
        Deux femmes seront ensemble en train de moudre du grain :
    l’une sera prise, l’autre laissée. »
        Prenant alors la parole, les disciples lui demandèrent :
    « Où donc, Seigneur ? »
    Il leur répondit :
    « Là où sera le corps,
    là aussi se rassembleront les vautours. »

                – Acclamons la Parole de Dieu.

Dieu, seul maître de prière

Saint Jean Climaque (v. 575-v. 650), moine au Mont Sinaï
L'Échelle sainte (trad. Bellefontaine 1993, coll. Spiritualité orientale n°24, pp. 290.299-300 rev.)

La prière est, quant à sa nature, la conversation et l'union de l'homme avec Dieu, et quant à son efficacité, la conservation du monde et sa réconciliation avec Dieu, un pont élevé par-dessus les tentations, un rempart contre les tribulations, l'extinction des guerres, la joie future, l'activité qui ne cesse jamais, la source des grâces, le pourvoyeur des charismes, un progrès invisible, l'aliment de l'âme, l'illumination de l'esprit, la hache qui retranche le désespoir, le bannissement de la tristesse, la réduction de la colère, le miroir du progrès, la manifestation de notre mesure, le test de l'état de notre âme, la révélation des choses futures, la sûre annonce de la gloire. Aie un grand courage, et tu auras Dieu lui-même pour maître de prière. Il est impossible d'apprendre à voir au moyen de paroles, parce que voir est un effet de la nature. Il est tout aussi impossible d'apprendre la beauté de la prière par l'enseignement d'autrui. La prière ne s'apprend que dans la prière et elle a Dieu pour maître, lui qui enseigne à l'homme la science..., qui accorde le don de la prière à celui qui prie, et qui bénit les années des justes.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.




Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter Radio RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France

Les doyennés et paroisses


Agenda

Rendez-vous