Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
https://angouleme.catholique.fr/Les-larmes-de-Jesus

Les larmes de Jésus

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 0 vote

DIMANCHE 29 MARS 2020
5° dimanche de Carême, année A
Saint Jean 11,1-45


Le cœur du Christ

Dans un très beau commentaire de Saint Pierre Chrysologue , l’homme à la bouche d’or, décédé en 450, nous trouvons ce commentaire de l’évangile de ce dimanche :
Les sœurs de Lazare envoyèrent dire au Seigneur : « Seigneur, celui que tu aimes est malade. »En parlant ainsi, elles frappent à la porte de son cœur, elles atteignent sa charité, elles s’efforcent de vaincre leur détresse par la force de l’amitié. Mais pour le Christ, il importe davantage de vaincre la mort que d’éloigner la maladie. Aimer pour lui, ce n’est pas tirer du lit, mais ramener des enfers et, pour son ami, ce qu’il va lui procurer bientôt, ce n’est pas le remède à sa langueur, mais la gloire de la résurrection. »
Ce commentaire est très actuel. L’épreuve que notre monde traverse actuellement n’est-elle pas une forte et pressante invitation à chercher l’essentiel ?, c’est à dire la direction, le sens de notre vie : que recherchons-nous ? Que désirons-nous vivre avec les autres et pour les autres ?
A ces questions il y a de nombreuses réponses  : nous prenons conscience de la maladie, de la solitude des malades, des personnes isolées. Nous reconnaissons l’engagement des services médicaux, des bénévoles, des pompiers, des ambulanciers, mais aussi des grandes surfaces qui diligentent certains de leurs employés porter à domicile les denrées alimentaires nécessaires à la vie.
Tant et tant de petits gestes qui créent de nouveaux liens entre nous.

Les larmes de Jésus


En venant auprès de Marthe et Marie
, sœurs de son ami Lazare, Jésus dépasse les frontières du confinement racial, religieux, politique. Il est source de vie. Il redonne espoir de vivre. Il accomplit les petits gestes dont nous parle le Pape François dans son Exhortation " Gaudété et exsultaté " : Rappelons comment Jésus invitant ses disciples à prêter attention aux détails.
Le petit détail du vin qui était en train de manquer lors d’une fête.(les noces de Cana)
Le petit détail d’une brebis qui manquait.
Le petit détail de la veuve qui offrait ses deux piécettes.
Le petit détail d’avoir de l’huile en réserve pour les lampes au cas où tarderait le fiancé.
Le petit détail de demander à ses disciples de vérifier combien de pains ils avaient.
Le petit détail d’avoir allumé un feu de braise avec du poisson posé dessus tandis qu’il attendait les disciples à l’aube. »

En venant pleurer auprès de son ami Lazare Jésus nous montre le chemin de la compassion.
En ces jours troublés, rejoignons celles et ceux qui pleurent la mort d’un être cher, à cause du virus.
Certes nous nous sentons démunis. Mais nous pouvons envoyer des messages téléphoniques, des SMS, des mails . Regardons notre carnet d’adresses et nos contacts. Ne nous confinons pas dans la peur, l’isolement, le repli sur nous-mêmes. Peut-être que nous pouvons encore faire des courses pour les personnes qui n’ont pas de moyens de se déplacer.
Personnellement je rends grâce à Dieu, de nombreux paroissiens, en effet, prennent de mes nouvelles, par téléphone ou SMS ou mails. Merci de tout cœur. Comme tous, je suis confiné au presbytère. Je prends le temps de prier, de lire, de ranger. Et je prie pour vous tous, amis, frères et sœurs : prenez soin de vous et des membres de votre famille.
Oui, respectons les consignes de sécurité exprimées par les responsables publics et religieux.
Armons-nous aussi de foi, dans la prière, la méditation de la Parole de Dieu, le silence intérieur qui ne laisse prise à aucune attitude égoïste.

Recueillons en les mains de nos cœurs les larmes de Jésus. Renforçons notre foi en la VIE :
- la mort n’a pas le dernier mot. On ne tue pas l’amour.
C’est le message fondamental de Jésus, à l’occasion de la mort de son ami.
Oui, Jésus laisse le champ libre à la mort. Il donne ses chances au tombeau. « Parce que, dans la mort et la résurrection de Lazare, se peignait toute la figure de la mort et de la résurrection du Seigneur, ce qui allait bientôt suivre chez le maître était déjà réalisé chez le serviteur. Elle était nécessaire cette mort de Lazare, pour que la foi des disciples, ensevelie avec Lazare, ressuscité avec lui. » (Saint Pierre Chrysologue, sermon 63)

« La communauté qui préserve les petits détails de l’amour, où les membres se protègent les uns les autres et créent un lieu ouvert et d’évangélisation, est le lieu de la présence du Ressuscité qui la sanctifie selon le projet du Père. Parfois, par un don de l’amour du Seigneur, au milieu de ces petits détails, s’offrent à nous des expériences consolantes. »
(Pape François dans Gaudété et Exsultaté § 145)

Changement d’heure


Dans la nuit de samedi 28 à dimanche 29 mars, nous allons changer d’heure.

Puissions-nous passer de l’heure du doute à celle de la foi, de l’heure de la peur à celle de la confiance, de celle de l’égoïsme à celle de la solidarité car :
« le temps de Dieu n’est pas celui des lassitudes.../ le temps de Dieu se conjugue au présent...enraciné dans l’espérance... :... le temps de Dieu est celui des possibles... :... le temps de Dieu supporte tous nos états, nos fragilités, nos fatigues... nos désirs... : Le temps de Dieu précède autant qu’il accompagne...il est ici et maintenant. »
Prenons soin de nous et des autres. Portons dans nos prières tous les malades, les mourants... tout le personnel soignant qui donne tant, avec tant de risques... »

« Prenons la main que Dieu nous tend,
Voici le temps où Dieu fait grâce à notre terre.
Jésus est mort un jour du temps.
Voici le temps de rendre grâce à notre Père.
L’Unique Esprit bénit ce temps.
Prenons le temps de vivre en grâce avec nos frères. »
(T 42)

« Dieu de qui vient toute paix,
Dieu qui aime la paix,
te connaître c’est vivre,
et te servir, c’est régner ;
défends contre menace
ceux qui te supplient :
Et puisque nous mettons notre confiance en toi,
fais que nous n’ayons plus rien à redouter.
Par Jésus le Christ.
Amen ! »
( Prière de l’Église , en temps de troubles graves)

En fraternelle communion, dans la prière et l’offrande.

Frère Henri Revéreau
missionnaire de Sainte Thérèse et curé de Segonzac

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

adresse Paroisse Segonzac
1 rue Jean d’Hermy
16130 Segonzac
+335 45 83 40 07
paroisse.segonzac chez orange.fr


Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter Radio RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France

INFOS LIENS N°8- Juin 2020

Agenda


Relais de la Paroisse


Equipe du deuil

Equipe EAP

Doyenné Ouest-Charente et ses 3 secteurs


-