Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
https://angouleme.catholique.fr/Les-sept-dernieres-paroles-du-Christ-en-croix
          Les sept dernières paroles du Christ en croix

Les sept dernières paroles du Christ en croix

Méditation par le Père Frédéric VOLLAUD

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 0 vote

Introduction :
Dans l’évangile selon St Luc (23,44-46) : C’était environ la sixième heure quand, le soleil s’éclipsant, l’obscurité se fit sur la terre entière jusqu’à la neuvième heure. Le voile du sanctuaire se déchira par le milieu et, jetant un grand cri, Jésus dit : "Père, en tes mains, je remets mon esprit."

Nous voici à cette neuvième heure.
Nous voici contemporains de l’agonie et de la mort de Jésus en ce Vendredi Saint.
Recueillons précieusement ses dernières paroles... pour en vivre !
Elles sont les paroles de Celui qui entre dans la vie et nous attire à sa suite !

1/ « Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font »
Lc 23,33-34

Sa première parole sur la croix est une prière : Jésus crucifié prie son Père et lui demande que ses bourreaux soient pardonnés. Cette parole nous révèle la miséricorde du Père.
Les péchés des hommes, de tous les temps et de tous les continents, sont pris dans ce torrent de miséricorde et, au moment où Jésus reçoit tant d’opprobres et de haine, il ne sort de son cœur et de sa bouche que des paroles de pardon et de miséricorde.
Jésus va jusqu’au bout de l’amour. L’amour provoque le pardon, le pardon provoque l’amour.

Nous te prions Seigneur pour tous les hommes qui ignorent ton immense amour, donne leur de te connaitre toi, le seul vrai Dieu.
Seigneur grave dans nos cœurs tes paroles de pardon. Apprends-nous à pardonner.

2/ « Aujourd’hui tu seras avec moi dans le Paradis  »
Lc 23, 39-43

Jésus prononce ces paroles pour notre joie.
"Les derniers seront les premiers" (Mt 19, 30). Cet homme perdu qui meurt sur la croix à côté de Jésus, ce condamné à mort qui supplie Jésus est le dernier des hommes.
Il est pourtant le premier à le suivre jusqu’au bout, le premier que Jésus prend avec lui, là où aucun apôtre n’est encore allé, ni même la Vierge Marie.

Nous te prions Seigneur pour toutes les personnes qui sont sans espoir. Comme le bon larron, qu’elles trouvent auprès de toi le réconfort.

3/ « Femme voici ton fils. Fils voici ta mère "
Jn 19, 25-27

Au Calvaire, l’amour de Jésus se manifeste par le don de ce qu’il a de plus précieux, sa mère, qui devient ainsi également notre mère.
Marie a perdu son fils unique. Elle va pourtant recevoir un autre enfant.
Sur la croix, Jésus constitue Marie, Mère de Jean et, à travers lui, de tous les disciples du Christ, qui deviennent frères.
Elle est la mère de chaque croyant qui vient à notre rencontre, qui nous console, qui nous aime, qui nous apaise et qui nous rassemble.
Au pied de la croix Marie, Mère de Dieu devient Mère de l’Eglise.

Nous te prions Seigneur, pour que chacun de nous réserve une place à Marie dans son existence quotidienne, et s’en remette à son amour maternel.

4/ « Mon Dieu, mon Dieu pourquoi m’as-tu abandonné ? »
Mt 27, 45-46

Par la bouche de Jésus retentissent les cris de tous les hommes. Il porte nos souffrances, il est chargé de nos douleurs. Mais Jésus change nos cris en prière et en supplication.
Malgré l’affliction qui l’accable, Jésus demeure dans la prière.
Lorsque tout se voile, que le doute s’installe, la prière est là.
Il est donc possible d’être en même temps au fond de la détresse et enraciné dans la prière.

Seigneur, que toutes les fois où nous connaissons des heures de ténèbres et des moments de détresse nous sachions nous tourner vers toi qui nous aimes.
Aide nous à demeurer fidèles dans la prière.

5/« J’ai soif »
Jn 19, 28

Celui qui brûle de soif sur la croix c’est le sauveur, non plus d’un peuple seulement, mais de l’humanité entière qui marche vers la terre promise de la résurrection.
Il a soif, et c’est l’accomplissement de l’écriture : soif du salut du monde entier, soif d’amour des hommes en retour de l’amour qu’Il est venu apporter. Il a soif de toi, de moi, de nous tous.
Mais les hommes vont l’abreuver de vinaigre.
Jésus est affamé, assoiffé de cette sainteté que nous ne sommes pas capables d’instaurer, mais que nous pouvons recevoir de Lui afin de la réaliser sur la terre.
Dieu a soif de l’amour fragile et insuffisant de l’homme.

Seigneur, toi qui nous fais confiance et te tiens à la porte de nos cœurs, donne-nous de nous ouvrir à ton amour et à celui de nos frères.

6/ « Tout est accompli »
Jn 19, 29-30

La prophétie concernant l’œuvre de Jésus est réalisée, mais plus profondément encore, le dessein même de Dieu est accompli.
Tout ce que Moïse et les prophètes ont annoncé à son sujet est accompli. La Révélation qu’Il est venu apporter aux hommes s’achève. Sa Mission est terminée.
Jésus est venu pour faire la volonté de son Père. À Gethsémani, après avoir demandé : « Eloigne de moi cette coupe », il ajoute :
« Pourtant, pas ce que je veux, mais ce que tu veux »
Jésus illustre ainsi le mystère de l’amour que Dieu nous porte : nous aimer jusqu’au bout et nous donner la vie des enfants de Dieu, aimés du Père.

7/ « Père, entre tes mains je remets mon Esprit  »
Luc 23, 46

Comme l’enseigne l’Église, le dernier soupir de Jésus prélude à l’effusion de l’Esprit à la Pentecôte.
Jésus expire, remet l’Esprit, livre l’Esprit Saint sur le monde, afin que le monde soit sauvé et que l’amour de Dieu puisse se répandre dans tous les cœurs.

Chaque soir, l’Eglise nous invite à dire cette prière à l’office des complies : « Seigneur Jésus, entre tes mains, , je remets mon esprit ».
Je remets cette journée, cette nuit, je remets toute mon existence.
Entre les mains de Dieu, c’est là que notre vie est à sa juste place.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


-