Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Marie-comment-vis-tu-ces-evenements
      Marie, comment vis-tu ces événements ?

Marie, comment vis-tu ces événements ?

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir

A l’occasion des fêtes de Notre-Dame de Fatima et du mois de Marie, les femmes de la pastorale des migrants ont relu l’évangile et ont essayé d’imaginer où Marie était présente et ce qu’elle pouvait penser.


Ces écrits ont été lus à la veillée du 13 mai à Saint André à Angoulême, et peuvent nourrir notre méditation en ce mois de Marie.

Luc 1 -28,29 ,30 ,31

L’ange entra auprès d’elle et lui dit :
« Sois joyeuse toi qui as la faveur de Dieu, le Seigneur est avec toi » A ces mots, elle fût très troublée. L’ange lui dit :
« Sois sans crainte, Marie, tu as trouvé grâce auprès de Dieu ». Voici que tu vas être enceinte, tu enfanteras un fils et tu lui donneras le nom de Jésus. »

C’est curieux, je ne suis pas comme d’habitude et je me sens bizarre.
J’ai fait ces temps-ci de drôles de rêves : j’attendais un bébé et je ne savais pas comment en avertir Joseph…
Dieu voulait que je lui donne un fils qui serait son Bien Aimé et qui aurait toute sa faveur…
Dans mon rêve j’ai dit oui à Dieu sans hésiter. Mais Joseph a aussi son mot à dire. Si je suis enceinte il faut que Joseph le sache.

Mais, qui suis-je à ses yeux pour avoir cette grande faveur ?
Pourquoi moi ? J’ai très peur, je suis perdue et je tremble...

Je n’ai rien fait d’extraordinaire. Qui suis-je pour qu’il me demande de vivre cet événement ? Cette aventure à laquelle Il me demande d’adhérer me paraît trop grande pour moi une femme ordinaire.

Et pourquoi ne lui donnerai-je pas le nom que je veux, que je choisirai ?
Malgré le doute qui m’envahit, j’accepte avec humilité son message.
C’est vrai que je ne serai pas seule, le Seigneur est avec moi me dit l’ange. Je pourrais au moins confier à Dieu ce que je vis de mes joies et de mes difficultés en portant cet enfant.

Luc 2-34,35

Syméon les bénit et dit à Marie sa mère :
« Il est là pour la chute et le relèvement de beaucoup en Israël et pour être signe contesté et toi -même un glaive te transpercera l’âme ainsi seront dévoilés les débats de bien des cœurs. »

Décidément, pour nous, ça ne se passe jamais comme pour les autres. Syméon qui au temple a pris le Petit dans ses bras...
On aurait dit qu’il attendait cet instant et il nous a prédit de drôles de choses !
Cet enfant est là pour la chute et le relèvement de beaucoup en Israël c’est vrai qu’il est très vivant et éveillé pour son âge.

« Un signe contesté ! » c’est à dire ?

Mon fils, ce petit enfant que va-t-il donc faire pour le monde ?
Il faut que je m’attende à quoi ? Ça dévoilera beaucoup de choses ?

Les paroles de Syméon sont bien mystérieuses ? Si notre enfant est confronté à des difficultés parce qu’il parlera de Dieu le Père de son amour pour chacun, il me faudra être à ses côtés, le soutenir par ma simple présence.

A ce que me dit cet homme, je risque vivre des moments difficiles.

Mon Dieu, que veux-tu que je fasse ? Je suis prête à souffrir en silence, mais suis-je vraiment prête ?
Et de quoi parle-t-il Syméon, quel est ce glaive qui transpercera mon âme ?

Luc 2 -48, 4

« Mon enfant pourquoi as-tu agi de la sorte avec nous. Vois ton père et moi nous te cherchons tout angoissés. » Il leur dit :
« Pourquoi me cherchez vous ? Ne saviez vous pas qu’il me faut être chez mon Père ?

Jésus, tu as disparu et nous t’avons cherché partout, nous nous sommes inquiétés beaucoup pour toi.
Joseph et moi avons eu très peur, mais tu t’en fou ! Vois comme tu nous réponds, tu mérites d’être puni !

Que d’inquiétudes et d’angoisses ! Décidément Syméon avait raison et je commence à comprendre que Joseph et moi ne sommes pas au bout de nos peines.

C’est vrai que nos enfants, avant d’être à nous, sont à Dieu, Jésus me surprend souvent.
Tout cela me brasse. Rester disponible et fidèle.

Comme il aime son Père ! Il l’aime tellement qu’il veut faire connaître sa Parole, Il veut le faire découvrir aux autres. Leur dire que son Père est le chemin de la vraie vie.

Jean 4

La mère de Jésus lui dit alors :
« Ils n’ont plus de vin ».
Jésus lui répondit : « Mère est ce à toi de me dire ce que j’ai a faire ?
Mon heure n’est pas encore venue. »
La mère de Jésus dit alors aux serviteurs :
« Faites tout ce qu’il vous dira. »

Décidément je ne le comprendrai jamais !
Jésus et moi nous sommes pourtant très proches et l’autre jour à la noce de Cana comme je lui faisais remarquer qu’il n’y avait plus de vin et que les gens allaient être bien embêtés.
Pourquoi m’a t il répondu sèchement que ton heure n’était pas venue ? Cela m’a chiffonnée.

J’ai donc dit aux serviteurs de faire ce qu’il leur dira. Je le connais bien, Il ne va pas laisser tomber ses amis. Il est tellement présent, attentif et soucieux des autres.

Jésus je suis toujours ta mère, et j’estime avoir le droit de te demander ce que je veux. Je suis triste et étonnée de ton comportement. Ton heure n’est pas venue de quoi parles-tu ? Mon Fils j’ai confiance en Toi et je t’aime.

Oui, je sais que tu es capable de savoir ce que tu dois faire. Mais je pense que ce manque de vin est l’occasion de montrer que tu ne fais qu’un avec Dieu le Père.
Les serviteurs doivent être prêts à faire selon sa Parole qui est aussi celle de son Père.

Marc 3 -20,21 /3 -31 à 34

Jésus vint à la maison, et de nouveau la foule se rassemble, à tel point qu’ils ne pouvaient même pas prendre leur repas. A cette nouvelle, les gens de sa parenté vinrent pour s’emparer de Lui. Car ils disaient :
« Il a perdu la tête ! »
Arrivèrent sa mère et ses frères. Restant dehors ils le firent appeler. La foule était assise autour de Lui. On Lui dit :
« Voici que ta mère et tes frères sont dehors ; ils te cherchent. » Ils leur répond :
« Qui sont ma mère et mes frères ?

Que le temps passe vite ! Je ne vois plus mon Fils, vraiment Il ne m’appartient plus !
ll est vraiment un don de Dieu !
Mais ne va-t-Il pas trop loin ? Ses frères et ses cousins trouvent qu’il exagère.
Il ne veux pas les écouter !
Il ne veux pas rentrer à la maison.
C’est vrai qu’Il est adulte maintenant. Il se comporte en frère universel.
Il reconnaît que ceux qui suivent son Père sont ses frères. Je ne dois pas l’accaparer,
nous ne devons pas le retenir.

Jean 19, 25

Près de la croix de Jésus se tenait sa mère. Jésus vit sa mère et auprès d’elle le disciple qu’il aimait. Il dit à sa mère : « Voici ton fil mère, puis Il dit au disciple :
« Voici ta mère »

Voilà, ils l’ont eu. Ils lui ont fait un simulacre de jugement et l’ont mis à mort en croix comme un brigand ! Fallait-il qu’il les gêne et dérange leurs petites affaires à tous.
Syméon avait raison ! Mon Dieu ! Mon Dieu nous aurais-tu abandonné ?
Aurais-tu abandonné ton Fils ?

Non, si je reprend toute l’histoire ce n’est pas possible !
Tu nous aimes et rien n’est impossible à Dieu.

J’ai mal ! Cette agonie m’est insupportable. Seigneur comment les hommes peuvent en arriver là, à tuer un autre homme parce qu’il a parlé d’Amour et de Paix ?
Mon Dieu, nous as-tu abandonnés tous les deux ?
Pourquoi tant de haine envers mon fils, il n’a rien fait de mal ?
Pourquoi autant de haine ?

Le voilà le glaive dont me parlait Syméon, je suis là au pied de cette croix, broyée par la douleur de l’agonie de l’enfant que j’ai porté et mis au monde. Mon Dieu pourquoi l’as-tu abandonné ? Il a accomplit ta volonté par amour pour Toi et nous, le méritons-nous ?
Le comprenons-nous ?
Cher enfant, en murmurant ces paroles qui me font à nouveau mère du disciple certes, mais aussi mère de l’humanité que tu veux sauver.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.




Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter Radio RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France


Agenda