Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
https://angouleme.catholique.fr/Meditation-sur-l-Annonciation

Méditation sur l’Annonciation

Par le Père Frédéric VOLLAUD

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 0 vote

Quand Dieu nous visite...


Le temps était venu pour Dieu d’épouser l’humanité en se faisant homme lui-même.
Ainsi, il n’y aurait pas de dieu plus proche des hommes que notre Dieu.
Et puisqu’il a pris chair humaine, puisque la Vierge lui a donné un corps, c’est par l’offrande de ce corps que le Christ réalisera la volonté du Père de sauver sa création du mal et de la mort. Ainsi, l’offrande de Jésus permet à la miséricorde de Dieu de déborder sa justice. Et Marie en devient le canal.
Regardons comment son OUI fut préparé.

Son bouleversement intérieur est d’abord apaisé par les paroles de l’ange messager de la paix et de la joie qui viennent de Dieu : "Réjouis-toi !... Le Seigneur est avec toi... Tu as trouvé grâce auprès de Dieu."
Avec Marie, soyons sûrs que lorsque Dieu nous visite, même si cela nous surprend ou nous effraie, c’est d’abord pour nous remplir de sa paix et de sa joie.

Après seulement vient l’annonce de l’inattendu, du projet de Dieu :
pour Marie, il s’agit de concevoir et d’enfanter le Fils du Très-Haut.
Pour nous, il s’agit d’enfanter le Christ par notre manière de croire et d’aimer.

Marie n’a de doute que sur ses limites personnelles.
Mais l’impossible ne viendra pas d’elle : "L’Esprit Saint te prendra sous son ombre".
Si nous laissions ce même Esprit être au large, combien de merveilles le Seigneur pourrait-il accomplir en nous ?...

L’autre signe que Dieu est maître de l’impossible, c’est la grossesse d’Elisabeth, jusque là stérile.
On peut croire que c’est ce débordement de miséricorde qui entraîna le OUI de Marie et son libre consentement : "Je suis la servante du Seigneur".
Nous ne pourrons consentir, nous aussi, au projet de Dieu, que si nous le laissons d’abord manifester à notre cœur les trésors de sa Miséricorde.

Sachons les reconnaître comme dans le Magnificat.
C’est une grâce que nous demandons par Marie de l’Annonciation et de la Visitation... Comme elle, engageons tout le possible … en laissant à Dieu l’impossible !

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


-