Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
https://angouleme.catholique.fr/Mercredi-des-Cendres11223

Mercredi des Cendres

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 0 vote

MERCREDI DES CENDRES 26 FEVRIER 2020, année A
St.Matthieu 6,1-6 et 16-18
L’aumône, la prière et l’aumône


Frères et sœurs,

Dans la Bible, nous apprenons que le peuple de Dieu a marché jour et nuit 40 ans dans le désert en vue d’atteindre la Terre Promise.

Aujourd’hui, 40 jours, 40 nuits... longue marche vers Pâques qui commence ce soir.
Avec l’Évangile nous sommes invités à recevoir les Cendres.
Dans la Bible, se couvrir la tête de Cendres, se revêtir d’un sac de jute et jeûner, sont des signes de pénitence. Ils expriment le repentir de l’homme pécheur qui implore la miséricorde divine,( Livres de Judith 9,1, de Daniel 9,3, de Jonas 3,6) et la résolution de convertir son cœur pour mieux aimer Dieu et son prochain.
(Isaïe 58,5-7).

Recevoir les Cendres à l’entrée du Carême , c’est donc se reconnaître pécheurs et invoquer le pardon de Dieu, avec le désir sincère de conversion.
L’apôtre Paul dans 2 Co 5,20 et 6-2, nous invite à nous réconcilier avec Dieu, afin de nous réconcilier les uns avec les autres : « au nom du Seigneur, je vous adresse cet appel, laissez-vous réconcilier avec Dieu. »
La réconciliation est une attitude intérieure et fraternelle qui nous aide à mieux vivre notre réponse de de fils de Dieu, de frères entre nous.

Afin de vivre au mieux ce Carême, la Parole de Dieu de l’Évangile nous indique trois chemins à prendre et à suivre, avec humilité, dans le secret. Voici ces trois chemins :

• Faire l’aumône pour être à l’écoute des autres et de leurs besoin ; pour répondre aux appels de partage et de solidarité, et ainsi sortir de notre égoïsme.
• Prier pour être plus ouverts à Dieu, à sa volonté, à sa miséricorde, et porter les grandes intentions du monde et de l’Église.
• Jeûner pour être présent à soi-même ; pour rester éveillés et disponibles à l’accueil de la Parole de Dieu, à la communion eucharistique et fraternelle.

Rien d’extraordinaire. Comme le dit saint Benoît , il s’agit « de vivre avec l’allégresse du désir spirituel tendu vers la Pâques. », car « votre Père qui voit dans le secret vous le revaudra », nous dit l’Évangile de ce jour. Rien ostentatoire, mais tout dans le cœur, car le cœur tourné vers Dieu, et qui laisse Dieu être Dieu en lui, ce cœur est revêtu de bienveillance, de bonté, de pardon et d’amour fraternel.
Prenons le chemin qui nous mènera à Pâques, avec foi, espérance et amour. Amen !

Frère Henri Revéreau,
missionnaire de Ste Thérèse ,
curé de Segonzac,
le mercredi des cendres,
26 février 2020

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

adresse Paroisse Segonzac
1 rue Jean d’Hermy
16130 Segonzac
+335 45 83 40 07
paroisse.segonzac chez orange.fr


Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter Radio RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France

INFOS LIENS N°7- Mai 2020

Agenda


Relais de la Paroisse


Equipe du deuil

Equipe EAP

Doyenné Ouest-Charente et ses 3 secteurs


-