Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
https://angouleme.catholique.fr/Ombre-et-Lumiere

Ombre et Lumière

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 0 vote

DIMANCHE 2 FEVRIER 2020 , année A
PRESENTATION DE JESUS AU TEMPLE
St.Luc 2,22-40


Fidèles à la Tradition...

En fidélité à la Tradition religieuse de leur communauté, Marie et Joseph viennent au Temple pour consacrer leur enfant à Dieu. Telle est leur expression de foi .
Ce dimanche s’appelle le dimanche de la Chandeleur, fête des chandelles, fête de la lumière. Cette fête tire son origine du temps des Romains. Toute la nuit les croyants défilaient dans les rues, flambeaux à la main pour fêter la nature. Les chrétiens, dès le V° siècle, héritiers de cette tradition ont lié la fête des chandelles à celle de la Présentation de Jésus au Temple, en proclamant que Jésus est LUMIÈRE. « Garder ses chandelles allumées et les porter à l’Église en cette journée de fête assurait de bonnes récoltes aux paysans l’année à venir. »
Marie et Joseph portent leur enfant avec foi et amour. Fidèles à la Loi, ils apportent en offrande, deux petites colombes. Leur démarche rejoint celle des Orientaux qui appellent cette fête « la Sainte Rencontre. » En effet le Temple est le lieu par excellence de la présence de Dieu, dans le silence de la prière, du recueillement, de l’offrande. Avec le vieillard Siméon, la Présentation de Jésus au Temple exprime « la sainte rencontre de la fragilité humaine et celle de la puissance de Dieu, plénitude de la révélation. »
Marie et Joseph, entrent dans la contemplation, la louange avec la prière de Siméon « Maintenant ô Maître souverain, tu peux laisser ton serviteur s’en aller en paix, selon ta parole. Car mes yeux ont vu le salut que tu préparais à la face des peuples : lumière qui se révèle aux nations et donne gloire à ton peuple Israël. »
Marie et Joseph sont sans doute dans la contemplation de cet enfant présenté comme LUMIÈRE des nations, ce que Jésus confirmera dans sa prédication « je suis la Lumière du monde. »
Cependant une autre annonce du vieillard va bouleverser Marie : « ...et toi, ton âme sera traversée par un glaive... » Dans la vie de Marie, ombre et lumière, joie et douleur, vie et mort se côtoient

Aujourd’hui...

Dimanche, nous allons recevoir des cierges allumés et nous entrerons en procession dans l’Église, en chantant : quelle joie de pouvoir exprimer notre foi en Jésus, Lumière du monde  ! Cette procession nous met en marche vers Dieu, au cœur de notre humanité. Plus qu’une expression communautaire, tout en marchant, nous reconnaîtrons que nous sommes des pèlerins en marche au cœur du monde, appelés à être lumière comme l’exprime l’évangile : « vous êtes la lumière du monde... » Porteurs de Jésus Lumière et témoins de cette rayonnante lumière, rendons grâce à Dieu qui nous confie cette mission inouïe d’être aussi des artisans de Lumière par les chemins de la bonté, de la bienveillance, du soutien, de l’accueil, en un mot de la communion fraternelle enracinée dans l’amour du Seigneur. St.Jean de la Croix, dans son Cantique spirituel nous dit « le plus petit mouvement de pur amour est plus utile à l’Église que toutes les grandes œuvres réunies ensemble. » Et Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus ouvre aussi un chemin lorsqu’elle écrit [bleu]« plus je suis unie à Jésus, plus j’aime mes sœurs. »Tout cela est à la portée de nos vies, de notre cœur, de nos mains : « que nos vies, que nos cœurs, que nos mains soient lumière » quelle merveilleuse mission !

Missionnaires de la LUMIÈRE DU CHRIST...

Ce dimanche est aussi le dimanche de la Vie Consacrée. Nous aurons à cœur de prier pour les religieuses, les religieux, les consacrés des Instituts Séculiers. Nous rendrons grâce à Dieu pour leur présence au milieu de nous, pour leur témoignage, pour leur engagement au service des autres, pour leur prière qui prend toutes les intentions qui leur sont confiées. Nous leur manifesterons notre communion fraternelle. Nous découvrirons leur charisme, leur spiritualité dans des partages ouverts et respectueux.
Et, comme l’écrit le Pape François dans « Gaudété et exsultaté » : .
Le petit détail du vin qui était en train de manquer lors d’une fête ( il s’agit des noces de Cana)
Le petit détail d’une brebis qui manquait (- la parabole de la brebis perdue)
Le petite détail de la veuve qui offrait ses deux piécettes.
Le petit détail d’avoir de l’huile en réserve pour les lampes au cas où tarderait le fiancé .
Le petite détail de demander à ses disciples de vérifier combien de pains ils avaient.
Le petit détail d’avoir allumé un feu de braise avec du poisson posé dessus tandis qu’il attendait ses disciples à l’aube.../...La communauté qui préserve les petits détails de l’amour, où les membres se protègent les uns les autres et créent un lieu ouvert et d’évangélisation, est le lieu de la présence du Ressuscité qui la sanctifie selon le projet du Père. Parfois un don d’amour du Seigneur, au milieu de ces petits détails, s’offrent à nous des expériences consolantes de Dieu. »

SEIGNEUR DONNE-NOUS LE GOÛT DES PETITS DÉTAILS QUI TRANSFORMENT NOS RENCONTRES AVEC TOI, AVEC LES AUTRES, AVEC LA NATURE !

Comme Marie et Joseph qui viennent au Temple avec deux colombes (petit détail) à offrir à Dieu au moment de la Présentation de leur enfant Jésus, nous venons avec les colombes de nos vies. Elles nous emportent sur leurs ailes de paix, de générosité, de communion fraternelle, de réconciliation, de foi, d’espérance et d’amour. N’est-ce pas cela le chemin de la sainteté comme l’écrit le Pape François « cette sainteté à laquelle le Seigneur t’appelle grandira par de petits gestes. » (§ 16 de la joie de l’Évangile)

Puisse ce dimanche de la Présentation de Jésus au Temple nous conduire à regarder Marie et Joseph
« Vivre la rencontre avec Jésus, c’est aussi le remède à la paralysie de la normalité, c’est s’ouvrir au remue-ménage de la grâce. Se laisser rencontrer par Jésus, faire rencontrer Jésus : c’est le secret pour maintenir vivante la flamme de la vie spirituelle....Si on rencontre chaque jour Jésus et les frères, le cœur ne se polarise pas vers le passé ou vers l’avenir, mais il vit aujourd’hui de Dieu, en paix avec tous. » ( Pape François , 2 février 2018)

Entrons dans la prière en chantant :

« Peuple de lumière, baptisé pour témoigner,
peuple d’Évangile, appelé pour annoncer
les merveilles de Dieu pour tous les vivants.

Vous êtes l’Évangile pour vos frères
si vous suivez mon exemple
pour demeurer dans la charité.
Bonne Nouvelle pour la terre ! »

Vous êtes l’Évangile pour vos frères
si vous marchez à ma suite
pour inventer le don et la joie.
Bonne Nouvelle pour la terre ! » (T 601)

En fraternelle communion, Frère Henri Revéreau,
missionnaire de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, curé de Segonzac

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

adresse Paroisse Segonzac
1 rue Jean d’Hermy
16130 Segonzac
+335 45 83 40 07
paroisse.segonzac chez orange.fr


Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter Radio RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France

INFOS LIENS N°8- Juin 2020

Agenda


Relais de la Paroisse


Equipe du deuil

Equipe EAP

Doyenné Ouest-Charente et ses 3 secteurs


-