Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
http://angouleme.catholique.fr/Parole-a-notre-eveque-12-mai-2018
          Parole à notre évêque, 12 mai 2018

Parole à notre évêque, 12 mai 2018

Mgr Gosselin a pris le temps de revenir sur la journée du 5 mai autour des orientations diocésaines et de leur promulgation. Dans ce temps entre Ascension et Pentecôte, il a aussi mis en valeur la proposition de Neuvaine de prière.


Comme prévu, plus de 200 délégués et prêtres étaient rassemblés à l’établissement Saint-Paul à Angoulême le 5 mai. Tous ont partagé sur la mise en pratique des orientations diocésaines. « Cette journée était un temps fort. Il faut savoir relire de telles journées afin de remercier pour la prière de chacun, pour la participation des délégués envoyés par les paroisses, les doyennés, les différents services et conseils. Il y avait du coup une très belle représentation de l’ensemble de l’activité du diocèse de Charente. Toutes ces personnes réunies ont fourni un travail assez dense, mais j’ai aussi beaucoup entendu que cette journée avait été ressentie comme très paisible, très fraternelle. Il a également été question d’onction : il y avait quelque chose qui unissait et qui faisait que cette journée était fluide. »
« Ce n’est pas évident d’animer des heures d’échanges avec plus de 200 personnes. Les thèmes étaient importants autour de ces critères d’ecclésialité : qu’est-ce qui fait que nous faisons partie d’une Eglise ? Comment ajuster ces orientations à la réalité ? Cette journée s’est conclue par l’eucharistie du samedi pendant laquelle nous avons donné ce texte d’orientations. J’espère qu’il est arrivé dans toutes les paroisses même s’il était déjà disponible sur le site internet du diocèse », souligne l’évêque.

5 doyens qui vont travailler ensemble

« Ce texte a décidé un nouveau découpage passant de 13 à 5 doyennés, ce qui n’a posé de problème pratiquement à personne. Je n’ai pas entendu de résistance ou de difficulté. L’étape qui va suivre et qui consiste à envisager peut-être des remaniements au niveau des paroisses risque d’être plus difficile. C’est pour cette raison que, dès aujourd’hui, les 5 doyens nommés vont pouvoir se mettre au travail. Ces doyennés seront en fonction à partir de septembre mais nous sommes très organisés et nous avons donc anticipé. Les 5 doyens vont pouvoir se retrouver pour préparer un peu ensemble la rentrée avec une sorte de lettre de mission pour eux. Ils auront en effet des dimensions communes à mettre en place. Mais, par exemple, le doyenné de Grand Angoulême est une réalité autre que le doyenné Est Charente. Malgré tout il est possible d’avoir des approches similaires. Nous allons continuer à avancer ensemble. C’est du travail d’organiser un diocèse. Je pense que chacun peut prier pour les nominations à venir et, fin mai, nous pourrons proposer des pasteurs dans les différents lieux. »
Dans l’homélie de la célébration de promulgation des orientations diocésaines, Mgr Gosselin a notamment utilisé ces mots : réformer pour être fidèle. « Je pense que la fidélité impose de changer parfois des choses. On ne peut pas dire que la fidélité, c’est rester au statu quo, ne pas bouger, arrêter de respirer et faire que tout soit immuable. La vraie fidélité, c’est quand on a un appel, comment inventer aujourd’hui la manière d’être fidèle à cet appel qu’on a reçu. L’Eglise de Charente ne peut pas ressembler en 2018 à ce qu’elle était en 2010 ou en 2000. Parce que le monde change, la Charente change, et l’Eglise doit s’ajuster. La fidélité nous impose de changer, la réforme tient compte de la réalité. Dans la vie de l’Eglise, la grande tradition de l’Eglise est immuable, c’est un socle sur lequel nous pouvons nous appuyer. Après, il y a tout ce qui nécessite du changement sans quoi la tradition est une tradition morte. Je suis pour la tradition vivante, pour des réformes raisonnées et priées. C’est vraiment l’esprit qui doit nous guider et nous permettre de remplir au mieux notre mission aujourd’hui. Avec cette journée du 5 mai, je crois qu’il y a un beau dynamisme, une volonté. On a remarqué que l’assemblée était plutôt jeune avec vraiment des baptisés, laïcs ou prêtres, qui ont envie de collaborer ensemble et d’inventer l’Eglise de Jésus-Christ en Charente », témoigne l’évêque.

« Nous sommes aussi près du Père par lui »

Les chrétiens viennent de fêter l’Ascension et s’apprêtent à célébrer la Pentecôte. « Nous sommes toujours dans la Fête de Pâques. Christ est ressuscité, il est vraiment ressuscité. Nous avons 50 jours pour réaliser un peu cette nouvelle qui doit nous motiver pour toute l’année. Selon le texte des Actes des apôtres, on sait que Jésus est monté au ciel 40 jours après Pâques. Et 10 jours après, c’est la fête de Pentecôte, une fête juive aussi, une fête des récoltes. Et cette fête, Jésus s’est appuyé dessus pour en faire le don de l’Esprit. Il a dit : il est bon pour vous que je parte. Nous nous réjouissons donc parce qu’il est parti. Nous nous réjouissons parce qu’il revient à la maison, Jésus est auprès de son Père. Et parce qu’il est auprès de son Père et qu’il reste avec nous, nous sommes aussi près du Père par lui. Son absence n’est pas du tout une tristesse. »
« Tant mieux s’il est parti dans les conditions qu’il a choisies. Pourquoi est-il bon qu’il parte ? Parce qu’il nous envoie l’Esprit avec cette période d’une neuvaine possible à l’Esprit saint. Nous proposons des temps de prière et de méditation du 11 au 18 mai animés par les groupes spirituels et du Renouveau. Comment peut-on faire vivre cette tradition d’une neuvaine en disant cette belle prière en latin Veni creator ou en français : Viens, Esprit saint, viens, Esprit créateur nous visiter. L’idée, c’est de se préparer avec une exigence personnelle de prière. Pendant cette Neuvaine, c’est vraiment le moment de sortir nos chapelets et de prier pour que le Sauveur soit reconnu, pour que l’Esprit saint vienne. Une fois qu’il sera là, nous lui dirons : nous sommes heureux que tu sois là, que tu nous inspires et nous t’écoutons », conclut Mgr Gosselin.

Erica Walter

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

adresse Mgr Hervé Gosselin
Secrétariat : 05 45 91 86 89
226, rue de Bordeaux
16000 Angoulême
Mgr Gosselin
Secrétariat de Mgr GOSSELIN

NB : Les mails envoyés à l’adresse eveque chez dio16.fr ne sont plus consultés





-