Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
https://angouleme.catholique.fr/Pelerinage-Fatima-Avila-2018

Pélerinage Fatima-Avila 2018

Début octobre, un groupe de cinq paroissiens de Segonzac a participé au pèlerinage diocésain Fatima-Avila et l’un des participants, Sébastien, vous le partage.

  • 005 181215 2203a0 - (mp3 - 3.8 Mo) Télécharger

Bonjour petites sœurs, petits frères,

Je viens de faire un voyage sur les pas de Dieu à travers et avec Notre Dame à Fatima, Ste Thérèse d’Avila, St Ignace de Loyola et St Vincent de Paul. Nous étions un groupe de 42 personnes dont 5 de la paroisse, Céline, Marie-Lou, Bernadette, Jacqueline et moi. Pendant ce pèlerinage, nous avons aussi fait des visites de lieux importants pour les espagnols ou les portugais.

En allant à Fatima, la première journée (le mardi),

nous nous sommes arrêtés à Burgos, nous avons visité la vieille ville, la cathédrale, avec tous ses autels baroques, et là nous avons eu notre première eucharistie dans une des chapelles. Nous avons découvert que dans la région de Burgos on fait des chapelets avec des pétales de roses et qu’il faut 3 000 pétales pour un chapelet.

Le mercredi, nous sommes allés à Salamanque.

Sur la route nous nous sommes arrêtés à Alba de Tormes où est morte Thérèse de Jésus d’Avila. Dans l’église du couvent, où repose le cœur de Thérèse, nous avons célébré une eucharistie. Pendant la communion nous avons chanté un chant extrait des paroles de Thérèse « Nada te turbe, nada te espante ; quien a Dios tiene, nada te falta. Nada te turbe, nada te espante ; solo Dios basta. » Ce qui signifie « Rien ne te trouble, rien ne t’épouvante ; celui qui possède Dieu, ne manque de rien. Rien ne te trouble, rien ne t’épouvante ; Dieu seul suffit. »

Après l’office, nous avons visité le sanctuaire et son musée.

Puis, nous sommes allés à Salamanque où nous avons visité la vieille ville, la place Mayor, la plus belle place du monde, l’université de Salamanque où sur la façade est représentée une grenouille, si vous êtes étudiants et que vous trouvez la grenouille vous réussirez vos études sinon ce n’est pas la peine. Après, nous avons visité la nouvelle cathédrale et l’ancienne Cathédrale qui n’a pas été détruite après la construction de l’ancienne. Burgos et Salamanque sont sur le chemin de St Jacques de Compostelle.

Le Jeudi, nous sommes partis pour Fatima en faisant un détour à Nazaré}

qui porte son nom en hommage à Nazareth car au Moyen-Age, une statue de Marie avec l’enfant Jésus a été découverte dans une grotte de la falaise, et elle aurait été faite par St Joseph. Nazaré est le plus ancien lieu de pèlerinage du Portugal.

Puis, nous sommes allés visiter le monastère dominicain Santa Maria de Batalha, qui a été fait par les rois portugais. Dans ce monastère ce trouve la tombe du soldat inconnu avec au-dessus un Christ en croix qui a été rapporté du front. On a pu y découvrir tous les arts architecturaux du Portugal. En sortant du monastère, nous avons découvert une spécialité portugaise des objets (ceinture, sac à main, pochette,…) et des vêtements fait en liège. Le soir nous sommes arrivés à Fatima.

Le vendredi, nous avons visité le sanctuaire de Fatima

et découvert son histoire et l’histoire complète des apparitions.
En 1916, l’ange de la paix est apparu 3 fois, aux enfants de Fatima (Lucia, Francisco, Jacinta) 2 fois à la Loca do Cabeço et 1 fois près du puits chez Lucia. Le premier message de l’ange était cette prière : « Mon Dieu, je crois, j’adore, j’espère et je vous aime. Je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n’adorent pas, qui n’espèrent pas et ne vous aiment pas ». Notre Dame du Rosaire est apparue à la Cova da Iria aux enfants tous les 13 du mois de mai à octobre sauf en août où elle apparût aux Valinhos le 19 août car ils avaient été arrêtés par les autorités civiles le 13 août. La demande de Marie est de prier pour la conversion des pécheurs.
L’après-midi nous avons fait le chemin de croix qui fait 3 km qui se trouvent sur le chemin entre le lieu d’apparition et le village d’Asturelle le lieu où habitaient les enfants. A la fin des 15 stations se trouve une chapelle dédicacée à St Etienne où nous pouvons monter sur le toit de la chapelle et nous y avons découvert une belle vue sur Fatima. Puis nous sommes allés au lieu d’apparition de l’ange et au village des enfants où nous avons visité les maisons natales des enfants et le puits où eut lieu la 2ème apparition.
Le soir nous avons participé à la procession des lumières où les pèlerins restent sur place ; il n’y a que les bannières, les prêtres et Notre Dame de Fatima qui se déplacent de la chapelle des apparitions, jusqu’au parvis de la Basilique.

Le Samedi matin, nous avons assisté à la messe internationale

du 13 octobre présidé par l’évêque d’Hiroshima. A la fin, le chant final « El rosario de Fatima » est le chant d’Adieu à la vierge. Ce moment est très émouvant à vivre car on voit que les portugais disent vraiment un au revoir à Marie avant de rentrer chez eux. L’après-midi était un moment de repos où nous avons pu revoir le sanctuaire tranquillement, allez prier Marie à la chapelle des apparitions.

Le dimanche matin, nous sommes partis de Fatima pour aller à Avila

où nous sommes arrivés le soir. En cours de route nous nous sommes arrêtés à Ciudad Rodrigo pour vivre un office dans une des chapelles de la cathédrale.

Le lundi, nous avons passé la journée à Avila,

le matin nous sommes arrivés tôt à la cathédrale, ayant du temps avant l’ouverture de la cathédrale, nous nous sommes promenés dans Avila et nous avons été sur le lieu l’offrande des fleurs à Ste Thérèse de Jésus qui se trouve à l’extérieur des remparts. Puis, nous sommes retournés à la cathédrale pour assister à la messe pour la fête de Ste Thérèse. A la fin de la messe, nous avons attendu pour la procession, mais vu le temps la procession n’a eu lieu que soir. L’après-midi nous avons visité les lieux d’Avila qui concerne Ste Thérèse. Nous avons visité le couvent où elle lancé la réforme des carmélites qui pour celles qui ont voulu suivre sa règle ont été appelé « les carmélites déchaussées ». Aujourd’hui, il y a encore des couvents avec des « carmélites déchaussées » avec une liste d’attente pour rentrer car la règle exige qu’il n’y ait que 25 carmélites par couvent. Puis nous sommes allés à l’église de Ste Thérèse qui a été construite sur la maison natale de Thérèse. Le soir nous avons assisté à la procession.

La procession consiste au retour de Ste Thérèse à sa maison elle est accompagnée par Marie. A l’arrivée Ste Thérèse se retourne et dit au revoir à Marie avant de rentrér chez elle. Mais la procession ayant eu lieu en fin d’après-midi, l’au revoir a eu lieu à côté de la cathédrale.

Le mardi nous partons pour Azpeitia,

sur la route nous nous arrêtons à côté de Burgos à la Chartreuse Santa Maria de Miraflores. En fin d’après-midi, nous arrivons à Azpeitia, où se trouve le château Loyola qui est entouré par la Basilique et les bâtiments des jésuites. Nous avons visité la Casa Santa où a vécu Ignace

et où il s’est converti après ses blessures à la bataille de Pampelune. Nous avons célébrer l’office dans la chambre de Loyola où il s’est converti et qui a été transformé en chapelle.

Mercredi dernière journée de notre pèlerinage, nous rentrons en France}

En route nous nous arrêtons dans les Landes au Berceau de St Vincent de Paul où il est né et nous avons rencontré une sœur de la charité qui nous a expliqué les lieux et les actions qu’elles mènent aujourd’hui. Après le repas nous avons été au sanctuaire de Buglosse où a été trouvée une présentation de Marie avec l’enfant jésus par des Bœufs. Lors de la visite du sanctuaire, il y avait une Piéta avec cette citation :
"O vous tous qui passez par le chemin, considérez et voyez s’il est une douleur semblable à ma douleur consolatrice des affligés"

Voilà l’histoire de mon pèlerinage, mais si vous voulez en savoir plus, je vous propose la prochaine fois de venir avec nous. Pour ce pèlerinage, je tiens à remercier nos organisateurs le Père Michel Manguy, Jean-Pierre et Martine Bordes, notre super conducteur de car Richard et tout le groupe de pèlerins qui m ’ont permis de vivre un super pèlerinage

Fraternellement

Sébastien

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

adresse Paroisse Segonzac
1 rue Jean d’Hermy
16130 Segonzac
+335 45 83 40 07
paroisse.segonzac chez orange.fr


Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter Radio RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France

Agenda


Relais de la Paroisse


Equipe du deuil

Equipe EAP

Doyenné Ouest-Charente et ses 3 secteurs


-