Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
https://angouleme.catholique.fr/Pelerinage-en-Bretagne6352

Pélerinage en Bretagne

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 0 vote

Retour du pèlerinage en Bretagne du 5 au 9 septembre 2017/
Ste Anne d’Auray, l’ île aux Moines,
le grand pardon de notre Dame du Roncier et l’ île Bouchard.


Lors de ce pèlerinage nous étions 43 charentais, accompagnés par le Père Plantevigne, dont 4 de la paroisse de Segonzac, Monique Gourry, Jacqueline Denis, M.Bernadette Beauduin et moi-même, Sébastien Laumont.

Nous sommes arrivés pour midi au Sanctuaire de Sainte Anne D’Auray. Pendant le trajet en car (conduit toujours par notre super chauffeur des pèlerinages diocésains Richard, qui en plus d’être notre chauffeur, vit le pèlerinage avec nous) nous avons appris ou réappris pour les Segonzacais le chant « Sainte Anne, ô bonne mère ».

L’après-midi nous avons eu une visite guidée du sanctuaire afin de mieux comprendre son histoire et l’importance du lieu. La journée s’est terminée avec une messe présidée par le Père Plantevigne dans la chapelle du sanctuaire qui se trouve dans le cloître.

Il y a quatre présentations différentes de sainte Anne dans le sanctuaire :

  • La première dans la Basilique qui représente Ste Anne présentant Marie qui montre le ciel ce qui signifie que quand on prie Ste Anne elle intervient auprès de Marie qui intervient auprès du Père.
  • La deuxième à la fontaine où Marie nous présente sa mère Ste Anne.
  • La troisième sur le dôme de la Basilique Ste Anne avec un cierge, représente Ste Anne quand elle est apparue à Yvon Nicolazic.
  • Et la dernière présentation, qui se trouve sur le sanctuaire et qui a été pendant 100 ans sur le dôme de la basilique Est Ste Anne instruisant Marie, elle représente la transmission de la Thora.

Le mercredi
- matin nous avons eu la messe de 9h à la basilique puis nous sommes allés à l’île aux Moines où nous avons pu admirer la merveille de la création de Dieu.
- dans le milieu de l’après-midi, nous sommes allés à l’Abbaye de Timadeuc (ce qui veut dire la bonne maison en breton) qui nous a accueillis pendant 2 jours le temps du grand pardon de notre Dame du Roncier.
Pendant notre séjour, nous avons assisté aux offices du monastère pour ceux qui le souhaitaient. Le soir avant de se coucher nous nous sommes réunis et chacun s’est présenté en disant pourquoi il faisait ce pèlerinage.

Le jeudi matin nous avons vu un documentaire par un des frères de l’abbaye qui nous a expliqué comment vivait l’abbaye. L’Abbaye Notre Dame de Timadeuc est administrée par une communauté cistercienne trappiste.

Le jeudi après-midi, nous avons visité Josselin et le château nous avons appris ainsi que les châtelains avaient fait beaucoup pour notre Dame du Roncier .La famille qui vit toujours dans le château est celle de Rohan-Chabot de la famille du comte de Jarnac.

Le grand pardon de notre Dame du Roncier à Josselin a toujours lieu le 08 septembre, jour de la nativité de la vierge Marie. Notre Dame du Roncier est une statue de la vierge Marie qui a été trouvée en 808 par un paysan qui enlevait les ronces de son champ et qui l’a trouvée au milieu de ses ronces. Il rapporta la statue chez lui le soir, mais le lendemain la statue était de retour sur le lieu où il l’avait découverte. Le premier miracle fut que sa fille qui était aveugle, retrouva la vue après qu’il eut promis de faire une chapelle pour honorer Marie.

La veille et le matin avant l’office, il y avait la possibilité du sacrement de réconciliation. La veillée du grand pardon commence à 19h00 avec une veillée animée par les jeunes avec des chants mis sur un grand écran afin que l’assemblée puisse chanter, il y eut des chants, des danses, des rappels des apparitions, les lieux de pèlerinages avec le témoignage de personnes les ayant faits, la terre sainte, st Jacques de Compostelle. Puis nous avons eu la messe présidée par notre père évêque Hervé Gosselin qui nous a rejoint à Josselin pour la fin du pèlerinage et qui nous a rappelé que le Christ était au milieu de nous et comme Marie avec Elisabeth, nous devions nous lever pour annoncer la bonne nouvelle.

Le lendemain matin, il y eu une procession avec les bannières, et la statue de notre Dame du Roncier de la Basilique à la place St Martin qui se trouve en haut de la commune de Josselin.

Les responsables du pèlerinage m’ont fait l’honneur de porter la bannière de notre diocèse à côté de celle de Lantillac commune natale de notre évêque. Après la procession avec toutes les bannières des paroisses du doyenné et d’autres de Bretagne, suivi par une clochette, un dais rappelait que la cathédrale a été sacrée basilique mineure, puis Notre Dame du roncier, portée par des séminaristes, des femmes,… tous les pèlerins dont plus de 200 enfants.Pour finir la procession des prêtres et l’évêque de Vannes Monseigneur Centène et Mgr Gosselin. La messe a eu lieu en pleine air sur la place Saint Martin. Lors de son homélie, Mgr Gosselin nous a rappelé que la vierge Marie était comme la lune qui reflète la lumière du soleil, elle reflète la lumière de Dieu, et comme Marie nous pouvions être purs par le sacrement de réconciliation et accueillir Dieu avec le sacrement de l’Eucharistie.

L’après-midi, nous avons eu le chapelet, suivi des vêpres
, et nous avons raccompagné en procession comme le matin la vierge à la basilique.A l’arrivée à la basilique toutes les bannières se sont alignées les unes à côté des autres .De chaque coté il y avait les paroissiens de chaque paroisse derrière sa bannière avant le passage de notre Dame du Roncier. Puis la vierge a été remise à son emplacement dans la basilique et notre évêque a donné la bénédiction finale.

Le samedi matin nous sommes parties à l’île Bouchard, pour midi nous nous sommes arrêtés à Tours, après le repas, nous avons fait la visite de la basilique St Martin et avant de repartir nous avons prié avec notre évêque au tombeau de St Martin dans la crypte.

A l’île Bouchard, la vierge est apparue avec l’ange Gabriel à quatre jeune filles en 1947, en leur demandant que l’on prie pour la France, pour les pécheurs, et il y aura du bonheur dans les familles. On appelle Marie : Notre Dame de la prière. Le pèlerinage a été autorisé en 2001 par Mgr André Vingt Trois. Nous avons célébré une messe présidée par notre évêque qui nous a rappelé l’importance de la famille et le sens de la famille puis nous avons terminé en chantant « je vous salue Marie » car lors des apparitions à chaque fois Marie demandait qu’elles chantent avec l’assemblée le « je vous salue Marie ».

Tout le groupe de pèlerins était superbe, tout le monde s’aidait, et nous avons vécu comme une famille. Merci à Jean Pierre et Martine Bordes qui organisent tous les pèlerinages diocésains.

Alors n’oubliez pas de prier Ste Anne, et Marie pour la France, pour les pécheurs et les familles.

Merci à vous tous

Sébastien Laumont
Clic sur les photos ci-dessous(Album)

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

adresse Paroisse Segonzac
1 rue Jean d’Hermy
16130 Segonzac
+335 45 83 40 07
paroisse.segonzac chez orange.fr


Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter Radio RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France

Agenda


Relais de la Paroisse


Equipe du deuil

Equipe EAP

Doyenné Ouest-Charente et ses 3 secteurs


-