Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
https://angouleme.catholique.fr/Rencontre-Chemin-d-esperance-16-LA-COLERE-2
        Rencontre Chemin d’espérance 16 : La colère (2)

Rencontre Chemin d’espérance 16 : La colère (2)

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 0 vote

Quand la colère nous prend, le ressentiment, l’amertume, l’agressivité, voire la violence, s’installent dans notre cœur.


Ces émotions négatives sont normales lorsque l’on vit l’expérience fortement déstabilisante, traumatisante et douloureuse du divorce. Mais si l’on n’y prend garde, elles prennent toute la place.

Il existe une vieille légende amérindienne qui illustre bien le danger que l’on court à entretenir ces mauvaises pensées ; c’est la fable des deux loups qui cohabitent à l’intérieur de chacun de nous :

« Il y a une bataille entre deux loups à l’intérieur de chacun. L’un est le mal : colère, jalousie, regrets, envie, violence, désespoir…
L’autre est le bien : amour, paix, joie, empathie, bienveillance, vérité, compassion…
A la question : lequel gagne ? La fable répond : « Celui que tu nourris ! »

• Des questions pour préparer notre rencontre :

  • Votre colère a-t-elle des conséquences dans votre vie ? Si oui lesquelles ?
  • Essayez-vous de comprendre ce qui provoque votre colère ?
  • Essayez-vous de dominer votre colère, ou avez-vous été dominé(e) par elle ?

Avant la rencontre, nous vous invitons à méditer l’Evangile de Mathieu (5, 43-48)

Le chapitre 5 de Matthieu, tel un guide du disciple, commence par décliner 9 fois le mot HEUREUX. A la lumière de ce mot, nous vous invitons à méditer ce passage en notant ce qui vous touche, et comment cela raisonne en vous :

« Vous avez appris qu’il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi.
Eh bien ! moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent, afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, il fait tomber la pluie sur les justes et sur les injustes.
En effet, si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous ? Les publicains eux-mêmes n’en font-ils pas autant ?
Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d’extraordinaire ? Les païens eux-mêmes n’en font-ils pas autant ?
Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait. »

Pour aller plus loin :

Psaume n° 6

Seigneur, corrige-moi sans colère, et reprends-moi sans fureur.
Pitié, Seigneur, je dépéris ! Seigneur, guéris-moi !
Car je tremble de tous mes os, de toute mon âme, je tremble. Et toi, Seigneur, que fais-tu ?
Reviens, Seigneur, délivre-moi, sauve-moi en raison de ton amour !
Personne, dans la mort, n’invoque ton nom ; au séjour des morts, qui te rend grâce ?
Je m’épuise à force de gémir ; chaque nuit, je pleure sur mon lit : ma couche est trempée de mes larmes.
Mes yeux sont rongés de chagrin ; j’ai vieilli parmi tant d’adversaires !

Loin de moi, vous tous, malfaisants, car le Seigneur entend mes sanglots !
Le Seigneur accueille ma demande, le Seigneur entend ma prière.
Qu’ils aient honte et qu’ils tremblent, tous mes ennemis, qu’ils reculent, soudain, couverts de honte !

En savoir plus

Contact : 06 62 00 85 64
chemindesperance chez gmail.com

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Agenda

-