Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
https://angouleme.catholique.fr/Tuto-12-Qu-en-est-il-des-assemblees-de-priere-sans-pretre
        Tuto 12 : Qu’en est-il des assemblées de prière sans prêtre ?

Tuto 12 : Qu’en est-il des assemblées de prière sans prêtre ?

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 0 vote

Mgr Hervé Gosselin répond aux questions sur les orientations diocésaines.



Qu’en est-il des assemblées de prière sans prêtre ?

Dans les orientations vous lirez que l’on met l’eucharistie à sa place, donc le jour du Seigneur qu’est le dimanche (et donc par extension le dimanche puisqu’on sait que le jour commence la veille au soir car on va de la nuit vers le jour). Donc il y a la possibilité de célébrer la messe du dimanche le samedi soir et quand je parle de la messe dominicale c’est la messe du dimanche ou du samedi soir. Mais il m’a semblé, et cela a été confirmé par les conseils que j’ai pu prendre, qu’il était important de ne pas mettre en parallèles deux propositions différentes, eucharistique ou autre. Il faut laisser au dimanche, au jour du Seigneur, la proposition essentielle (au sens fort du terme) de l’eucharistie. Donc il n’y aura pas d’ADAP le dimanche, sauf de manière exceptionnelle quand ce sera décidé par le curé. La prise en charge de la vie de prière par la communauté, les petites communautés locales et les petites fraternités évangéliques ne s’exprimera pas particulièrement le dimanche. Car la vie de l’Église n’est pas uniquement eucharistique non plus. Et il faut savoir préparer l’eucharistie, et savoir vivre dans l’action de grâce. Vous me permettez de citer Marthe Robin : « Une messe vécu sans préparation et sans action de grâce est de bien peu de bénéfice pour l’âme. » Je crois qu’on peut avoir des temps de prière, et on veut aider justement les petites communautés locales et les fraternités évangéliques à pouvoir trouver le sens de la prière hors eucharistie, en vue de célébrer (toujours). Et une fois qu’on a célébré, on vit de ce qu’on a vécu. Autrement, on consomme, on consomme, on consomme, on a droit, on veut manger… Non, non, non ! C’est là qu’il y a un tas de choses qui se perd ! Pour que rien ne se perde du don de l’eucharistie, il faut qu’on ait une exigence de vie spirituelle, et d’animation des communautés. Donc vous voyez, c’est centré sur l’eucharistie, et en même temps la vie de l’Église ne se résume pas à la célébration eucharistique, la messe, à une heure de célébration eucharistique.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France

Logo MessesInfo

Agenda

Rendez-vous

Les doyennés et paroisses



-