Diocèse d’Angoulême, Eglise catholique de Charente
https://angouleme.catholique.fr/Vivre-la-semaine-sainte-seul-ou-en-famille-a-la-maison
      Vivre la semaine sainte seul ou en famille à la maison

Vivre la semaine sainte seul ou en famille à la maison

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir
  • 0 vote




La Semaine Sainte sera vécue à la maison cette année, seul ou en famille. Des messes seront retransmises en direct, mais il est aussi possible de prendre un temps chez soi pour méditer, prier, partager.


Proposition de temps de prière et de partage en famille ou seul, en temps de confinement

Dans ce temps contraint de confinement, nous nous retrouvons en famille ou seul, dans un même espace 24h sur 24.

Ce temps peut être traversé de difficultés et d’émotions diverses, différentes selon que l’on est confiné en famille ou seul. Pour les premiers, se mêleront la joie d’être tous ensemble ; l’énervement dû à la cohabitation ; le stress pour gérer télétravail, devoirs, jeux ; l’agacement à cause du bruit, de la ‘dynamique’ des plus jeunes ; la soif de silence et de temps pour soi ; le plaisir d’être plus créatif… Pour les seconds, ils apprécieront sans doute le calme du quartier, la quiétude qui se dégage quand on risque quelques pas au dehors, mais la solitude, le silence de l’habitation, l’absence de rencontres physiques, le sentiment d’être oublié pourront peser plus que d’habitude

Et si, à l’invitation de Jésus, on dégageait un peu de temps, en famille, pour se retrouver et partager, pour vivre ce confinement le plus « fraternellement » possible ? Et lorsqu’on est seul, isolé, si on osait prendre un temps pour exprimer au Seigneur la manière dont on vit se confinement et accueillir son regard à Lui sur ce monde éprouvé par la pandémie ?

Vous trouverez ci-après quelques indications pratiques pour bien se préparer et plusieurs propositions de déroulement selon les circonstances :
• Pour un temps d’échange et de prière quand on veut  p. 2
• Pour la fête des Rameaux p. 3
• Pour le jeudi Saint p. 4
• Pour le vendredi Saint p. 5
• Pour le jour de Pâques p. 6
• Avec de très jeunes enfants p. 7
La proposition est très simple pour être accessible au plus grand nombre. Pour accompagner vos temps de prière durant la semaine Sainte, vous pourrez bien sûr, selon vos envies, choisir de lire le passage d’Evangile du jour en entier, utiliser une Bible pour enfants ou encore prendre tous les textes proposés par la liturgie.

Préparation :

En famille
• Choisir l’espace calme dans lequel on va se retrouver, selon l’âge des enfants et les possibilités (séjour, autour d’une table, sur le tapis…)
• Trouver une icône, une image, une bougie ou un dessin des enfants… à mettre au centre.
• On peut fabriquer ou trouver quelque chose qui servira de « bâton de palabre », à se transmettre pour réguler la parole.
• Chercher une musique apaisante qui plaise à chacun (un ex : sur le site du diocèse musique instrumentale de Taizé)
• Parler de ce temps à l’avance en famille et définir ensemble le moment le plus favorable pour se retrouver.

Seul
• Choisir l’espace calme qui favorisera ce temps de prière (un fauteuil près de la fenêtre, un pouf et un tapis, la table du séjour…)
• Installer soigneusement votre espace de prière : étendre une nappe, déposer la Parole de Dieu ouverte (une Bible ou des Evangiles), disposer à côté une icône, une image, une bougie ou un dessin des petits-enfants…
• Sélectionner une musique apaisante
• Déterminer le moment de la journée qui sera le plus propice

On pourra faire évoluer l’espace dédié à la prière selon les jours, par exemple y déposer :
• une petite branche de végétation pour les Rameaux
• un petit pain rond pour le jeudi Saint
• une belle croix pour le vendredi Saint
• une grosse bougie et un bouquet de fleur le jour de Pâques.

Pour un temps de prière et d’échange « quand on veut »

Pour commencer :

• Se retrouver et s’installer confortablement. Allumer la bougie. Choisir qui lira la parole de Dieu
• Mettre la musique apaisante. Fermer les yeux, prendre 1 ou 2 grandes respirations profondes.
• On trace sur nous le signe de croix pour se laisser envelopper de la Tendresse du Père pour chacun de ses enfants

Le temps de la Parole
• Lecture à haute voix de la Parole de Dieu :
« Les Apôtres se réunirent auprès de Jésus, et lui annoncèrent tout ce qu’ils avaient fait et enseigné.
Il leur dit : « Venez à l’écart dans un endroit désert, et reposez-vous un peu.
 » (Marc 6, 30-31).

Le temps de l’échange
En famille

Jésus nous invite à partager ce que nous vivons, dans cette situation particulière de confinement où nous sommes, avec ses joies et ses difficultés. Jésus est à notre écoute et nous invite, à son image, à nous poser et à nous écouter les uns les autres.

Temps d’échange en 3 tours (chacun son tour se saisit du « bâton de palabre » pour prendre la parole) :
• 1er tour : chacun partage quelque chose de difficile à vivre pour lui dans ce confinement.
• 2ème tour : chacun partage une joie.
• 3ème tour : chacun essaie de formuler une petite prière pour mieux vivre ce temps de confinement et se mettre en lien avec « nos proches » qui sont loin, à partir de ces trois mots : merci, pardon, s’il te plait.

Seul
Jésus m’invite à lui partager ce que je vis et ce que je perçois autour de moi, dans cette situation particulière de confinement : les joies, les difficultés.

J’exprime au Seigneur ma prière en 3 temps :
Difficultés : Je présente ce qui est difficile à vivre dans ce confinement : pour moi ; pour mes voisins ou mes proches ; pour la société française…
Joies : Je partage une joie ressentie ces jours-ci, un geste ou une parole qui m’ont fait du bien. Je me réjouis aussi avec le Seigneur des signes de fraternités et d’attention que j’ai perçu autour de moi, dans la paroisse ou que les médias m’ont rapporté.
Prière : J’essaie de formuler une petite prière : merci, pardon, s’il te plait pour mieux vivre ce temps de confinement pour moi et pour tous ceux dont je me suis fait proche durant ce temps de prière.

Pour conclure :
• Prions avec les mots de Jésus : « Notre Père »
• Demandons à Jésus d’apporter sa paix dans le cœur de chacun 
« Jésus donne nous ta paix pour que nous vivions ensemble ce temps de confinement de manière la plus apaisée possible. Au nom du Père, de Jésus son Fils et du Saint Esprit. » Amen.

Pour un temps de prière le dimanche des Rameaux


Pour commencer :

• Se retrouver et s’installer confortablement. Allumer la bougie. Choisir qui lira la parole de Dieu
• Mettre la musique apaisante. Fermer les yeux, prendre 1 ou 2 grandes respirations profondes.
• On trace sur nous le signe de croix pour se laisser envelopper de la Tendresse du Père pour chacun de ses enfants

Le temps de la Parole
• Lecture à haute voix de la Parole de Dieu :
« Voici ton roi qui vient vers toi, plein de douceur,
monté sur une ânesse et un petit âne, le petit d’une bête de somme
. »
  « Comme Jésus entrait à Jérusalem,
toute la ville fut en proie à l’agitation,
et disait : « Qui est cet homme ? »
Et les foules répondaient : « C’est le prophète Jésus. 
 » (Mt 21)

En famille

Jésus vient vers nous, plein de douceur et d’humilité. Il nous invite à être à son image « plein de douceur et d’humilité » les uns avec les autres. Dans ce temps de confinement c’est peut-être bien difficile mais c’est peut être aussi la seule façon de résister et de rester en paix.

Temps d’échange en 3 tours (chacun son tour se saisit du « bâton de palabre » pour prendre la parole) :
• 1er tour : chacun partage une chose difficile à vivre « dans la douceur et l’humilité »
• 2ème tour : chacun partage un geste, une attention que l’on a appréciée.
• 3ème tour : chacun essaie de formuler une petite prière : merci, pardon, s’il te plaît…

Seul
Jésus vient vers moi, plein de douceur et d’humilité. Il m’invite à être à son image « plein de douceur et d’humilité » avec moi-même et avec les autres. Dans ce temps de confinement c’est peut-être bien difficile mais c’est peut être aussi la seule façon de résister et de rester en paix.

J’exprime au Seigneur ma prière en 3 temps :
Difficultés : Je présente ce qui est difficile à vivre « dans la douceur et l’humilité » : pour moi ; pour mes voisins ou mes proches ; pour la société française…
Joies : Je partage une joie ressentie ces jours-ci, à propos d’un geste, une attention, ces signes de don et de gratuité que j’ai perçus autour de moi, dans la paroisse ou que les médias m’ont rapporté.
Prière : J’essaie de formuler une petite prière : merci, pardon, s’il te plait pour mieux vivre ce temps de confinement pour moi et pour tous ceux dont je me suis fait proche durant ce temps de prière.

Pour conclure :
• En se donnant la main, nous nous tournons avec Jésus vers le Père : « Notre Père… »
• Bénédiction : 
« Dieu éternel et tout-puissant, pour montrer aux hommes le chemin de l’humilité et du don de soi-même, tu as voulu que notre Sauveur, dans un corps semblable au nôtre, subisse la mort de la croix : accorde-nous cette grâce de retenir les enseignements de sa passion et d’avoir part à sa résurrection. Lui qui règne avec Toi et le Saint Esprit pour toujours » Amen.

Pour un temps de prière le Jeudi Saint :

On peut avoir, au préalable, fait mémoire du récit de la Cène (Bible, illustration, film…)
Pour commencer :

• Se retrouver et s’installer confortablement. Allumer la bougie. Choisir qui lira la parole de Dieu
• Mettre la musique apaisante. Fermer les yeux, prendre 1 ou 2 grandes respirations profondes.
• On trace sur nous le signe de croix pour se laisser envelopper de la Tendresse du Père pour chacun de ses enfants

Le temps de la Parole
• Lecture à haute voix de la Parole de Dieu :

« La nuit où il était livré, le Seigneur Jésus prit du pain,
puis, ayant rendu grâce, il le rompit, et dit :
« Ceci est mon corps, qui est pour vous.
Faites cela en mémoire de moi.
 » (1Cor11,23)

Le temps de l’échange
En famille

Jésus se donne à nous par amour. Il ne nous abandonne jamais. Il nous donne sa Vie, sa Paix, son Amour.

Temps d’échange en 3 tours (chacun son tour se saisit du « bâton de palabre » pour prendre la parole) :
• 1er tour : Quelle est la « nourriture » dont j’ai besoin pour vivre et que ce temps de confinement me fait plus particulièrement percevoir ? (pain, amitié, amour, paix, silence, eucharistie…)
• 2ème tour : en ce moment de confinement, à l’image de Jésus, qu’est-ce que je peux donner de moi ?
• 3ème tour : chacun demande à Jésus sa Paix, sa douceur et de nous aider à vivre ensemble dans sa paix.

Seul
Jésus se donne à nous par amour. Il ne nous abandonne jamais. Il nous donne sa Vie, sa Paix, son Amour.

J’exprime au Seigneur ma prière en 3 temps :
Difficultés : durant ce confinement, je prends plus conscience des « essentiels » dont j’ai besoin pour vivre, tout ce qui me nourrit, mon « pain quotidien : pain, amitié, rencontres, activités, services, eucharistie…
Joies : Je relis lentement plusieurs fois ce passage d’Evangile de la Cène. Je me pénètre de chaque mot. Je les entends pour moi, pour ceux que j’aime, pour mes frères en humanité… Je laisse grandir en moi gratitude et joie.
Prière : je prends un long temps de silence puis j’exprime mon action de grâce au Seigneur.

Pour conclure :

• En se donnant la main, nous nous tournons avec Jésus vers le Père : « Notre Père… »
• Bénédiction : 
« Dieu qu’il est juste d’aimer par-dessus tout, multiplie en nous les dons de ta grâce ; dans la mort de ton Fils, tu nous fais espérer ce que nous croyons, accorde-nous, par sa résurrection, d’atteindre ce que nous espérons » Amen.

Pour un temps de prière le Vendredi saint :

On peut avoir, au préalable, fait mémoire du récit de la Passion (Bible, film d’animation, illustration…)

Pour commencer :

• Se retrouver et s’installer confortablement. Allumer la bougie. Choisir qui lira la parole de Dieu
• Mettre la musique apaisante. Fermer les yeux, prendre 1 ou 2 grandes respirations profondes.
• On trace sur nous le signe de croix pour se laisser envelopper de la Tendresse du Père pour chacun de ses enfants

Le temps de la Parole
• Lecture à haute voix de la Parole de Dieu :

« Père, pardonne leur, ils ne savent pas ce qu’ils font  » (Luc23,34)

Le temps de l’échange
En famille

Jésus manifeste tout son amour pour nous et tout l’amour de son Père en pardonnant à ceux qui le frappent, le font mourir et en ne cessant jamais d’aimer.

Temps d’échange en 3 tours (chacun son tour se saisit du « bâton de palabre » pour prendre la parole) :
• 1er tour : dans notre vie confinée, est-il facile de pardonner ou de se demander pardon ? on partage une chose difficile.
• 2ème tour : on partage un geste, un sourire qui a manifesté notre désir de réconciliation.
• 3ème tour : chacun demande à Jésus la force et son aide pour nous apprendre à pardonner.

Seul
Jésus manifeste tout son amour pour nous et tout l’amour de son Père en pardonnant à ceux qui le frappent, le font mourir et en ne cessant jamais d’aimer.

J’exprime au Seigneur ma prière en 3 temps :
Difficultés : en vérité, m’est-il facile de pardonner ou de demander pardon ?
Joies : je fais mémoire d’un geste, un sourire qui a manifesté le désir de réconciliation de quelqu’un sui m’avait blessé. Comment ai-je accueilli sa démarche ? Et moi, qu’est-ce que j’ai mis en œuvre pour me réconcilier avec quelqu’un ?
Prière : je demande la force du Christ et son aide pour m’apprendre et apprendre à mes frères en humanité à pardonner.

Pour conclure :
• En se donnant la main, nous nous tournons avec Jésus vers le Père : « Notre Père… »
• Bénédiction : 
« Regarde, Seigneur, nous t’en prions, la famille qui t’appartient : c’est pour elle que Jésus, le Christ, notre Seigneur, ne refusa pas d’être livré aux mains des méchants ni de subir le supplice de la croix. Lui qui règne avec Toi et le Saint Esprit pour toujours. » Amen.

Pour un temps de prière le jour de Pâques.

On peut avoir, au préalable, fait mémoire du récit de la Résurrection (Bible, film d’animation, illustration…). On aura pris le temps de soigner la disposition de l’espace de prière pour que puissent s’y exprimer la joie et la vie.

Pour commencer :

• Se retrouver et s’installer confortablement. Allumer la bougie. Choisir qui lira la parole de Dieu
• Mettre une musique apaisante mais joyeuse ou entonner un « Alléluia ». Fermer les yeux, prendre 1 ou 2 grandes respirations profondes.
• On trace sur nous le signe de croix pour se laisser envelopper de la Tendresse du Père pour chacun de ses enfants

Le temps de la Parole
• Lecture à haute voix de la Parole de Dieu :

« Le Seigneur est réellement ressuscité : il est apparu à Simon-Pierre »
 À leur tour, les disciples racontaient ce qui s’était passé sur la route,
et comment le Seigneur s’était fait reconnaître par eux à la fraction du pain
 » (Luc24,35)

Le temps de l’échange
En famille

Avec Jésus l’amour est plus fort que la haine. la vie est plus forte que la mort.

Temps d’échange en 3 tours (chacun son tour se saisit du « bâton de palabre » pour prendre la parole) :
• 1er tour : Partager un signe de vie que je vois autour de moi (dans la famille, la nature, la solidarité …)
• 2ème tour : chercher un geste que l’on pourrait poser ensemble en ce jour de Pâques pour qu’il y ait plus de vie chez nous, autour de nous…
• 3ème tour : chacun formule un merci à Dieu pour cette Vie, sa Vie qu’il nous donne en permanence.

Seul
Avec Jésus l’amour est plus fort que la haine. la vie est plus forte que la mort.

J’exprime au Seigneur ma prière en 3 temps :
Difficultés : puisque je suis baptisé c’est comme si j’étais déjà ressuscité… Seigneur donne –moi de contempler ta Vie en moi, ouvre les vannes qui m’empêchent de l’accueillir pleinement…
Joies : j’évoque des signe de la Vie que je perçois autour de moi (dans la famille, la nature, la solidarité …). Je cherche un geste que je pourrais poser en ce jour de Pâques pour qu’il y ait plus de vie encore…
Prière : je demande au Seigneur d’accueillir la vie comme celle qu’Il me donne et d’être source de vie à mon tour.

Pour conclure :
• En se donnant la main, nous nous tournons avec Jésus vers le Père : « Notre Père… »
• Bénédiction : 
« Aujourd’hui, Dieu notre Père, tu nous ouvres la vie éternelle par la victoire de ton Fils sur la mort, et nous fêtons sa résurrection. Que ton Esprit fasse de nous des enfants, des femmes, des hommes nouveaux pour que nous ressuscitions avec le Christ dans la lumière de la vie. Lui qui règne avec Toi et le Saint Esprit pour toujours » Amen.

Idée complémentaire avec des enfants très jeunes

Un petit bricolage

• pour toute la semaine : mettre dans une assiette creuse du coton et des graines (lentilles, graines à germer)et arroser. Au centre une petite croix avec deux petits morceaux de bois.
• La croix sera couverte le vendredi saint et fleurie le jour de Pâques.

Pour un temps d’initiation à l’intériorité
Première étape : On se transforme en « petites grenouilles » 
• Les grenouilles sautent partout (défoulement !)
• Puis elles vont s’asseoir sur leur nénuphar (des cousins posés au sol)
• Elles font le calme, ferme les yeux, on écoute s’il y a des sons, des bruits…
• Puis les rouvrent et regardent autour d’elles tranquillement ?
Dans une deuxième étape (soit dans la suite, soit décalé dans la journée)
• (On fait comme les petites grenouilles sur leur nénuphar) au milieu de la pièce,
• Au milieu on pose une icône, une bougie.
• On ferme les yeux, on respire tranquillement.
• Et on écoute une petite phrase de la Parole de Dieu, une petite prière.

En savoir plus

Proposition de temps de prière et de partage en famille ou seul en temps de confinement

Note : Merci à Colette Decool et Laure Lamas pour ces idées et cet accompagnement !

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Ecouter RCF Charente

KTO

Eglise catholique en France

Logo MessesInfo

Les doyennés et paroisses


Agenda


-